Dispersion musclée des invalides de la guerre contre le terrorisme à Blida

Ils ont payé de leur sang la sauvegarde de l'Etat
Ils ont payé de leur sang la sauvegarde de l'Etat

Signe des temps, les invalides de la guerre contre le terrorisme islamiste, venus en nombre exposer leurs doléances sociales ont été durement réprimés par les forces de sécurité.

Leur rassemblement à Blida, siège de la 1re région militaire, a été dispersé sans ménagement. La vue de ces "personnels"militaires, gravement atteints dans leur intégrité physique, malmenés, tabassés et traités de tous les noms est révulsant.

Ces hommes qui ont payé de leur sang la sauvegarde de l’état s’indignent face à l’ingratitude violente de l’administration algérienne. "Nous ne sommes ni des traitres, ni des mercenaires" ne cessent-ils de répéter. Mais, le sort qui leur est fait après "les patriotes" et les gardes communaux, est-il autre chose que la traduction concrète de l’élévation de Madani Mezrag, chef de la sinistre armée du Fis, au rang de personnalité nationale ?

Sofiane Ayache

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
moh arwal

j' aurais plutôt ecrit comme titre. LA POLICE COLONIALE DE BOUTEF REPRIME PAR LA FORCE UNE MANIF DES INVALIDES DE LA DECENNIE NOIRE

avatar
rabah Benali

Bonjour, De quelle guerre parle-t'on ??

Celle du peuple algérien contre le colon gaulois ??

Ou celle des nouveaux colons arabo-musulmans contre le peuple algérien. ??

Il faut peut préciser afin de clarifier les choses !! Rabah Benali