Vague d’arrestations dans les rangs des militants du MAK

Des dizaines de militants du MAK arrêtés vendredi par la police.
Des dizaines de militants du MAK arrêtés vendredi par la police.

Les autorités ont tenté d’empêcher le troisième congrès du Mouvement de l’autonomie de la Kabylie à Souamaa. Le Mouvement annonce l’arrestation de 200 militants par les forces de sécurité dépêchées pour la neutralisation du mouvement.

Sale temps pour les militants autonomistes du MAK qui comptaient prendre part au troisième congrès de leur mouvement. Le président du MAK, Bouaziz Ait-Chebib, a indiqué que contrairement à ce qui a été annoncé ce matin, c'est finalement plus du double du nombre de militants arrêtés. Soit près de 200.

Certains militants sont encore en détention et sont soumis à des interrogatoires répétitifs, comme à Iwadiyen où ils sont au commissariat depuis 7 heure du matin, d'autres ont été tabassés à Azazga et à Tizi-Ouzou et probablement d'autres aussi, ailleurs dans d'autres communes de Kabylie, plusieurs militants restent encore injoignables par téléphone. Des militants ont eu à subir 2 à 3 arrestations d'affilés, subissant le même scénario à chaque barrage. Le mouvement donne les noms de Belaid Amar Khodja, Amar Zebbar, Ahcène Chérifi et Zeghoud Mohand détenus depuis 7h du matin au commissariat d'Iwadiyen, annonce l’agence Siwel.

Cependant cette répression enclenchée contre ce mouvement pacifique n’a pas empêché la tenue du congrès. Près de 500 ont pris part à At Zellal dans la commune de Souamaa au congrès du MAK.

Malgré les fortes pressions des autorités, les habitants de Souamaa ont exprimé leur sympathie pour le mouvement et ont accueilli son congrès sans hésitation.

L'action entreprise par les services de sécurité porte un sérieux coup à la liberté d'expresison dans notre pays. Avec la répression du MAK, le pouvoir vient de s'assoir sur les discours déroulés ces dernières semaines

L.M. avec Siwel

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (17) | Réagir ?

avatar
mhand said

un banou- hillal qui veut se prétendre amazigh, et donner des leçons d histoire tirées directement des tiroirs de ses frères falsificateurs, usurpateurs d identité, a ses vrais HÔTES, car effectivement, les arabes et les ottomans n ont étés que les invites des amazighs, mais qui s obstines a rester en tamezgha, en se prétendant même plus autochtones que leurs hôtes (revoir l histoire de bbr et kheiredine, et celle de okba). voila mr n... la vraie histoire du pays qui a accueilli tes aïeux.

avatar
Massinissa Umerri

Je ne vais pas me perdre dans les considerations ethniques ou meme politiques algeriennes un leurre. Vive l'Amerique, ou il n'y a pas de limites a l'activite' politique, et cela, pas seulement aux Americains, mais aux etrangers !!!

Soyez quelqu'un qui deteste ou n'approuve du Gouvernement ou tout autre aspet de ce pays. Allez demander protection policiere, pour precher votre theorie, et vous l'aurez. Demandez a precher la violence et vous serez servi aussi.

Je saisi l'opportunite' pour soulever un point recurrent et sans cesses, en repondant a Bachir - cette notion de "Nos ancestres etaient des hommes libres" est a laisser tomber. Rien qu'on dise ou fasse, ne peut changer le passe'. Et, le passe' quelque soit-il se pourrait changer le future, c'est futile meme d'y penser. Ce qu'on peut faire c'est agir dans le present pour essayer d'influencer le future.

Que je ne me perde, revenons au sujet, le MAK. Je vais certainnement me faire traiter de tous les noms, incluant celui "d'agent de la CIA", mais je vais tout de meme, m'exprimer.

L'action de la police politique Algerienne contre le MAK lors de ce rassemblement, peut s'averer salvatrice ou destructrice. Cela depend de la lecture qu'en feront les Zaims du mouvement. Il n'y a eut perturbation que parce qu'il y a defaux dans a tout niveau au sein du MAK, aussi bien dans sa structuration que dans son fonctionnement - je m'explique:

Des effets de cette action, on peut speculer 2 effets, parmis d'autres:

1. Causer l'intimidation avec effet de peur la prudence, qui engendrera a un certain degre aujourd'hui la Paralysie.

2. L'elan de certains participants, particulierement ceux interpelle's dans l'ascension vers le Zaisme et le moi, moi moi. Cela ne fait-il pas plus d'un siecle que tout le monde porte la jellaba de l'hero de son patlain? Et cela partout, pas en Kabylie seulement?

L'ecroulement du MAK, ne m'interesse pas, ni son succes a ce stade. C'est premature' et donc risque', aussi pour la construction de l'Etat Kabyle que la reaction sauvagerie du regime. Cela generera un un sentiment de rejet et haine de la part des populations Kabyles. Quel interet? Aucun sinon celui de se l'approprier. C'aura ete, la manoeuvre du RCD. Le FFS s'en est passe', comptant sur les deguats de 1963. Tout cela est previsible et connu de tous, qu'on le dise ou pas. Allons plutot vers ce qui est occulte' - La salvation et ses conditions.

Comment et pourquoi une telle fragilite'? Qu'en aurait-il ete', si l'arme'e n'etait pas mobilise'e aux frontieres? C'aurait ete' plus violent, et le regime aurait presque trouve' le moyen de remettre "l'Etat d'urgence", pour justifier celui de "non-droit".

La police que se soit a Iwadiyen ou ailleurs, n'aurait pu arreter personne ou empecher de participer. Les Congressistes sont presque inconnus des populations. L'evenement n'aura pas ete' majeur aupres des populations, pour la simple raison que les Congressistes n'ont pas ete' designe's par les populations, mais juste reconnus par la direction mene'e par Mr. Nat Chebib.

Non, ceci n'est point une critique de ce valeureux Monsieur du tout, mais un constat de la realite'. Qu'aurait subit un/e concurrent/e a la Presidence? Decapitation ou Crucifiction ? et surtout Pourquoi? - La est le probleme.

Il y a pres d'une anne'e, le but vise' etait l'emergeance d'un Parlement. Il n'en est point. Il y a, a peine, renouvellement des allegeances, des delegue's (du MAK/recrute's aupres des populations). C'est la ou reside le probleme, a mon avis.

Le probleme est donc d'ordre structurel, engendre' par le fonctionnement, lequel lui-meme, est la resultante directe d'une pauvre strategie. Ce manque vient du monopole de la reflection. Ce monopole-meme, provient de la necessite' de preserver l'allegeance, au Zaim, a tous les niveaux.

Ce mecanisme est presente' comme "guarde-foux" - Bouteflika et le regime qu'il represente appelent cela "les constantes nationales. " - Ce reflexe vient des lecons du passe', en cela que les conditions actuelles sont la consequence directe des concessions faites par leaders Kabyles, durant la guerre contre la France.

Ce constat fait, faut-il conclure que le MAK a echoue'?

La reponse est biensur NON, bien au contraire. Le Mouvement a avance' considerablement, au point ou, la necessite' de changer de vitesse est s'impose. Qu'est-ce que cela veut dire, est la question?

A mon humble avis, le but a se fixer est:

1. Se passer de ce faire-semblant democratique et de passer a la Democratie meme. Mehenni, At Chebib et d'autres encore sont des Militants competants et valeureux. Les Urnes ne sont pas la seule source de valeur, du tout. Elle en ont une, quand ceux qui les remplissent sont de valeureux militants. L'urne n'est qu'une boite.

La Kabylie et ce Mouvement, ne sont plus a evaluer comme Olivier ou Moulin, mais comme olive - des Millions de celles-ci. L'huile est dans le noyau de chacune d'elles. Et ces olives, ne sont autre que la Jeunesses, des quartiers, villages et communaute's Kabyles, en Kabylie et ailleurs.

C'est ainsi qu'ailleurs, on fabrique du vin et de la liqueur pour s'enivrer - En Kabylie, on a besoin d'Huil pour se soigner. Eventuellement, on y arrivera aussi.

Je conclus donc avec l'imperatif, que le 4eme Congre' du MAK, n'ait pour but, unsemblant de renouvellement de confiance, mais la Constitution d'un Veritable Parlement. En clair, les Congressistes, se doivent d'etre ceux-la que les Assemble'es locales auront designe' comme delegue's. C'est la saison de la cuillette et ramassage des olives.

Le Cap est de sortir de la notion de "Comite' de Village" ou "de quartier" dans les villes, vers l'Assemble'e. Les prochains Congressistes doivent provenir des ces Assemble'es. Et, pas besoin d'attendre une anne'e non-plus. On change de vitesse au besoin. La reflection est sur le comment exclure les appareils du regime des realisations et la reduction des "comite's" en des interlocuteurs, pour l'acquisition de moyens financiers. Un exercise qui se doit de mettre fin a l'allegeance pour laisser place a la competance. Une competance marque'e par 2 attributs: (1) Un enguagement sans faille a l'independence et a souverainete' de l'Assemble'e d'une part et, (2) la competance technique d'autre part. Eventuellement, c'est la notion de Citoyennete' Kabyle, qui se forgera. Avec elle, vient la prise de conscience des droits et devoirs, parmis les siens.

avatar

Ne croyez pas aux lumières des villes qui trouble la vue, marche à l'ombre, et creuse la terre, pour connaître la vraie vérité du pays ou vous vivez.

visualisation: 2 / 10