Michel Onfray : "Sartre a collaboré avec le régime de Vichy"

Jean-Paul Sartre et Albert Camus
Jean-Paul Sartre et Albert Camus

Le philosophe Michel Onfray qui vient de publier une biographie sur Albert Camus a défendu les positions qui étaient celle de l'auteur de "la Peste" durant la guerre d'indépendance.

"Je préfère Albert Camus sur Jean Paule Sartre pour plusieurs raisons, notamment, par ce que Sartre et Simone de Beauvoir ont collaboré avec les nazis et avec son représentant en France, le régime de Vichy, dans les premières années de la deuxième guerre mondiale, alors que Albert Camus est resté fidèle à son approche et à lui même", a déclaré au Colloque "Guerre d’Algérie, 50 ans après", le philosophe français Michel Onfray. Curieux argument d'un philosophe qui s'emploie à défendre les positions d'un philosophe en l'opposant à un autre philosophe. L'argument est déplacé dans la mesure que le sujet est bien la guerre d'Algérie, non pas la seconde guerre mondiale. On comprend bien la volonté de Michel Onfray de se faire l'avocat de Camus (au demeurant, il n'en a pas besoin) pour vendre sans doute le livre qu'il lui consacre. Mais de là à faire l'amalgame ... Car il y a loin de la position de Camus et Sartre sur la guerre d'indépendance algérienne. Le premier a tenté le dialogue mais s'est ensuite muré dans le silence, ce qui lui a valu d'être isolé des autres intellectuels et journalistes qui défendaient la cause du peuple algérien. En revanche, Jean-Paul Sartre a pris une position radicale en appelant à l'indépendance algérienne et en justifiant le combat du FLN. La préface qu'il a écrit au Damnés de la terre de Frantz Fanon résume à elle seule ce positionnement. Reconnaissons cependant qu'Albert Camus a appelé discrètement, à travers des courriers aux présidents français, à la suspension de certaines condamnations à mort de militants algériens, selon des avocats. Il demeure qu'il est fort hasardeux de comparer les positions et engagements de ces deux philosophes à tous points de vue. Aussi gardons-nous d'être des procureurs afin d'appréhender cette vérité si fuyante qu'on recherche.

Michel Onfray a qualifié la fameuse déclaration d'Albert Camus le 10 décembre à Stockholm, à l’occasion de la réception du prix Nobel de la littérature, dans laquelle il disait qu’il préférait sa mère à la justice, de "déclaration fortuite". Elle ne reflète pas vraiment la vision d’Albert Camus sur la question de la justice, qui est l’axe principal de son monde littéraire et philosophique et qui se reflète clairement dans la pièce théâtrale Les Justes, estime le philosophe. Onfray pense que Sartre s’est tellement intéressé à la cause algérienne essentiellement pour le rôle négatif qu’il a joué pendant la période du nazisme et qu’il voulait par sa position vis-à-vis de la cause algérienne, récupérer sa place dans les milieux culturels français. Le philosophe Onfray a, enfin, appelé les Algériens comme les Français à passer outre les conflits et désaccords. Il a, notamment, considéré que la conjoncture actuelle n’aide pas à l’écriture de l’histoire de la colonisation française de l’Algérie, étant donné qu’elle ne se base pas sur l’écriture rationnelle mais sur la légende, la glorification et la légende.

Y.K/Elkhabar

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
Mehdi Bouziane

Sartre a participé à la 2eme guerre mondiale, il a été fait prisonnier par les Allemands et dès sa libération, a continué la résistance, notamment dans le mouvement “socialisme et liberté“ ou encore dans le réseau “ combat “ au coté de Camus.

Michel Onfrey est dans l’incapacité de critiquer l’œuvre de Mr Sartre, et est fatigué de vivre dans son ombre (Onfray revendique aussi l’athéisme) ; il lui est alors plus facile de calomnier l’homme, le traitant de collaborateur sans en apporter la moindre preuve.

Pour finir je déplore l’état dans lequel se trouve la sphère intellectuelle française de nos jours, réduite à l’apologie de la morale au détriment de la justice, de la démocratie belliqueuse au détriment du droit des peuples, de la diffamation au détriment de la critique objective.

M. B

avatar
Alex Alex alex

Sans blague! Depuis quand Michel Onfray est un philosophe? Déjà que sa soi disant critique de Freud était un bide sidéral.... Michel Onfray est un mythomane qui voudrait se faire passer pour un grand philosophe... Et comme nous sommes à une époque où il suffit d'insulter les Arabes pour être reconnu pour tel, alors ça passe....

avatar
Quelqun EncoreQuelqun

@ Alex Alex Alex

Je trouve que vous y allez quand-même un peu fort là. "L'université populaire de Caen", vous en avez entendu parler, non? Vous préférez peut-être la philosophie à la BHL "libérateur" des opprimés de Kadhafi ou défenseur de Massoud contre les Talibans? Sinon, on aimerait bien connaitre l'oeuvre à travers laquelle Onfray insulte les arabes car je la cherche encore! Son propos concernant Camus / Sartre est étayé par de la recherche documentaire, mais pas seulement. Des recoupements... Sartre s'est embourgeoisé au contact de Simone de Bauvoir...

Quant à "la critique de Freud" d'Onfray, elle mérite, de mon de vue, un autre regard que celui exclusivement lié à la courbe des ventes.

Quoi qu'il en soit, revisiter les oeuvres de Sartre et de Camus devrait être un devoir pour tout Algérien digne de ce nom. Rien que pour cela, on peut tout de même reconnaitre à Onfray ce mérite, lui, le normand.

Quim dhi lahna!

visualisation: 2 / 3