Quand l'Arabie saoudite finance la campagne électorale d'Hillary Clinton !

La candidate démocrate Hilary Clinton reçoit des financements saoudiens pour sa campagne électorale selon une agence jordanienne.
La candidate démocrate Hilary Clinton reçoit des financements saoudiens pour sa campagne électorale selon une agence jordanienne.

Selon le vice-prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salman Al Saoud, au cours des dernières années, son pays a toujours soutenu financièrement les candidats des deux partis républicain et démocrate.

A la faveur de la présidentielle, le financement de la campagne électorale revient au USA avec son lot de révélations sans lendemains. L'Arabie saoudite a versé plus de 20% du coût de la campagne d'Hillary Clinton pour l'élection présidentielle américaine, a déclaré dimanche le prince Mohammed ben Salman cité par l'agence jordanienne Petra.

Cependant, selon Middle East Eye, le rapport a été supprimé du site Web de l'agence. Selon ce site d’information, le document a été retiré peu de temps après sa diffusion sur le site de l’agence d’information, laquelle aurait expliqué qu’"un problème technique" causé par "une tentative de piratage du système de transmission de l’agence" était survenu pendant quelques minutes sur le site.

Pourtant, un instantané de la version originale arabe a ensuite été republié par l'Institut pour les affaires du Golfe basé à Washington, rapporte Mintpress News.

"L'Arabie saoudite a toujours parrainé les deux partis républicain et démocrate de l'Amérique. Le royaume fournit également avec plein d'enthousiasme 20% du coût de la campagne d'Hillary Clinton pour l'élection présidentielle américaine en dépit du fait que certaines forces influentes dans le pays n'ont pas un regard positif sur le soutien de la candidate parce qu'elle est une femme", aurait indiqué le prince cité l'agence jordanienne Petra.

Les commentaires coïncident avec la visite du prince saoudien à Washington pour discuter avec des responsables américains des relations entre les deux pays.

Il convient de noter qu'il est illégal aux Etats-Unis pour les candidats à la présidentielle d'accepter des financements de gouvernements étrangers. Mais l'Arabie saoudite et Mme Clinton ne sont pas étrangers à s'échanger des faveurs.

The Clinton Foundation, présidée par Hillary et son mari Bill Clinton, a révélé en 2008 qu'elle avait accepté près de 25 millions de dollars du royaume saoudien la même année.

En outre, les gouvernements étrangers qui ont donné de l'argent aux Clinton sont la Norvège, le Koweït, le Qatar, Brunei, Oman, l'Italie et la Jamaïque, qui ont versé ensemble environ 20 millions de dollars.

Avec Sputniknews

Plus d'articles de : International

Commentaires (0) | Réagir ?