Benhadid : Les batailles du général

Lors de l'interview accordée à El Kadhi Ihsen de Maghreb Emergent (Interface Medias )
Lors de l'interview accordée à El Kadhi Ihsen de Maghreb Emergent (Interface Medias )

Elargi de prison le général Hocine Benhadid a convié un groupe de journalistes pour les éclairer sur les conditions d’un élargissement qui n’est pas une libération. Nos confrères d’El Khabar, d’El Watan et du Soir d’Algérie, ont rendu compte du déroulement de cette rencontre. Si l’épouse et l’avocat tentent de le préserver de lui-même, le vieil homme - à la différence de ceux qui habitent encore les fonctions et les charges, lui est vieux – ne renie rien des déclarations qui lui ont valu d’être incarcéré.

Un homme d’honneur

Benhadid, tout généralissime qu’il est, a pour lui d’être un homme d’honneur et de tenir à son renom. Il tient à ce que l’opinion sache que son élargissement n’est l’aboutissement d’aucune tractation. Il n’a pas marchandé sa libération. Il réclame que ses détracteurs aillent jusqu’au bout de ce qu’ils ont déclenché ou qu’ils abandonnent le combat. Qu’ils organisent un procès ou abandonnent les charges, telle semble être la substance de son initiative.

Faits des princes

L’homme est malade, son incarcération au domaine des sept hectares a probablement aggravé son état. Même si le prétexte de la visite de la délégation du CICR a probablement été une échappatoire à saisir, il reste que c’est probablement la peur de la survenue de l’irréparable qui a conduit les régents à élargir le supplicié. La justice, encore une fois, ne sort pas grandie du rôle que lui assigne la régence. Le matin elle opposait une fin de non-recevoir à une huitième demande de mise en liberté provisoire, pour se déjuger en s’exécutant à on ne sait quelle(s) injonction(s) avant même que le soleil n’atteigne son zénith !! pauvre justice, pauvres justiciables !

Benhadid dira-t-il toutes les vérités ?

Il est l’un des rares à avoir osé ébrécher l’omerta, mais il n’a pas dit grand-chose. Il le dit lui-même : «J’ai dit des choses sur une chaîne de télévision et un site électronique, qui ont dû faire peur. J’ai parlé de la réunion de 1991 et je pense qu’ils avaient peur des détails que j’aurais pu révéler.». Par cet aveux l’homme se retrouve devant deux impératifs. Celui atavique inhérent à l’instinct de survie, se soigner, lutter contre la maladie et l’autre plus élevé, moins congénital, qui est d’éclairer un peuple sur son histoire, sur les obscurs moments qui plombent encore son existence.

Benhadid : Volonté de rupture ou velléitésde réforme du système ?

Nonobstant les réactions de son épouse qui protège l’homme et de son avocat qui est censé protéger un justiciable, le général sait que l’enjeu est au-delà de ces deux catégories. Qu’importe-t-il qu’il n’ait pas négocié son élargissement si, ai au final, il tait "ce dont ils ont peur ?" A quoi servirait sa fronde, sa résistance et son courage si au final il garde enfoui en lui ces secrets qui font la cohésion de la régence ? Le général Benhadid dont la valeur militaire est attestée par tous est en passe de devenir un homme historique ou de retomber dans l’anonymat primal de l’adhésion au système. Sera-t-il l’homme qui aura commencé à révéler les vérités, toutes les vérités ? L'homme doit savoir qu'il est devant une grande bataille...

Mohand Bakir

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (8) | Réagir ?

avatar
Le Matin d'Algérie

Nonobstant les réactions de son épouse qui protège l’homme et de son avocat qui est censé protéger un justiciable, le général sait que l’enjeu est au-delà de ces deux catégories. Qu’importe-t-il qu’il n’ait pas négocié son élargissement si, ai au final, il tait "ce dont ils ont peur ?" A quoi servirait sa fronde, sa résistance et son courage si au final il garde enfoui en lui ces secrets qui font la cohésion de la régence ? Le général Benhadid dont la valeur militaire est attestée par tous est en passe de devenir un homme historique ou de retomber dans l’anonymat primal de l’adhésion au système. Sera-t-il l’homme qui aura commencé à révéler les vérités, toutes les vérités ? L'homme doit savoir qu'il est devant une grande bataille...

avatar
khelaf hellal

“Les seules batailles que l’on perd sont celles que l’on n’engage pas”. testament d'Aboubakr Belkaid, une référence pour rejeter et désavouer les conspirations des partisans de l'omerta, du mensonge et des raspoutineries pour tromper et asservir leur peuple.

visualisation: 2 / 8