Dans le Rif, les manifestants ont porté la contestation sur les plages

Dans le Rif, les manifestants ont porté la contestation sur les plages

Pour briser l'encerclement policier, le Mouvement populaire Hirak dans le Rif a changé de stratégie depuis une semaine.

Scènes hallucinantes sur les plages de Taghzut (El Hoceima) : des centaines de manifestants face à des escouades de gendarmes... Devant l'impressionant quadrillage de Taghzut (El Hoceima), les activistes du Mouvement populaire du Rif ont décidé de déplacer les manifestations sur les plages. Ce qui rend la protestaiton encore plus visible et donne une image peu glamour des images du Makhzen pour qui la manne touristique est très importante.

Les scènes se répètent mais le palais royal, au lieu d'apporter des réponses aux revendications des protestataires, ne désespère pas d'étouffer cette constatation qui dure depuis huit mois. Près de 200 personnes ont déjà été arrêtées ces dernières semaines. La région du Rif est le coeur d'une impressionnante concentration des force de sécurité. Lundi dernier, jour de l'aid au Maroc, Taghzut a connu la plus sauvage des répressions depuis le début du mouvement.

Sofiane Ayache


Plus d'articles de : International

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

Lors d une soirée amicale à tanger pas si loin de ma terre de semi sédentaire et de citoyen du monde l'andalousie, un ami militant rifain amazigh me disait:

Lorsqu il pleut en kabylie, les récoltes au rif sont abondantes.. !

Que ces pluies kabyles et ces récoltes rifaines et amazigh en général puissent fortifier la volonté des imazighénes de se libérer, enfin, de cette colonisation panarabiste qui n'a que trop fait durer le martyr de tamazgha depuis l'arrivée du vil okba l'envahisseur arabe.