Le Fonds de régulation des recettes épuisé depuis février

Le Fonds de régulation des recettes épuisé depuis février

Les réserves de change de l'Algérie étaient à 105 milliards de dollars (mds USD) en juillet 2017 alors que le Fonds de Régulation des Recettes (FRR) s'est totalement épuisé en février, révèle le document portant Plan d'action du Gouvernement, évoquant des "difficultés réelles" au niveau du Budget de l'Etat actuellement.

Le fonds de régulation des recettes (FRR) est un fonds souverain algérien créé en 2000 dont le but est de gérer les excédents budgétaires liés aux exportations d'hydrocarbures. Le fonds comptait $32,5 milliards d'actifs sous gestion à fin juin 2015.

L'ancien ministre des Finances, Hadji Baba Ammi, avait prévenu. Le Fonds de régulation des recettes (FRR), dont les avoirs s’établissait à l'automne 2016 à près de 740 milliards de DA, sera encore sollicité en 2017 à hauteur de ce même montant pour combler le déficit budgétaire, avait soutenu Hadji Baba Ammi à l’APS.

Le document du gouvernement, adopté mercredi par le Conseil des ministres, précise que ces réserves "fondent sans cesse, passant de 193 mds USD en mai 2014 à 105 mds USD en juillet 2017". Au niveau extérieur, l'Algérie demeure "économiquement souveraine" grâce à l'accumulation de ses réserves de changes durant les années passées.

Pour rappel, les réserves de change de l'Algérie étaient de 108 mds USD à la fin juin 2017, affichant ainsi une baisse de trois mds USD en un mois. Elles étaient de 114,1 mds usd en fin décembre 2016. Cependant, au niveau intérieur, la situation des finances publiques est "préoccupante", prévient le document.

"Le recul de la fiscalité pétrolière a généré des déficits budgétaires répétés, entraînant la consommation de la totalité de l'épargne du Trésor qui était logée au FRR, épuisé en février 2017", avance-t-on de même source.Cette situation rendra difficile l'atteinte des équilibres budgétaires en 2017 et en 2018, reconnaît le Gouvernement.

"La situation demeure extrêmement tendue au niveau du Budget de l'Etat: dans la situation actuelle, l'année 2017 sera clôturée avec des difficultés réelles, alors que l'année 2018 s'annonce plus complexe encore", prévient-il.

Avec APS

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (0) | Réagir ?