Ouyahia et Ould Abbès se disputent Bouteflika !

Ouyahia et Ould Abbès se disputent Bouteflika !

Il semblerait que l’exagération d’Ould Abbès à vouloir s’accaparer Bouteflika et son programme, irrite le président du RND, Ahmed Ouyahia. Depuis Skikda, où il était en campagne, le chef du cabinet du président a égratigné son "rival" en lançant à l’assistance que Bouteflika est "notre président à tous". Ambiance, ambiance entre les deux mâchoirs du pouvoir.

"Certains prétendent défendre le président de la république et son programme, mais je leur dit simplement que Bouteflika est notre président à tous", maugréait Ahmed Ouyahia en direction de Djamel Ould Abbès.

Dans le registre économique, Ahmed Ouyahia nous a rappelé l’espace d’une déclaration les revendications de Louisa Hanoune. Il a appelé à donner la possibilité aux entreprises algériennes d’investir l’économie nationale et les grands projets. "On ne doit pas permettre que des entreprises étrangères s’adjugent les richesses du pays, alors que les entreprises nationales devraient être prioritaires", soutenait-il en faisant mine de faire l'opposant.

Dans le volet sécuritaire, Ouyahia considère que la situation que vit le pays est dangeureuse, du fait de l’instabilité qui prévaut dans les pays voisins. "Il faut que tout le monde œuvre à préserver le pays de la menace terroriste. Nous n’avons peur, par contre, ni d’al Ahmadia ni des autres courants religieux", assurait avec cette assurance qui pêche par sa démagogie le chef du parti du RND.

L'autre supporter intéressé du clan au pouvoir, lui, n'en disait pas autre chose. A partir de Tizi-Ouzou, Ould Abbès avait affirmé ne pas avoir besoin de programme, puisque son programme était celui du président de la République. Rien que ça ! "Nous sommes sûrs de gagner les élections, et nous n’avons pas besoin de faire campagne pour cela, puisque notre programme est celui du président Abdelaziz Bouteflika", clamait du haut de ses 84 ans le secrétaire général du FLN. Les partis participationnistes sont avertis.

La rédaction

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
msilaDSP DSP

MERCI POUR LES INFOS

avatar
Rabah IBN ABDELAZIZ

Si Kamel MEHRI, je vous remercie pour ce que avez écrit au sujet de la mafia qui gouverne ce pays. Je suis comme vous, mais je vit loin de ce marécage bougnoulesque de la brouette et son clan, et ceci depuis 1969. Je suis un citoyen qui à servis son pays depuis l'âge de 10 ans, j'ai était emprisonné et frappé par l'occupant (les gendarmes), parce que je transporté deux cartouches de cigarettes et une dizaine de boites de tabac à chiquer (chemma). Après l'istiqulal, en 1963 j'ai était volontaire à l'appel du président Ben Bella, jusqu'à la mi-69. J'ai quitté ce pays aussi tôt et je suis toujours à l'étranger. Quand je vois comment est devenu mon pays, je pleur de rage, comment un criminel à colonisé ce pays et tout un peuple ?. Il à écrasé toutes oppositions, y compris des militaires de très hauts rangs qui emprisonnés par décision d'un mafieux qui préside ce pays sans être élu :je veut dire bouterma le voleur et roi de la corruptions de ce pays ?. Bonne journée à vous et bon courage.

visualisation: 2 / 6