François Hollande à Alger, qu'en pensez-vous ?

Mots clés : , , , , ,

Par Le Matin | 18/12/2012 07:12:00 | 6732 lecture(s) | Réactions (15)

On suppute, on soupèse, on écoute aux portes. Depuis des mois, la presse ne cesse d'évoquer la venue du président français en Algérie.

Alors qu'il était premier secrétaire du PS, François Hollande était reçu par Ahmed Ben Bella en 2006. Alors qu'il était premier secrétaire du PS, François Hollande était reçu par Ahmed Ben Bella en 2006.

François Hollande est le premier président français socialiste à venir en visite officielle en Algérie. La visite aura lieu le 19 et 20 décembre avec un discours devant le parlement réuni. Une première que même Abdelaziz Bouteflika n'a jamais faite. L'homme a déjà fait un passage à Alger, il est même revenu en premier secrétaire du Parti socialiste en décembre 2006. Aussi, sa visite est scrutée sous toutes ses coutures. Il faut dire que si, sur le plan économique tout baigne (les affaires passent avant tout), sur le plan politique en revanche rien n'a jamais été facile entre Alger et Paris. Il y a d'abord le contentieux mémoriel. La guerre d'indépendance a été l'une des plus sanglante que l'armée française a menée dans les années 1950. Même si François Hollande a reconnu avec une économie de mots la responsabilité de la France dans la répression sanglante d'octobre 1961, Paris a quelque mal avec ce passé. Mais là encore c'est un événement qui a eu lieu en France, pas en Algérie. Sur ce plan, le président français est très attendu.

Pas seulement, il y aussi la question des visas. Plus de 160 000 demandes en 2011 et un taux de refus à 15%. C'est la problématique qui intéresse plus les Algériens, qui souhaitent une ouverture sur le monde. Sur la situation des droits de l'homme que l'on sait particulièrement contrôlés, avec un strict minimum d'ouverture, et des "réformes" politiques engagées par le président, il est fort probable que le président français prendra quelques précautions. 

Sur le plan économique, même avec 450 entreprises présentes en Algérie, la France a pris beaucoup de retard. D'abord, pendant les années noires du terrorisme, les Français ont quitté en masse l'Algérie, laissant les entreprises asiatiques prendre leur place. Depuis 10 ans, même s'il y a une volonté de retour des entreprises françaises pour disputer le gâteau Algérie aux Chinoises notamment, rien n'est encore gagné. 

A l'occasion de la visite de François Hollande, on parle d'une quinzaine de gros contrat de partenariat entre entreprises françaises et l'Algérie prêts à être signés. Autrement dit, on annonce le retour de la France en Algérie. Mais seulement pour faire des affaires. La preuve, le gouvernement a refusé au consulat français de rouvrir le centre culturel français à Tizi Ouzou. Pour ce qui est des échanges culturels, beaucoup reste à faire. 

La toile et les médias s'affolent des deux côtés de la Méditerranée sur cette visite. Qu'en pensez-vous, vous, amis internautes ? Nous attendons vos avis.

Yacine K.

 
5.00

S'inscrire aux flux rss des commentaires Commentaires (15 posté(s)) | Réagir ?

avatar
Wali Ould 20/12/2012 10:33:04
Les français c'est des criminels pour moi il ne faut jamais faire de relation avec ce pays quels que soit !
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
franck Dufour 19/12/2012 19:52:00
Mais diable de quelle repentance parlent ils lorsque nous savons tous que si ceci etait possible, 80% des 15- 50 ans des algeriens irraient en France , meme pas fichus de faire aimer la vie dans l Algerie poste coloniale et ça ose demander la repentance à ceux chez qui on mourerais d aller et qui nous chassent joyeusement...
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Khalida targui 19/12/2012 16:57:19
Je voudrais qu'il vienne là où je créche comme ça j'aurais comme les tlemceniens un jour fiéré et payé et s'il veut rester une semaine je suis ok, Hollande c'est sûr c'est le messie qu'on attendait, quelle guigne que je ne sois ni algeroise ni tlemcenienne
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Amine Maaloufch 19/12/2012 15:48:08
Hollande ?? On s'en tape! Ce n'est qu'une marionnette téléguidée par le Lobby Sioniste! Il n'a aucun pouvoir et l'algérien de base comprend aujourd'hui ce genre de choses!


On veut une relation Gagnant-gagnant avec la France et surtout de la réciprocité concernant les droits de circulation des personnes et des marchandises! Je dis bien réciprocité et non, prétendue réciprocité.
Le corps diplomatique français se pavane au Club des pins pendant toute l'année dans une résidence d'état auquel l'algérien n'a même pas accès!!
Sinon le reste, comme je le dis plus haut, Hollande, Sarko ou autres, on s'en tape!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
karim Aït Aïssa 19/12/2012 12:47:14
- Bonjour, je viens pour voir monsieur Berradja
Le réceptionniste :
- Vous avez un rendez-vous ? (en tenant d’une main le combiné du téléphone)
- Non…
Etonné, il repose le combiné:
- Pourquoi voulez-vous le voir ? qui êtes-vous ?
Je tire de mon gros classeur un quotidien à la page ou on peut lire :
Crédibilité de la magistrature, Berradja répond à Ksentini.
Le premier président de la Cour suprême défie les personnes doutant de la justice d’apporter des preuves.
Je montre le papier au réceptionniste en lui disant :
- Je suis un citoyen, j’apporte avec moi, dans ce classeur que vous voyez, des preuves formelles et tangibles, au premier président de la Cour suprême, attestant que la justice algérienne est une justice aux ordres, que celle-ci n’est rien d’autre qu’illusion…
Le visage du réceptionniste deviens brusquement pâle et me dis :
- Ce que vous dites est grave, je suis désoler je ne peux pas vous signaler…
Avec un air faussement surpris, j’insiste en lui disant que c’est au concerné de décider de me recevoir ou non, et là il me dit :
- Si j’appelle pour seulement vous annoncer, je vais avoir des problèmes par la suite, c’est certain. Comprenez-moi. Je suis désolé…
Juste un fait ordinaire dans une conjoncture extraordinaire… ck
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
olive kabyle 19/12/2012 10:27:30
regardez bien ce que dis le journal " le premier président socialiste a venir en algerie. alors francois mitterand n'est pas venu en algerie aussi. donc ce journaliste ne connait pas l'histoire du tout
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
ali belkacemi 18/12/2012 19:41:00
Je crains que hollande ne connaisse pas assez notre "président" ! Bouteflika a roulé dans la farine Hassan II ensuite Mohamed VI il a essayé de rouler Chirac il n’a pas pu ! Sarko non plus ! Hollande finira par être ridiculisé même devant sa famille politique !
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Rachid Bouliche 18/12/2012 19:23:09
Bonjour
Les relations entre l'Algérie et la France ,ne seront jamais meilleurs ,quelque soit les gouvernements des deux rives.La visite de Mr Hollande ne changera pas la position de la France à l'égard de mon pays.La France restera toujurs cette France coloniale ,celle de Papon ,de Le Pen ,ce dernier au moins ,a, la franchise de dire tout haut ,ce que les autres pensent tout bas.Les Français,sont les perdants.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Khalida targui 18/12/2012 14:29:54
vous aurez notre avis quand la France et l’Algérie auraient de vrais présidents, sages compétents et tout le reste
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
mohamed oukaci 18/12/2012 13:50:57
VISIBLEMENT,nous autres algeriens,nous ne comprenons rien à la politique.
nos gouvernants font semblant de jouer aux durs avec les français.
quand on sait que tout l'argent detourné se trouve dans les banques occidentales.
au nom de quelle souveraineté peut-on-parler?à part negocier sa place perdant- gagnant .
tous ces corrompus sont placés justement là,par les occidentaux pour leurs interets et contre ceux du pays.
alors nous dirons à mr hollande de parler de tout ce qu'il veut,mais pas de democratie,quand on cautionne un dictateur
Vote Positif Vote Négatif
1
avatar
khelaf hellal 18/12/2012 12:34:16
Il n'y a pas besoin de reparler de la repentance pour les crimes de génocide perpétrés par le système colonial français, la France d'aujourd’hui est pardonnée d'avance sans qu'elle ne le fasse par la Régence d'Alger , elle est même comblée de toutes les sollicitudes avec un traité d'amitié que l'on veut voir s'éterniser des deux cotés. La fameuse loi du 23 Février glorifiant le colonialisme et son œuvre civilisatrice , les bras d'honneur à répétition ne semblent pas émouvoir outre mesure le régime d'Alger et sa famille soi-disant révolutionnaire. Ce sont là des sujets accablants que l'on préfère éviter de part et d'autre devant le florissant business qui les attend . La relation va surtout se jouer dans le domaine économique selon le triangle dramatique de Karpman : Bourreau - Victime - Sauveur ou l'argent de la rente des hydrocarbures intervient pour sauver l'une ou l'autre des parties de situations difficiles et inéxtricables comme par exemple la Victime sans savoir-faire et sans idées a besoin de la torture de son Bourreau de la technologie et de la maitrise du know-how et vice-versa. Aujourdhui , le sauveur , l'argent du pétrole et tous les marchés qu'il peut offrir , peut jouer un grand rôle pour réduire les malentendus et alléger les souffrances de la victime.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
younes djellab 18/12/2012 12:29:17
une bonne chose , le fait que c'est la france qui frape a notre porte , il ya rien àdire.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Atala Atlale 18/12/2012 12:06:46
Les ennemis intimes d'hier devraient revoir ou repenser l'avenir des deux peuples, le chemin semble ardu mais pas impossible, il ne s'agit pas de renier le passé mais de construire cet avenir, beaucoup de temps a été perdu, d'occasions aussi. La France des droits de l'homme, doit assumer son statut en tant que tel. Les deux pays ont à y gagner.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Guel Dring 18/12/2012 09:23:00
Si l'on doit se comporter en tant que "civilisés" - parce que c'est quoi, une civilisation en faits ?- l'on ne devrait plus se cramponner au passé . Redéfinir de nouvelles relations bilatérales dans l’intérêt commun des deux peuples tel devrait être leur leitmotiv . Mais dans leur conception civilisationnelle , ces deux peuples sont déjà sur deux bords (en plus de la méditerranée) . La France se basant sur le principe de la laïcité se construit sur une politique de gauche et de droite tandis que l'Algérie n'arrive pas à définir sa ligne idéaliste, parce que dirigée par une équipe fondamentalement non représentative , hésitante entre la civilisation musulmane et la "civilisation contemporaine" qui serait la mondialisation . Donc dans le meilleur des cas , il faut mettre un terme à cette situation de faux fuyants, de faux prétextes . Il y a eu colonisation d'une part qui est un abus en soi et qui a provoqué beaucoup de blessures . Classons ce qui doit être classé , ou refaisons une guerre de ... réconciliation .
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Massinissa opine 18/12/2012 19:31:07
Je ne suis ni politicien ni journaliste, mais mathematicien. Dans mon univers, toute equation ou fonction, c.a.d. relation est soumise a son domaine de definition.
Tandis que le gouvernement francais depend de taxes verse'es par son peuple, il n'en est point pareil du cote' alger, ou le peuple est un fardeau.
Je ne sais s'il y a d'accuser la france de ne pas transferer son savoir-faire, ou bien l'algerie de ne pas avoir su ou plutot VOULU exploiter son butin de guerre. S'il y a lieu de parler de guerre, de grace, laisser tranquiles les martyrs et parlant de butins - vraissemblablement Hollande est pour faire la cueuillette de leur mission "civilisatrice" - qu'on est-il de l'obscurantiste-en-chef bouteflika ou ses chefs ou je ne sais est en charge dans cet ouragon dit pays -algerie?
Je pense que ce que devrait offrir le president francais dans fonction biensur, c'est de se mettre a genoux et faire la priere musulmane avec son protege'. La les algeriens et les francais aussi, sauront a quoi ils ont a faire, vraiment - 2 republi
Vote Positif Vote Négatif
0
total: 14 | affiché: 1 - 14
Vous devez être connecté pour poster des commentaires
La Presse Algérienne