Bouaziz Aït Chebib démissionne de la présidence du MAK

Bouaziz Ait Chebib, désormais ex-président du MAK
Bouaziz Ait Chebib, désormais ex-président du MAK

Bouaziz Ait Chebib vient d'annoncer ce mercredi sa démission de la présidence du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie. En voici le texte.

Au vu des derniers événements qui ont agité nos structures et pour écarter définitivement la problématique absurde du bicéphalisme, et la fausse compétition entre l'intérieur et l'extérieur (entre le MAK et l'Anavad), j’informe la base militante du MAK que j’ai pris la décision de me retirer de la présidence du Mouvement.

En vertu des statuts du MAK, j'ai remis ma démission au président de l'Anavad, Mas Ferhat Mehenni. De fait, ma démission entraîne naturellement celle de l’ensemble de l'exécutif que j'ai formé. Je rassure néanmoins les militants de mon indéfectible soutien et de ma totale disponibilité, en particulier en ces périodes de harcèlements policiers.

Je laisse derrière moi un bilan chargé de victoires resplendissantes sur le régime colonial d’Alger, sachant que le MAK a d’ores et déjà réussi la plus importante de ses missions : la conscientisation du peuple kabyle.

La Kabylie est incontestablement sur la voie de sa propre libération.

Vive la Kabylie libre
Vive le peuple kabyle

Kabylie, le 16 novembre 2016

Bouaziz Aït Chebib

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
zenagui BERRAHO

Comme si cela intéresse les Algériens. On le voie déjà des tensions dans un gouvernement provisoire et qu'en sera t'il si ces traitres ont le pouvoir et la destinée du pays... Je voie aussi qu'après les démissions, il y aura des assassinats... La kabylie est une partie de l'Algérie comme la Corse à la France, et la Catalogne à l'Espagne même avec un référendum favorable

-1
avatar
AKSIL IVURAYEN

La corse est colonisée, la Catalogne est colonisée et la Kabylie a perdue son indépendance avec la France mais maintenant elle est passé sous un autre colonisateur, vivement l'indépendance de la Kabylie de nouveau, tout les peuplent colonisés finissent toujours par s'affranchir.

avatar
Hend Uqaci Ivarwaqène

Eh moi je persiste et signe cette démission ne dit pas ce qui se trame. Je subodore qu’ Aït Chebib, s’est vu forcer la main lors de la mutation du MAK en MIK. il n’y ai pas allé de gaieté de cœur mais à pas de loup. Sauf qu’à malin malin et demi.

On lui a fait croire que cette mutation était une question de stratégie et il y a cru. Le pouvoir, parait-il, l’aurait contacté. Il s’est laissé prendre par les deux bouts: ce qui l’a affaibli face aux plus radicaux du mouvement.

Je maintiens le pari que si Aït Chebib a quitté le navire c’est parce que Ferhat prépare une « bombe ». Aït Chebib qui ne veut plus jouer les dindons et que cela lui explose au bec, s’est tiré avant.

visualisation: 2 / 5