Coup de filet à l’aéroport d’Alger : nos bagages, ce trésor des bagagistes !

L'aéroport d'Alger.
L'aéroport d'Alger.

Depuis longtemps déjà, partir de, ou arriver à Alger par voie aérienne est risqué. Non pas parce que le voyage en avion est périlleux (quoi qu'avec Air Algérie, ça peut être le cas), mais à cause de certains bagagistes indélicats, qui sévissent en toute impunité la plupart du temps.

Une fois n’est pas coutume et suite aux multiples vols dont ont été victimes, ces derniers temps, bon nombre de voyageurs à l’aéroport d’Alger, les services de sécurité dudit aéroport viennent de mettre hors d’état de nuire deux bagagistes voleurs. L’information est relayée par le journal arabophone d’El Bilad, qui affirme que ces derniers avaient sur eux, une somme de 750 euros, et des bouteilles de parfums piquées apparemment des bagages.

Par ailleurs, on apprend qu’ils avaient l’habitude de mettre les objets volés dans une "cache" au sein même de l’aéroport, avant de les sortir lorsque c'est possible. Une sorte de caverne d’Ali Baba. Reste à savoir, si les voleurs sont juste au nombre de deux et si ces derniers ne profitaient pas d’une complicité au sein de cet aéroport. L'enquête, espérons-le, va nous livrer le reste de cette histoire.

Un vieux problème devenu chronique

Les voyageurs se sont toujours plaints de la lenteur de réception des bagages, qui peut prendre jusqu’à deux heures avant de les voir sortir sur le tapis roulant, et pouvoir les récupérer. Une lenteur inexplicable pour beaucoup, qui y voient la preuve, que les bagages sont fouillés par des mains indélicates avant de se retrouver sur le tapis, dans les meilleurs des cas, car parfois, il arrive qu'ils s’évaporent tout simplement dans la nature.

Certaines vidéos très instructives circulent sur le net, et montrent la facilité déconcertante avec laquelle on peut ouvrir les fermetures des bagages et ce, même cadenassés, avec un simple crayon! (*)

Et le problème ne date pas d’aujourd’hui. En 2014, El Watan recueillait les témoignages de passagers dépossédés de leurs biens. On pouvait lire des témoignages hilarants qui sont quasiment les mêmes que l’on verra plus loin dans l’article, preuve que rien n’a changé

"On a volé mon appareil photo ainsi que plusieurs objets de valeur. Ma valise était pourtant scellée et cadenassée. Mais, ces voleurs ont quand même trouvé le moyen de l'ouvrir. Preuve qu'ils sont doués pour ce genre de pratiques. En tout cas, je ne voyagerai plus jamais avec cette compagnie", regrettait un Monsieur.

"Arrivés à Tamanrasset, nous avons constaté que nos bagages avaient été éventrés et pillés. C'est inacceptable. Je me suis plaint auprès d'un responsable de la compagnie, toutefois celui-ci décline toute sa responsabilité dans cet incident qu'il impute aux travailleurs du terminal d'Alger", dénonçait à l’époque ce voyageur.

Les passagers toujours désabusés

Les passagers, anormalement nombreux, de départ ou à l’arrivée d’Alger, et de bien d’autres aéroports algériens, sont tous anonymes. Il y a un gros problème dans les aéroports algériens, que ça soit dans les vols intérieurs ou internationaux. Voici les témoignages récents (trois derniers mois) de certains voyageurs malheureux recueilli sur la toile ou sur le site internet d’Air Algerie à la rubrique Bagages (perdu-problème)

"Ma mère a perdu deux valises une noire et l’autre marron a son retour d’omra Djeddah / Tunis / Alger le 23 / 12 / 2016", écrit un voyageur.

"Pour ma part, mon fils de 16 ans est rentré du Sénégal après un séjour de 4 ans là-bas avec Air Algérie. À son arrivée à Roissy le 7 août dernier, les 2 bagages étaient perdus. J’ai fait la déclaration d’usage et depuis, je suis sans nouvelle", écrivait celui-là sur le site internet d’Air Algérie.

"Selon le service litige bagage Oran, ma valise se trouve actuellement à Alger… prière me donner des informations merci", espérait ce citoyen oranais.

"Bonjour j’ai perdu ma valise hier le 23/10/2016 vol de Alger- Ouargla, ma valise est bleu ciel, je souhaite la retrouver le plus tôt possible car j’ai déjà fait une déclaration à l’aéroport de Ouargla ...merci".

"Bonjour, aujourd’hui le 20 septembre 2016 j’ai pas pu récupérer ma valise noir venant d’Alger pour Lille n° vol AH 1048"

Les vols n’ont épargné personne et jusqu’aux touristes qui comme ce voyageur étranger, qui travaille dans l’humanitaire, ont vu leurs vacances gâchées. "Je n’ai pas trouvé ma valise le 20 novembre 2016 à Dakar sur un vol en provenance d'Alger le lendemain la valise à été localisée à Alger et devait être mise dans le vol du 21 novembre mais 5 jours après je suis toujours sans valise contenant des documents importants pour la solidarité africaine et aussi beaucoup de choses personnelles que j’ai dû racheter malgré les nombreux messages envoyés par les aéroport de Dakar Air Algérie ne réagit pas c’est vraiment désolant d'en arriver là, mon préjudice moral et financier est important ; j’espère que ce laxisme va être sévèrement puni car je vais faire faire marcher la société d'assurance pour faire évaluer le prejudice, je préférerais recevoir au plus vite mes bagages mais à la date de aujourd hui mon séjour est bien gâché".

Ce que recommande la compagnie Air Algérie en cas de vol

Sur son site internet, la compagnie Air Algérie essaie de rassurer les voyageurs. Elle leur suggère des démarches à faire dont la plus importante, à notre sens, est de ne pas quitter l’aéroport avant de faire la réclamation. Elle admet également le fait que la perte de bagage soit une "monnaie courante", sans pour autant y remédier :

"La perte d’un bagage en voyageant est une monnaie courante chez les voyageurs, mais il est important de ne pas stresser sur le coup et de faire le nécessaire dès qu’on se rend compte que notre bagage est perdu et qu’il n’a jamais gagné le tapis roulant des bagages à récupérer. Le truc est simple, il faut le signaler directement aux agents concernant, il ne faut surtout pas quitter l’aéroport sans l’avoir signalé, sans avoir déposé une décharge contestant la perte de son bagage ni sans avoir rempli un document d’inventaire et d’insister sur la récupération de son bien le plutôt possible.

Dès que le passager quitte l’aéroport sans avoir fait ses démarches il perd systématiquement tous ses droits et il ne peut prouver le fait qu’il n’a jamais récupéré sans bagage "présumé" perdu à l’aéroport d’arrivé. Pouvait-on lire sur le site internet d’Air Algérie".

Hebib Khalil

Vidéo

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
mohand tawdect

Les portes des caches aux objets subtilisés s'ouvrent assurément avec la formule : " couscous, ouvre-toi !".