Les députés pro-Bouteflika désertent les sièges de l'APN

Une APN vide à l'heure des grands débats.
Une APN vide à l'heure des grands débats.

Après le discours à faire bailler les corneilles donné par Ahmed Ouyahia dimanche, l'APN se vide des députés de la famille qui défend le pouvoir en place.

Où sont les députés de la majorité ? A peine les débats sur "le plan d'action du gouvernement" détaillé par le Premier qu'ils quittent déjà l'hémicycle. Au bout de trois jours de débats, il n'y a plus grand monde de ces courtisans qui donnent de la voix avec zèle pour défendre la ligne officielle. Pourquoi donc désertent-ils l'assemblée ? Doutent-ils de la démarche du Premier ministre ou sachant qu'ils n'ont pas droit de "l'ouvrir", ils attendent simplement la dernière journée pour lever la maiin pour avaliser les couleuvres d'Ahmed Ouyahia. C'est dire un peu que les dés sont pipés.

En attendant, seuls les représentants des partis dits d'opposition campent encore dans l'APN donnant le change et malmenant le programme "présidentiel" avec brio. Mais que pèsent-ils d ans une APN verrouillée comme une cellule ? Pas grand-chose. Hormis rappeler quelques vérités amères à l'équipe en place le temps que les micros soient ouverts puis l'heure des courtisans donnera...

La rédaction

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (12) | Réagir ?

avatar
chawki fali

merci pour les informations

avatar
algerie

merci

visualisation: 2 / 12