La communauté algérienne en France boude les législatives

Un bureau de vote à Paris
Un bureau de vote à Paris

La communauté algérienne en France sonne la charge contre les législatives en boudant les bureaux de vote.

En effet, les bureaux de vote de Paris, Créteil, Nanterre, Bobigny, Pontoise, Lille, Strasbourg …. ont été désertés les jours du 29 et 30 avril, ou l’on a constaté la présence d’à peine quelques de dizaines qui représentent pour la plupart des employés des consulats et des représentants des partis politiques venus s’assurer du bon déroulement du "désert électoral".

C'est aussi le cas, selon nos sources, à Bruxelles et à Londres, deux capitales où résident une forte communauté algérienne. On se demande quel crédit et quelle représentativité auront les futurs députés de l'immigration ?

En France, il y a 763.771 électeurs inscrits à travers les 18 postes consulaires, dont 463.260 pour la zone Nord et 300.511 pour la Zone Sud. Les listes des candidatures retenues sont au nombre de 19 pour la Zone Nord et de 14 pour la Zone Sud.

Au-delà des chiffres que les autorités présenteront, une chose est sûre, la participation a été extrêmement faible et devrait être l'une des plus basses de l'histoire des élections algériennes en France. Les causes de cette abstention massive sont nombreuses. Elle est due, à notre sens en premier lieu, aux hommes qui tiennent le pouvoir, à la qualité des candidats à cette "élection", qui sont d'illustres inconnus pour la communauté, et la réforme de la constitution algérienne et son article 51 devenu 63 qui discrimine les binationaux de leurs droits. Et surtout la préoccupation sur l’élection présidentielle en France.

C. P.

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
fateh yagoubi

merci

avatar
fateh yagoubi

Vive l’Algérie

visualisation: 2 / 7