Le Mémorial national de la guerre d'Algérie tagué et dégradé

Le Mémorial national de la guerre d'Algérie tagué et dégradé
Le Mémorial national de la guerre d’Algérie, quai Branly à Paris (VIIème), a été tagué et dégradé mardi, a-t-on appris auprès du ministère des Anciens combattants qui a condamné "cette insulte à la mémoire" des combattants.

Le "Mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie" a été maculé de tags "sans signification particulière", selon la même source. Dans un communiqué mardi, Alain Marleix, secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, s’est indigné de cette dégradation. "Il s’agit d’une insulte à la mémoire des ces 22.000 combattants tombés au champ d’honneur", a-t-il déclaré en souhaitant "que toute la lumière soit faite sur cet acte". Le monument - trois grands tubes de néon sur lesquels défilent les noms de victimes ainsi qu’une plaque - avait été inauguré le 5 décembre 2002 par le président Jacques Chirac. La plaque a dû être ôtée et devra sans doute être remplacée.

Plus d'articles de : Mémoire

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
Sam Sam

Génocide à l'identité algérienne....

avatar
haeck jacques

en tant qu'ancien combattant (guerre d'algérie. ) je suis scandalisé par cet acte odieux. je pense à mes camarades tombés au champs d'honneur. voilà ou méne le laxisme de la france.

visualisation: 2 / 3