Crashs d’hélicoptères de l’armée : la seconde armée d'Afrique suréquipée en matériel vétuste ?

Un hélicoptère de l'armée.
Un hélicoptère de l'armée.

Deux militaires ont échappé miraculeusement à une mort certaine, ce dimanche, après le crash de leur hélicoptère survenu dans la municipalité de Kasr el Abtal, au sud de la wilaya de Sétif. L’appareil s’est écrasé lors d’une patrouille routinière impliquant deux hélicoptères partis de la caserne d’ Ain Arnet, se situant à l’Est de Setif.

Le crash aurait été causé par une panne technique, qui a poussé les deux pilotes à quitter l’appareil et sauter. Les pilotes qui auraient subit de graves blessures ont été transportés par le second appareil au dispensaire de la caserne militaire d’Ain Arnet.

L’hélicoptère aurait fait plusieurs tonneaux sur un champ agricole, sans pour autant qu’il n’explose heureusement, ont rapporté des témoins.

Multiplications de crashs : Armée professionnelle dites-vous ?

La multiplication d’incidents touchant le matériel d’aviation militaire, rapportés ces dernières années par la presse nationale et internationale, pose avec insistance la question de la fiabilité, de la maintenance et de l’âge des appareils militaires algériens. En effet, et en se basant uniquement sur ces nombreux incidents, on est en droit de se questionner sur l'état de la flotte aérienne militaire algérienne.

En décembre 2012, deux avions militaires s'étaient percutés en plein vol lors d'un entraînement à Tlemcen, dans l'extrême ouest algérien, provoquant la mort des pilotes Au mois de février 2014 : 77 personnes, militaires et membres de leurs familles avaient été tués dans le crash d’un Hercule C-130 qui assurait la liaison entre les wilayas de Tamanrasset et Constantine.

Au mois de mars 2014 : c’est un autre hélicoptère de type Mi-24 qui avait pris feu à son décollage de l’aéroport d’In Amenas, faisant deux blessés graves .

En octobre 2014 : ce sont deux militaires qui ont trouvé la mort, dans un accident d’avion lors d’un entraînement près de Hassi Bahbah, dans la région de Djefla.

En novembre 2014 : un autre avion de chasse de type Mig-25 de fabrication russe s’était écrasé dans cette même localité de Hassi Bahdah.

En avril 2015 : ce sont deux officiers de l’armée de l’air algérienne qui ont péri dans le crash d'un l’hélicoptère de type Mi-24, juste après le décollage de l’aéroport d’Illizi, au sud-est du pays.

En mars 2016 : une autre catastrophe aérienne impliquant un hélicoptère de transport de troupes de type Mi-171 s'est écrasé lors d'une mission de reconnaissance près de Reggane, dans la région d'Adrar à 1400 km au sud d'Alger tuant douze militaires et blessant deux autres.

Notons enfin, que la plupart des appareils volants de l’armée algérienne sont de fabrication russe ce qui crée une dépendance en matière de rééquipement et de réparation.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?