Lakhdar Brahimi, un ballon de baudruche ?

Lakhdar Brahimi, le nouveau envoyé spécial de l'Onu en Syrie.
Lakhdar Brahimi, le nouveau envoyé spécial de l'Onu en Syrie.

Lakhdar Brahimi, 78 ans, ancien diplomate algérien, fonctionnaire international qui a passé presque toute sa carrière au sein des services de la Ligue arabe, prend la succession de Kofi Annan comme médiateur international en Syrie, saura-t-il mieux faire que lui et arrêter la combustion de la Syrie.

Jetons un œil sur ses états de services. M. Lakhdar Brahimi a été dans plusieurs points chauds de la planète. Il avait déjà occupé les fonctions de représentant spécial pour l’Afghanistan de juillet 1997 à octobre 1999 avec la remise d’un rapport achevé en 2000 et connu comme le "Rapport Brahimi". Dans la foulée, le 3 octobre 2001, il avait été nommé représentant spécial pour l’Afghanistan pour dresser le bilan des opérations de maintien de la paix et émettre un certain nombre de recommandations notamment politiques, stratégiques et d’organisation.

Il est passé donc du statut d’envoyé spécial à celui de représentant spécial de l'ONU ! Soit au total quatre années passées à s’occuper de ce pays. Le résultat de cette mission nous le constatons aujourd’hui. Auparavant, M. Brahimi avait exercé les fonctions de représentant spécial pour Haïti, de septembre 1994 à mars 1996 et de représentant spécial pour l’Afrique du Sud. Il a par ailleurs mené plusieurs missions, au nom du secrétaire général, au Zaïre (désormais République démocratique du Congo) en 1993, au Yémen en 1994, et au Libéria.

Suite à l'attentat du 11 décembre 2007 à Alger dans lequel 10 membres du personnel de la représentation onusienne avaient été tués par la bombe placée devant les bureaux du HCR et du PNUD, le Secrétaire général Ban Ki-moon l'avait chargé de mener une enquête. On l’avait oubliée cette enquête, mais elle continue jusqu’à ce jour…

Ah j’ai oublié, le 5 novembre 2010, il a reçu, le Prix spécial du jury de la Fondation Chirac pour la prévention des conflits, pour son travail de réconciliation au Liban, en Afghanistan et en Irak. Nous la voyons tous les jours cette réconciliation en marche.

Déjà depuis sa nomination, il a disparu. Dans quatre ou cinq ans peut-être entendrons-nous parler de lui ! Celui qui a poussé à la nomination de cet aigle savait ce qu’il faisait !

Abdelhak Hamidi

Plus d'articles de : Opinion

Commentaires (5) | Réagir ?

avatar
lila laoubi

Suite à l'attentat du 11 décembre 2007 à Alger dans lequel 10 membres du personnel de la représentation onusienne avaient été tués par la bombe placée devant les bureaux du HCR et du PNUD, le Secrétaire général Ban Ki-moon l'avait chargé de mener une enquête. On l’avait oubliée cette enquête, mais elle continue jusqu’à ce jour…

avatar
gtu gtu

merci pour partager

http://virtuelcampus. univ-msila. dz/inst-gtu/

visualisation: 2 / 5