Emeutes à Bejaia: grève, manifestations et heurts avec les services de sécurité

Des bus ont été incendié par des manifestants en colère.
Des bus ont été incendié par des manifestants en colère.

La wilaya de Bejaia (Bgayet pour ses habitants) entame l'année 2017 sous le signe de la révolte populaire. La ville de Béjaia a été ainsi le théâtre de violentes émeutes.

Des émeutes ont éclatée un peu partout dans la ville de Béjaia ce lundi 2 janvier. Les manifestants sont, en ce moment, en accrochage avec les forces de l'ordre qui usent du gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Ces images rappellent les terribles émeutes de 2001. Les manifestants ont carrément coupé la route à quelques mètres du siège de la wilaya de Béjaia, à l'aide de pneus allumés. La brume est épaisse et rend l’atmosphère sombre. On apprend aussi, d’après notre source se trouvant sur les lieux, qu’un bus appartenant à l'ETUB a été incendié dans les environs d'Ighil Ouazoug.

La manifestation qui a rassemblé plusieurs centaines de citoyens a été menée en signe de protestation contre la loi de finances 2017 et la hausse des taxes. Dans la matinée, les commerçants ont baissé rideau et ont observé une grève générale, dans les quatre coins de la wilaya. Ainsi, à l’Est, la route a été barrée à Borj-Mira, Aokas et Baccaro. La circulation routière était quasi paralysée. A l’Ouest, c’est à Oued Ghir, Sidi Aich que la route a été fermée.

Rappelons qu'en décembre d ernier, des lycéens de Bejaia ont mené la protestation contre le raccourcissement des vacances d'hiver, ce qui a obligé le gouvernement à reculer.

M. Outemzabt

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?