Les militants du MAK-Anavad violemment réprimés à Azazga (Vidéo)

Les policiers sont intervenus avec une rare violence à Azazga.
Les policiers sont intervenus avec une rare violence à Azazga.

Un rassemblement tenu cet après midi à Azazga pour dénoncer les arrestations de militants du MAK/Anavad qui ont eu lieu ce matin dans la même ville a tourné à une violente répression par la police.

Des centaines de personnes se sont rassemblées ce matin pour célébrer l'assassinat d'un jeune par des gendarmes pendant la répression du printemps noir en 2001. Le rassemblement a vite tourné en scène de répression quand les policiers ont chargé les manifestants.

Des arrestations musclées, des coups de matraques... des dizaines de militants de ce mouvement indépendantiste ont été passés à tabac par la police intervue avec violence. Nous avons appris ce soir que de nombreux jeunes protestataires ont été évacués d'urgenceà l'hôpital de cette ville située à une trentaine de km à l'est de Tizi-Ouzou. Selon des images d'une vidéo diffusée, on voit Rachida Ider, présidente de la Coordination ouest du mouvement, violemment trainée par terre par des policiers qui se sont acharnés sur elle en la rouant de coups.

Ce soir, un autre rassemblement à proximité du commissariat de la ville a été lui aussi brutalement dispersé. Des militants matraqués et embarqués sans ménagement.

Ce rassemblement est décidé par le MAK-Anavad pour commémorer la marche du 14 juin 2001, appelée désormais "journée de la nation kabyle".

Jusqu'à l'heure actuelle, il tout de même curieux que la répression que subissent les militants de ce mouvement ne suscite aucun mouvement de soutien de la classe politiques, des ONG de droits de l'homme ou des professionnels de la réprobation de la violence policière ailleurs.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (20) | Réagir ?

avatar
adil ahmed

Plus d'excellence

avatar
ishaq aiche

merci pour l'article je suis très intéressé

visualisation: 2 / 16