Accusé d’"atteinte à la foi musulmane", Slimane Bouhafs arrêté à Sétif

Slimane Bouhafs.
Slimane Bouhafs.

Slimane Bouhafs, citoyen kabyle de Sétif de 49 ans, fervent défenseur des droits de l'homme, président de la coordination de Saint-Augustin des chrétiens en Algérie, a été arrêté par les services de sécurité le 31 juillet dernier pour "atteinte à la religion musulmane".

Son tord ? Avoir partagé sur les réseaux sociaux des images démontrant l'inhumanité des fanatiques islamistes. Atteint de la maladie de la goutte, en attendant son audience, le 07 août prochain, il est en grève de la faim pour dénoncer son arrestation arbitraire et le harcèlement qu'il subit de par sa chrétienté. Slimane Bouhafs est par ailleurs un militant de l'autodétermination de la Kabylie. Cet élément aurait-il encourager cette arrestation ? Possible quand on sait que les militants du MAK sont régulièrement harcelés, voire arrêtés.

Ancien de la garde présidentielle, militant des droits de l'homme et pour l'autodétermination de la Kabylie, Slimane Bouhafs a été arrêté près de chez lui. Les avis divergent sur les motifs de cette arrestation. Si certains avancent "l'atteinte à la foi musulmane", d'autres voient en ce motif un prétexte. "Il est connu pour être un fervent défenseur de la démocratie et de la laïcité en Algérie. Il ne reculait devant rien. Il gérait plusieurs pages facebook où il s’exprimait souvent. Il reste un opposant farouche au système et ne mâchait jamais ses mots. Raison pour laquelle, nous pensons aujourd’hui qu’il est détenu pour ses activités politiques", témoigne un homme dans El Watan de vendredi.

Toutefois, selon les éléments avancés par sa fille (voir ci-dessous), il est accusé d’atteinte à la foi musulmane. Il est manifeste que cette arrestation est une violation de la liberté de croyance car la constitution algérienne n’assure-t-elle donc pas la liberté de la foi ? En quoi être chrétienpeut-il offenser la foi musulmane ? Pour l'heure sa famille s'allarme sur sa santé et s'inquiète également du risque qu'il ne se retrouve sans défense le jour du procès.

Yacine K. avec Siwel

Afaf Bouhafs témoigne. "Le militant Slimane Bouhafs a été arrêté le 31/07/2016 aux environs de 16 heures, selon des témoins, par le groupe de la recherche contre le crime électronique..., cela s'est passé au niveau de la ville de Sétif, l'accusé est de confession chrétienne et est originaire du village de Zerkun, commune Vuselam (Bousselam), daira de Bouandes, wilaya de Sétif, en Kabylie orientale.

Un militant des droits de l'homme connu par son engagement, son amour pour la démocratie, son appel à la laïcité dans tous ses articles publiés sur sa page facebook qui porte son nom. Il a été mis en mandat de dépôt dans la prison de Sétif après un simulacre de procès où ils ont fixé sa première audience pour le 07/08/2016 au niveau de la justice des At Wartilan (Beni Ouartilane), depuis le jour de son arrestation, pour raison d'atteinte à la religion musulmane à travers le partage sur les réseaux sociaux de trois ou quatre images dont le contenu est l'explication de certains points religieux sans rajouter de commentaire ou un avis là-dessus (donc c'est un partage en restant neutre par apport a son point de vu), notant qu'il appelle souvent dans pratiquement tous ses articles à l'amélioration des conditions sociales, économiques, éducatives du pays ainsi qu'à la paix et la tolérance etc... et sa page facebook confirme mes dires.

Il est âgé de 49 ans, s'est converti au christianisme protestant en 1997, baptisé en 2006, a fait une carrière professionnelle très chargée, il a tant donné pour la sécurité de son pays dont il ne défend que son intérêt depuis son plus jeune âge, aujourd'hui, atteint d'une maladie chronique, il ne peut en aucun cas rester en prison car ceci ne ferait qu’agraver son état de santé fragile, sachant que la goutte est une maladie qui a des influences directes sur son mental et son comportement et devient ainsi stressé et angoissé, et ce dernier devait poursuivre un régime alimentaire non protéique, chose qui est impossible en prison.

Sachant que depuis le jour de son arrestation, il est en grève de faim, une personne de sa famille l'a confirmé lors de sa visite le 02/08/2016. Jusqu'ici, je ne dispose que de ces informations, son avocat nous en donnera plus à partir de demain."

Sa fille, Afaf Bouhafs

Lettre publiée par Siwel.info

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
Quelqun EncoreQuelqun

"Atteinte à la foi musulmane"?? On aura tout lu et tout entendu! Courage monsieur.

avatar
chilmoune

Au lieu de surveiller ou de relever la medicorite carrement de tous les postes de travail et dans tous les secteurs economiques et administatifs afin de redresser notre pauvre Algerie pour que le peuple algerien aspire a une vie digne voila que la mafia erkhissa s'occupe de la vie privee des citoyens ! c'est ingrat ! je n'ai jamais pense que l'algerie tombera aussi bas....... oh mon dieu le peuple algerien merire mieux car il a souffert et il a arrache sa liberte avec le sang et la solidarite de tous ses enfants et toutes ses regions ! ya rabi selekna man koum athalimine !................ thnmirth

avatar
Rabah IBN ABDELAZIZ

Je suis plus que triste, je viens de lire un article sur el watan, il parait que ce Monsieur à était conmdamné à 5 ans de prison. Alors que les voleurs de milliars de dollards, résident à el mouradia chez la grosse merde de bouteflika et sa fraterie : khallil, bédjaoui, bouderbouka, hadda la moche, bouchouareb et consorts. Usent et abusent, et en plus ils se vantes de leurs méfaits ?. Et mettre un homme en prison, parce qu'il est d'une autre confession religieuse ?. bouteflika et toute ta racaille quittez le pays avant que vous creveraient la gueulle ouvertes aux mouches à oued el harrach le missipipi algérien.

visualisation: 2 / 5