A Batna, un dépotoir au pied d'immeubles !

Cela se passe à Batna.
Cela se passe à Batna.

Cette photo a été prise à la cité AADL Bouzourane de Batna. Elle résume l'incurie qui gangrène certaines communes et l'incompétence insondable des responsables chargés de notre cadre de vie.

Il y a quelques jours, les autorités célébraient à Batna la naissance d'un grand révolutionnaire fils du pays. Mustapha Uboulaid. Des millions ont été dépensés pour une cérémonie où le tape à l'oeil le disputait à l'hypocrisie. De nombreux ministres étaient présents. Pendant ce temps dans les cités qui échappent au regard des huiles, le simple citoyen continue de manger son pain noir et de se débattre dans les ordures.

Le triste spectacle de cette image résume l'incurie des services municipaux de Batna. Comment les responsables municipaux peuvent-ils à ce point être aveugles ou ignorer la saleté qui envahit les rues qu'ils sont censés administrer ? A ce niveau, on n'est plus dans la compétence, mais dans l'irresponsabilité. Car toute personne dotée de bon sens ne peut accepter telle déconfiture. Mais il n' y a pas seulement que ça. Le citoyen n'est pas, non plus innocent dans ce que sont devenus nos lieux d'habitation. Aussi, les résidents de la cité Bouzourane, pour rester sur cette image, portent aussi la responsabilité de ces déchets entreposés n'importe où.

Malheureusement, Batna ne détient pas à elle seule la palme de la négligence et du laisser-aller. D'Est à l'ouest, nos villes sont sales, mal aménagées et sans aucune identité urbaine.

Le civisme et la citoyenneté commencent par le respect de l'espace commun ou public. Mais l'Algérien, il faut le souligner, parle plus de droit que de devoir. Le droit à un logement oui, mais le devoir de respecter son environnement, ou de contribuer à son assainissement est une charge qu'il se doit de porter à son tour.

Là comme ailleurs, le premier résident interrogé rejettera la responsabilité sur les autres. Et quand personne n'assume et ne prend ses responsabilités, il n'y a nul lieu de s'étonner de voir nos villages et villes devenir invivables.

Yacine K.

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
algerie

merci bien pour les informations