Edouard Philippe est nommé Premier ministre en France

Edouard Philippe
Edouard Philippe

Depuis plusieurs jours, son nom revenait en boucle parmi les favoris pour Matignon. Lundi 15 mai, le député-maire Les Républicains du Havre (Seine-Maritime), Edouard Philippe, a été nommé Premier ministre par le nouveau président de la République, Emmanuel Macron. Enarque de 46 ans, ce proche d'Alain Juppé a longtemps milité au PS avant de rejoindre l'UMP puis Les Républicains. Voici sept choses que vous ignorez (peut-être) sur le nouveau du chef du gouvernement.

Né à Rouen (Seine-Maritime) en 1970, Edouard Philippe est le fils de deux professeurs de français. "Nous [lui et sa sœur] avons reçu une éducation très libre", dit-il dans Le Point en 2010. Après avoir passé son bac à Bonn (Allemagne), où son père avait été muté comme directeur du lycée français de la ville, il fait une année d'hypokhâgne avant d'entrer à Sciences Po pour "trois années de rêve", décrit-il au Point. "Faire l'ENA a été moins amusant."

Diplômé de la section Service public de Sciences Po, il intègre l'ENA en 1995 et sort parmi les quinze premiers du classement final. "C'était un vrai centriste, drôle et sympathique, ami aussi bien avec des gens de gauche que de droite", se souvient un de ses anciens camarades de promo à l'ENA, Julien Carmona, à Challenges. A sa sortie de l'ENA, en 1997, Edouard Philippe choisit de rejoindre le Conseil d'Etat avant de se lancer en politique, pour participer à "l'histoire en train de se faire", dit-il à l'hebdomadaire.

Il a milité au PS pour Michel Rocard

Pendant sa scolarité à Sciences Po, le jeune Normand milite pendant deux ans pour le PS et pour Michel Rocard, alors Premier ministre de François Mitterrand. "J'avais grandi dans un milieu plutôt à gauche où l'on votait socialiste, et il y avait chez lui un côté social-démocrate assumé qui m'allait bien, confie-t-il au Point, j'aimais ses discours sur l'exigence de réforme."

Mais après l'éviction de Michel Rocard de la tête du PS, il rend sa carte du parti et se rapproche de la droite. "Je n'ai pas été emballé par ce que j'y ai vu [au PS], notamment quand François Mitterrand a décidé d'avoir la peau de son ancien chef de gouvernement."

Franceinfo

Plus d'articles de : International

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
gestion

Thanks for sharing this post, is very helpful article.

avatar
Rabah IBN ABDELAZIZ

monsieur Aziri, j'ai l'impression que vous êtes un hyper spécialiste de la politique Française ?. lol, avant de dire des bêtises sur le site du matin ?. Regardez chez vous et dans quel état est notre nation ?. Les Français sont majeurs et vaccinés, donc les commentaires du genres, ne les intéressent pas ?. Balayer devant votre porte ou plus tôt dans votre pays dirigé par une victime de son clan qui transbahutes d'coin à un autre sans qu'il sait exactement ce qui se passe : sa cervelle est déconnectée depuis son premier A. V. C. ?. Ne perdez pas votre temps à ronronné sur Le Jeune Président Français ?. Moi, je m'intéresse à mon pays et basta ?.

visualisation: 2 / 5