Libye : la journaliste pro-Kadhafi, Hala Misrati, assassinée

La journaliste dans une de ses dernières apparitions télévisuelles.
La journaliste dans une de ses dernières apparitions télévisuelles.

La journaliste et présentatrice de la Libyan TV, Hala Misrati, très populaire à l’époque du régime de Mouammar Kadhafi, a été assassinée dans sa cellule de prison à Tripoli, a annoncé dimanche la chaine de télévision panarabe Al Arabiya.

Selon les proches de la journaliste, elle a été assassinée parce qu’elle avait été une des présentatrices les plus préférées du colonel Kadhafi et n’avait jamais caché son antipathie envers les opposants du régime. La journaliste a toujours violemment critiqué les nouvelles autorités libyennes, promettant de venger la mort de Mouammar Kadhafi.

Hala Misrati est apparue pour la dernière fois sur les écrans de télévision le 30 décembre. Elle gardait le silence, tenant entre les mains une feuille de papier indiquant la date de son apparition. Son visage était tuméfié par des coups.

Ceux qui ont vu ces images, ont affirmé que Hala Misrati avait la langue coupée. Après, la journaliste a complètement disparu et personne n’était au courant de l’endroit où elle se trouvait.

Des sources anonymes affirment que l’assassinat a été perpétré le 17 février pour "fêter" l’anniversaire du début de soulèvement contre le régime de Mouammar Kadhafi. Les autorités officielles libyennes se sont, jusqu’à présent, abstenues de tout commentaire.

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
Notproud

Anna Politkovska?a, la journaliste russe a été assassinée aussi ! c'est vraie que ce n’était pas pour la même cause mais c'est aussi une journaliste! c'est l’assassinat de la profession qui m'inquiète le plus !

,

avatar
ali chemlal

Et pourquoi les médias occidentaux ne disent rien sur l'assassinat sans jugement d'une journaliste en captivité, fut-elle pro-Khadafi, c'est le signe de l'installation d'une dictature où les droits de l'homme, les plus élémentaires, ne seront pas respectés. A M. Obama

Qui veut un monde plus juste débarrassé des dictatures doit assumer ses responsabilités face à ces nouveaux régimes , sous le masque de démocrates, à défaut, nous assisterons à une nouvelle guerre froide où le monde sera une fois de plus, séparé en deux, voir même trois blocs.

visualisation: 2 / 3

À lire aussi

Plus d'articles de : L'actu en Algérie et ailleurs