Lucas Alcaraz (sélectionneur des Verts) : le Mondial russe ?... oublions!

Lucas Alcaraz
Lucas Alcaraz

Le nouveau sélectionneur national, Lucas Alcaraz a révélé ce mercredi matin en conférence de presse qu'il est signataire d'un contrat de deux ans avec comme objectif de qualifier les Verts à la CAN 2019 et d'atteindre le dernier carré dans cette compétition.

Devant un parterre de journalistes venus en nombre découvrir le nouveau coach choisi par Zetchi, cet Espagnol de 51 ans s'est montré plutôt détendu mais surtout confiant, lui qui sait que les objectifs qui lui sont assignés sont réalisables sans de grandes difficultés.

Il est vrai que l'Algérie n'aura visiblement aucune peine a se qualifier pour la prochaine CAN prévue au Cameroun dans un groupe plus qu'abordable composé du Togo, Bénin et Gambie. Il a néanmoins exigé de son nouveau sélectionneur d'atteindre les demi finales sans quoi, le contrat de l'Espagnol sera résilié. Le nouveau boss de la FAF part donc avec des ambitions raisonnables, pour ne pas dire minimales.

Le sélectionneur national ne devra donc connaître aucune pression lors des prochaines sorties des Verts dans le cadre des éliminatoires pour la coupe du monde. Avec cinq points de retard sur le Nigeria, l'EN devra réaliser un sans faute et espérer des contre-performances des Camerounais et Nigérians pour décrocher son billet pour la Russie. Ni Alcazar, ni Zetchi ne semblent croire a ce miracle. Autant le dire, le Mondial 2018 n'est plus dans la feuille de route.

Diplomate, Lucas Alcaraz a certes dit que les Fennecs vont jouer les matches restants à fond, mais sans rien promettre. Des promesses, le nouveau coach des Verts n'en fera pas à la pelle. Il dit juste commencer son travail par regarder les derniers matches de l'Algérie pour se faire une idée sur sa nouvelle équipe. Ensuite, il visionnera les rencontres des adversaires des Verts, avant enfin de s'entretenir avec les cadres sur lesquels il compte s'appuyer. Sans doute que Yacine Brahimi qu'il connaît bien puisqu'il l'a entraîné à Grenade sera l'un de ses principaux relais sur et en dehors du terrain. Pour les autres joueurs, Alcaraz avoue que seuls les meilleurs seront sélectionnés "qu'ils jouent en Algérie ou ailleurs". D'ailleurs, pour une fois, les joueurs locaux seront vraiment associés au projet "Équipe Nationale" puisque l'Espagnol compte organiser des ministages chaque mois pour mieux connaître le potentiel du joueur local.

Appelé à résider, en permanence, en Algérie, Alcaraz promet de sillonner le pays pour voir les joueurs des clubs de Ligue une et même de ligue deux. Première sortie sur le terrain dès ce vendredi. Alcaraz et ses adjoints seront à Oran pour assister au match MCO–MCA .Avant ce déplacement, on connaîtra aussi la composante du staff qui travaillera avec le nouveau sélectionneur. On sait que deux techniciens algériens seront intégrés pour travailler aux côtés d'Alcaraz et ses adjoints espagnols, son assistant Jesus Canadas et le préparateur physique Miguel Angel Campos.

Pour l'heure, l’entraîneur sétifien Khierredine Madoui semble le plus proche des Verts alors que pour le poste d’entraîneur des gardiens de buts, le choix se fera entre Hakim Sbaa et Aziz Bouras qui auraient postulé pour ce poste. A noter que Lucas Alcaraz dirigera son premier match officiel lors du week-end du 9, 10, 11 juin prochain à domicile face au Togo, dans le cadre de la première journée des qualifications de la CAN-2019.

La rédaction sportive

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (0) | Réagir ?