Algérie : du rapatriement des Nigériens à l’expulsion des migrants tout court

L'Algérie a expulsé sans ménagement des contingents d'Africains qui vivaient dans le sud.
L'Algérie a expulsé sans ménagement des contingents d'Africains qui vivaient dans le sud.

La Ligue algérienne de défense des droits de l'Homme nous a fait parvenir le communiqué suivant.

L’opération de rapatriement des migrants et migrantes venus du Niger, rapatriement que l’on essayé de transformer presque en voyage d’agrément se dévoile être ce mercredi 24 décembre 2014 dans ce qu’elle était depuis le début : une simple opération d’expulsion collective interdite par la convention ratifiée par l’Algérie qui fait ce qu’elle a toujours fait en ce domaine ratifier, pour la vitrine démocratique, mais ne rien respecter.

En effet très tôt ce matin, pour ne pas dire pendant la nuit, des familles entières ont été sommé de force par les personnel appartenant à la police de quitter leur lieux d’habitation, de prendre le minimum d’affaires pour ensuite être dirigées collectivement vers un centre situé à la sortie Est d’Oran.

Les personnes arrachées à une vie qu’elles comptaient reconstruire petit à petit sont actuellement regroupées dans ce centre où elles défilent une par une devant ceux qui sont chargés pour la partie algérienne de collecter des informations. La plupart des personnes de nationalités diverses tentent de montrer à travers leurs documents qu’elles n’étaient pas Nigériennes.

Ces mesures pratiquées sont à l’encontre des engagements internationaux de notre pays et de ces réponses lors de l’examen du rapport présenté par l’Algérie en application de l’article 74 de la convention ratifiée par l’Algérie.

Le Bureau d’Oran de la LADDH demande le respect total de l’engagement international de l’Algérie en matière des droits des travailleurs migrants et de leur famille, la tentative de masquer des opérations d’expulsion collective sous couvert d’un rapatriement ne peut se faire sans la volonté propre des personnes et sans le respect total des droits de l’homme. A cet égard les conditions mêmes dans lesquelles viennent de se dérouler ce «rapatriement» nous incite à remettre en cause tout le processus.

P/Le Bureau d’Oran

Kaddour Chouicha

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
klouzazna klouzazna

C'est au pays d'accueil de faire respecter ses lois...

Ces réfugiés n'ont pas choisi leur situation, elle leur a été imposé !!!

Ces réfugiés qui sont entrés légalement sont des êtres humains qui méritent tout le soutien nécessaire et l'aide humanitaire, comme on ne cesse de le recommander à l'europe... vis à vis de nos propres immigrés chez elle !!!

Une petite étincelle suffit pour transformer tout citoyen de ce monde en réfugié !!!

-1
avatar
Massinissa Umerri

Ne vous en faites et ne soyez pas surpris d'apprendre que leur destination n'est point l'Algerie, car la frontiere est loin loin loin d'Oran. Leur destination s'appele l'EUrope. Retenue donc l'orgueuil sous leche, car les 1eres conventions internationales viole'es concernent les algeriens-meme, dans leurs droits les plus elementaires confisque's en gros par la neutralisation des droit politiques.

avatar
Ali Mansouri

L'Europe à partir de l'Algérie? tu dérailles, aucun sahélien ou algérien pourraient aller en Europe par les bateaux de fortune via l'Algérie, plusieurs algériens ont essayé, mais en vain, les gardes côtes algériens surveillent de prés tous mouvements suspect tout le long des côtes algériennes, par contre par la Libye détruite par la France c'est possible c'est par là que proviennent tous les africains, syriens, egyptiens, sahéliens, ect,,,,, les milliers d'immigrants qui vont en Italie, cette immigration illégale vers l'Europe et encore plus facile via le Maroc qui laisse volontairement les immigrants africains et sahéliens escalader les murs en grillage qui sépare le Maroc aux enclaves espagnoles, pour faire de la pression sur l'Espagne concernant le Sahara Occidental. conclusions ces sahéliens mendiants professionnels, trafiquants de drogue, et criminels sahéliens pratiquants la traite d'esclaves se servent de ces sahéliens pour leurs sales besognes les femmes et leurs progénitures sont envoyés en Algérie par les bandes criminalisés du Sahel pour servir de mendiants professionnels, trafiquants de drogue, de prostituées, c'est très lucratifs pour ces criminels sahéliens, et mêmes des terroristes pour déstabiliser l'Algérie. Le gouvernement nigérien l'a compris et a demandé le rapatriements des nigériens, et cette pseudo ligue des droits de mes c..... de je ne sais quo encore défend l'indéfendable, pour détruire l'Algérie, cette ligue est payée par le Maroc et les sionistes qui s'en servent pour déstabiliser l'Algérie avec tous ces bombes sahéliennes, comme ils (les sionistes et le Maroc) l'ont fait à Ghardaïa avec tous les illégaux marocains trafiquants de drogue, qui sont responsables des évènements de Ghardaïa, résultat toute une région qui fut un paradis et un havre de pais comme la vallée du Mzab est envahie de trafiquants de drogue marocains de sahéliens qui sèment la pagaille dans la région tout est bon et propice pour déstabiliser l'Algérie gouvernée par des criminels marocains venus d'Oujda, qui ont vendu l'Algérie et l'ont rendue vulnérable à la déstabilisation interne. Cette ligue des droits de m...... est payée par le Maroc et les sionistes pour déstabiliser l'Algérie avec les sahéliens rentrés et les milliers de marocains rentrés illégalement en Algérie. `Voilà l'Algérie soumise à un clan de criminels marocains venus du Maroc et qui a pour parrains les Bouteflika.

avatar
Massinissa Umerri

Non, ce n'est pas ce que j'ai ecrit: "... Ne vous en faites et ne soyez pas surpris d'apprendre que leur destination n'est point l'Algerie, car la frontiere est loin loin loin d'Oran... ' - c. a. d. qu'ils n'auraient pas eut a s'amasser a la frontiere Marocaine, qui est le point d'exit sous-enttendu pour rejoindre l'Espagne. La france n'est pas l'europe non-plus !

visualisation: 2 / 4