Législatives : marquons le 10 mai, par une journée de grève de la faim

Dessin Le Hic.
Dessin Le Hic.

Une élection aux résultats connus d’avance ou l’abstention : voici le choix qui s’offre à notre peuple en guise de reconnaissance de son attachement à la liberté et à l'indépendance.

Une punition pour son nationalisme et son patriotisme, une répression permanente  pour faire de son courage une source de soumission et d'obéissance à l’ordre établi. Le vote, l’abstention, la noyade ou l’immolation, en bout de ligne, le résultat est le même : une mort lente et une fin insignifiante imposée à notre peuple par la caste obscure qui dirige notre pays. 

Après le vote que restera-t-il ?

Pour eux, un clone parlementaire, copie conforme à l’original, réuni dans un grand folklore démocratique rythmé par la parade des voitures de luxe sur le boulevard Zighout Youcef.

Pour nous, le quotidien de la misère et de l’humiliation qui pousse notre jeunesse à  l’évasion par la drogue, à la noyade par la «harga» et au sacrifice du corps incendié sur l’autel de la révolte.

Après abstention que restera-t-il ?

Pour eux, un clone parlementaire, copie conforme à l’original, réuni dans un grand folklore démocratique rythmé par la parade des 4x4 sur le boulevard Zighout Youcef. 

Pour nous, le quotidien de la misère et de l’humiliation qui pousse notre jeunesse à l’oubli par les drogues, à la noyade par la «harga» et au sacrifice du corps incendié sur l’autel de la révolte.

Après l’abstention que restera-t-il encore ?

Le cri déchirant du désespoir national exprimé par le silence de nos voix anonymes, perdues dans le silence des millions de voix sans voix.

Voter ou s’abstenir ?

- Vote ou abstention, nous sommes piégés par un pouvoir de non droits qui nous a pris en otage avec ruse et répression. 

- Vote ou abstention, ce pouvoir continuera dans le déni de nos droits, par la fraude électorale, par le «trabendisme» économique et la «chacalisation» de nos richesses, par notre «misérabilisation», par la division de la nation et la marginalisation de ses enfants et par la répression.

- Vote ou abstention, ceux qui pendant des années ont procédés à la destruction physique et morale de notre pays et de notre peuple, seront toujours là avec leurs lots de gaspillage, de corruption, d’injustice, de liberticide, de mensonge d’état, de haine et de violation de nos valeurs morales et culturelles 

- Vote ou abstention avec cette oligarchie, encore au pouvoir de demain, les générations à venir seront des populations de bidonvilles avec un statut de deuxième classe. un «remake» de l'Afrique du sud oubliée, dans notre Afrique du nord "ghettoiseé". 

Alors ne vote pas, mais ne laisse pas ta voix mourir. Abstient toi, mais donne le sens politique qui se doit à ton acte d’abstention.

Le 10 mai, nous vous appelons à adhérer à notre mouvement de la grève de la faim qui se déroulera de l’ouverture des bureaux de vote jusqu’à l’heure de leurs fermeture. Nous marquerons par cette action symbolique, notre refus de participer à la mascarade électorale en donnant à notre abstention une dimension de désobéissance civile pacifique. Ensemble, ce 10 mai, nous serons plus du million et demi de grévistes de la faim, une suite militante et un engagement à la hauteur des idéaux de novembre. Nous formerons une génération de pacifistes et nous dégagerons une image autre que celle que nous a imposé le pouvoir de la dictature par le terrorisme. 

Par votre adhésion symbolique au mouvement de la grève de la faim, nous pourrons faire le décompte des voix abstentionnistes et donner à ces voix silencieuses un bruit qui sera entendu au-delà du palais d’El-Mouradia. Ensemble, occupons l’hémicycle du palais Zighout Youcef par le bruit assourdissant de nos voix silencieuses.

Par notre mobilisation générale contre la dictature et notre engagement pacifique envers les forces vives de la nation, nous engagerons une révolution tranquille à la dimension de notre humanisme. 

Exprimez votre adhésion au mouvement de grève de la faim, simplement en vous inscrivant sur internet et les médias sociaux à votre disposition de manière à ce que chaque abstention silencieuse devienne une voix bruyante pour l’avenir.

Communiquons ensemble, via les sites électroniques qui suivent. Nous procéderons au décompte et la quantification de l’ampleur du mouvementent que nous communiquerons à la fermeture des bureaux de vote. 

grevefaim@yahoo.fr

grevefaim@hotmail.fr

Invitez vos grands parents, vos parents, vos frères, vos sœurs, vos amis (es). Rassembler le maximum de personnes dans ce mouvement algérien pour libérer notre Algérie de la mascarade et de la tricherie.

Utilisons l’ensemble des canaux de communication (Email, Facebook et twitter) pour donner une dimension géographique internationale et briser les blocus des services de sécurité du pouvoir. Ensemble, nous écrirons une nouvelle page d’histoire.

Démos

Plus d'articles de : Algérie qui résiste

Commentaires (10) | Réagir ?

avatar
slimane gariti

Comme le proverbe le dit- laabe hmida racham hmida alors en Algérie une démocratie de façade

avatar
slimane gariti

Bonjour

Il y a des annes et des annes que le peuple a faim, pour dépasser cela il faut un changement reel je m excuse pour les fautes d orthographe

visualisation: 2 / 9