Hamid Kechad : l'hommage de nos lecteurs

Hamid Kechad : l'hommage de nos lecteurs

Aziz Farès : « A chaque fois que je lui demandais ce qu’il cachait dans son couffin… »

Bel euphémisme ! Hamid Kechad s’est éteint ! Je préfère dire « il est mort » physiquement, concrètement, réellement. Mais sa lumière, qui illuminait notre route, continuera de nous éclairer. Que garder de lui » Son sourire, son air goguenard, son humour caustique, sa gentillesse ? A chaque fois que je lui demandais ce qu’il cachait dans son couffin, il répondait invariablement : « wallah wallou, ya Aziz, makene wallou ! ». Mais je savais qu’il transportait avec lui ses rêves, ses projets, son espoir, sa passion des autres, sa passion de la vie. Salut Hamid ! Va en paix !
Toufik Elkheir : « Allah Ya Ramek Ya Hamid »
Cet article est dédié à notre cher et regretté frère Hamid qui nous a laissé un grand vide , toute la famille Elkheir de Douaouda et de Kolea prie Dieu pour toi " Ina lillah oua illiah rajioun " Allah Ya Ramek Ya Hamid

Djaffar Kaci : « Il me disait toujours que le plus beau reste à venir...»
Hamid Kechad m'appellait affectueusement Djeff Beck, je n'ai d'ailleur jamais compris pourquoi. J’admirais tellement son talent et son sens de l'humour, sa manière de tourner tout en dérision...mais plus que tout son légendaire franc parler. Je suis vraiment content de l'avoir connu...moi qui a épousé cette extraordinaire famille de la chaine trois depuis 1992. Il aimait tellement la chaine trois...il me disait toujours que le plus beau reste à venir... Je revois encore cet inlassable professionnel, il restait des heures et des heures à faire son montage et le mixage des voix avec sa merveilleuse musique. Je le revois encore avec son éternelle compagne et le fameux couffin à la main, à l'époque il se moquait de mes vestes, il me disait qu'elle datait de l'an 40, je n'avait que ca à l'époque... Mais ce mois d'Août dernier, alors que j'étais de passage à la trois, il m'avait félicité pour ma tenue vestimentaire...il ma dit, «LÀ TU ES UN VRAI GENTELMEN» Hamid Kechad etait vrai, réel, pas une copie, non, c'était un monsieur qui passait son temps à cherchait ce que tout les artistes cherchent désespérément: la liberté. Vole HAMID, vole ....de la ou tu es , la liberté, est pour toi tout entière. Repose en paix Hamid...Tu nous manques déjà tellement...

Plus d'articles de : Mémoire

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
karim OUADIA

Repose en paix Hamid

Un couffin, une bande sonore magnétique, un sourire timide réfugié au fond d’un couloir au sixième étage que l’on aimait appeler boudoir : c’est l’image que je garde de toi, voilà plus de 7ans déjà, lorsque tu revenais de tes nombreuses escapades à travers le pays à la rencontre de gens authentiques. Tu avais bien raison de ricaner, nous voyant plongés dans le flot de dépêches des agences de presse. Tu sentais la menthe du thé Targui, nous, sentions l’encre des téléscripteurs. Il ne me sera pas possible de te rendre un hommage à la hauteur de ta bonté. Mais je suis certain que le véritable hommage viendra de ces gens avec qui tu as partagé la magie du verbe et l’enchantement des notes musicales bien de chez nous à l’air libre, loin des portes capitonnées et les moquettes des grands hôtels.

Repose en paix Hamid.