Ahmed Ouyahia s'inquiète des indemnités des députés !

Ahmed Ouyahia s'inquiète des indemnités des députés !

Dans une déclaration devant le conseil de la nation lundi, Ahmed Ouyahia a justifié le financement non conventionnel par une ritournelle bien étrange.

Manifestement le gouvernement a épuisé les voies de solution. C'est le Premier ministre qui vient de l'avouer sans ciller devant des sénateurs soucieux de leurs gratifiantes rémunérations. "Le recours au financement par emprunt contracté par le Trésor auprès de la Banque centrale est un impératif et non une option", a soutenu Ahmed Ouyahia lors de la présentation du Plan d'action du gouvernement devant les membres du Conseil de la nation", précisant que "le non recours à ce mode de financement empêchera le versement des salaires des fonctionnaires et des indemnités des députés". Voilà les sénateurs avertis ! Ils n'ont plus qu'à lever la main pour toucher leurs salaires !

Plus grave, notre inépuisable Premier ministre a soutenu que "si ce financement n'est pas appliqué en novembre, cela conduira à un arrêt total de l'économie", ajoutant que "même les représentants du peuple ne percevront pas leurs indemnités et pas seulement les fonctionnaires". C'est dire que l'Algérie est dans une situation inédite pour ne pas dire en banqueroute.

Yacine K.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
algerie

merci bien pour les informations

avatar
chawki fali

Journal simultané et simultané

Plus de succès et de succès médiatique

visualisation: 2 / 7