Forum : la dernière charlatanerie d'Alger !

Au forum, les organisateurs se donnent en spectacle.
Au forum, les organisateurs se donnent en spectacle.

Il ne leur suffisait pas de jouer aux Tartarins devant les Algériens, il ne suffisait pas qu'ils fassent rigoler les réseaux sociaux comme cette ministre de la Solidarité qui a si bien joué à la mégère imbécile et dont on se demande, avec cette cervelle de moineau qu'elle affiche, si elle n'est pas représentative du niveau de notre gouvernement.

Non, il ne leur suffisait pas d'avoir fait de l'Algérie la risée du monde, il fallait aussi qu'ils invitent des personnalités étrangères au spectacle de leurs chamalleries. Dans l'Algérie égarée, où chacun se prétend le mieux indiqué pour continuer l'oeuvre destructrice de Bouteflika, nos dirigeants ont donné à leur hôte l'image parfaite de ce qu'est un non-Etat, c'est-à-dire un Etat réduit aux Dalton, cette bande de crapules burlesques qui savent, mieux que quiconque, être aussi bêtes que méchants.

Mais enfin, qui a eu l'idée cocasse d'organiser cette grande messe financière censée ouvrir à l'Algérie les portes à l'exportation à des produits qu'elle n'a pas, à frayer le chemin à des entreprises qu'elle n'a plus et à des banques qu'elle n'a jamais voulu avoir ?

Notre pays, démoli par près de 18 ans de gestion irresposable, archaïque et autocratique, ne possède rien de ce dont il est question dans ce fameux Forum : ni les produits à exporter (sauf à intituler ce forum "Forume Deglet Nour"), ni le savoir-faire à transférer, ni la modernité, ni les compétences pour manager une telle rencontre, ni des dirigeants dévoués à leur mission, guidés par le sens de l'Etat.

Le pouvoir algérien n'est plus qu'une association d'esprits avides de tout, de pouvoir, d'argent, dépassés par le monde actuel, étrangers au sens de l'Etat et engagés dans une bataille de clans aussi pathétique que sourde. Sellal qui boycotte Haddad, c'est Averell qui piège Jo, chez les Dalton.

Pourquoi le faire en présence d'invités étrangers ? Rappelons à nos dirigeants que le principe du dîner de cons est d'inviter à sa table des cons et non l'inverse.

Didou

Plus d'articles de : Le coup de gueule de Didou

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
mhand said

mais maleureusement, au final, avec toute la casse, diplomatique, les zeles de ce minus (haddad), les fautes commises, on s agrippe, a promotionner l intolerable, l incompetance de ces zeles, qui a bafouer toute la republique et ses instances.

avatar
Khalida Tichert

Comme ils ont déjà pratiquement vendu toutes les richesses du sous-sol algérien, ils peuvent se mettre aussi à vendre quelques bouts du sol comme le font les grecques qui ont vendu qques iles de leur archipel. D'aileurs le sud algérien est déjà vérouillé et difficilement accessible au citoyen lambda sauf peut-être aux groupes djihadistes qui y sont bien établis.

visualisation: 2 / 7