Le document qui prouve que Bouteflika devait rencontrer le Premier ministre français !

Le document qui prouve que Bouteflika devait rencontrer le Premier ministre français !

Le Premier ministre français, Bernard Cazeneuve, devait bel et bien rencontrer le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, jeudi 6 avril.

Et pour preuve, le planning qui a été remis aux journalistes par le protocole du Premier ministre français, faisait mention d’une "audience du président de la République algérienne démocratique et populaire S. Exc. M. Abdelaziz Bouteflika" à 16h à la résidence médicalisée de Zéralda.

Il était même convenu que la rencontre soit filmée (avec des séquences Poolées), avec à l’issue de la rencontre, une déclaration à la presse du Premier ministre français.

Bernard Cazeneuve devait enfin, selon le planning, rejoindre la capitale tunisienne, Tunis, vers 17h30.

Pour quelle raison la rencontre entre les deux hommes a été annulée ? Personne ne peut le dire. Le gouvernement botte en touche comme d'habitude. A Paris, on ne veut pas fâcher Alger. Ce qui est sûr, est que le président algérien était apparu très affaibli lors de ses deux dernières sorties télévisuelles. D’abords face au ministre Abdelkader Messahel, puis face à Denis Sassou N’Guesso, président du Congo le 27 mars passé.

On notera cependant, selon notre confrère TSA, que des sources du gouvernement algérien avaient tout simplement nié que cette rencontre devait avoir lieu.

Pour autant, il y a lieu de s'interroger sur les rarissimes apparitions du chef de l'Etat. De nombreuses rencontres ont été annulées, à l'image d'Angela Merkel.

La rédaction

Lire aussi : Bernard Cazeneuve repart sans avoir rencontré Bouteflika !

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (6) | Réagir ?

avatar
Atala Atlale

Cela voudrait-il dire que l'article 88 fait peur ? Et pourquoi ? Le successeur n'est pas encore agréé par le cercle. Comment en est-on arrivé à un tel degré d'irresponsabilité qui risque de mener le pays vers de graves dérives.

Il faut absolument que ceux qui ont la responsabilité effective dans ce pays puissent agir sagement, dans la sérénité, et de façon ordonnée afin de garder toutes les chances d'une sauvegarde nationale absolument requise en ces temps d'incertitudes aux plans économique et, sécuritaire locale et régionale.

avatar
moh arwal

Avouez qu' il n'est pas nete cet animal de Sellal, il sait ou trouver l'argent. le contribuable pardi c 'est plus facile qu ele FMI qui impose des reformes qu il ne veut pas faire.

visualisation: 2 / 6