Le ministère du Commerce interdit la vente du fameux RHB (Rahmat rabi) (Vidéo)

Toufik Zaibet, le charlatan au RHB.
Toufik Zaibet, le charlatan au RHB.

Ce n'est pas le ministère de la Santé qui a cautionné, un temps ce pseudo médicament appelé pompeusement Rahmat Rabi, mais le département du Commerce qui l'interdit.

L'escroc aura profité de longues semaines de l'incompétence des autorités et de l'ambiance délètère dans lequel surnagent les institutions. Après avoir longtemps fermé les yeux, les autorités viennent de réagir en interdisant le RHB qui prétend guérir les diabétiques. Le ministère du Commerce a appelé les pharmacies à ne plus proposer à la vente le RHB.

Il faut rappeler que Abdelmalek Boudiaf, le ministre de la Santé, s'est réjoui, un moment, de cette "innovation". Ignorant l'avis des spécialistes et contre tout bon sens, il s'est montré au côté de Toufik Zaibet, le charlatan qui a assuré que son médicament soigne le diabète. La bourde est monumentale. Il a fallu du temps pour que l'Ordre des pharmaciens prévienne. Il faut avouer que certains médias arabophones (Echourouk entre autres) ont tendu généreuseuement le micro et ouvert les caméras à Toufik Zaibet qui en a profité pour en rajouter.

Dans un élan de claivoyance, le DG de la Casnos avait menacé en début de semaine de poursuites judiciaires tout médecin qui s’aventurerait à le prescrire. lui emboitant le pas, le président de la Fédération algérienne des associations de diabétiques, Nourredine Boucetta a réclamé son retrait du marché. Il a donc fallu plusieurs jours et une levée de boucliers pour que les autorités décident de prendre enfin leurs responsabilités.

Il faut relever encore ici que la décision d'interdiction a été prise par le ministère du Commerce non celui de la Santé, pourtant censé avoir les outils scientifiques pour procéder aux contrôles nécessaires. Sans mentionner la moindre étude, ou recherche, le ministère de la Santé s'est contenté juste de préciser que ledit Rahmat Rebi qu'il est un complément alimentaire. Entretemps plusieurs personnes ayant pris ce Rahmat Rebi se sont retrouvés à l'hôpital.

Une question : ce ministre de la Santé a-t-il encore une place au gouvernement après un gâchis aussi monumental ?

Yacine K.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (20) | Réagir ?

avatar
Chirurgien Dentiste

C'est honteux, minster de la santé prend toute la responsabilité pour cela. J'ai blogué sur ce produit "rhb" depuis qu'il a été lancé sur mon blog, et c'est un désastre de voir la mauvaise déclaration qui "Si toufik" a donné à la public

http://dentistes-algeriens. blogspot. com/2016/12/rhb-rahmat-rabi-est-officiellement-retire. html

avatar
fethi simed

mis a part le débat médicament, complement, la vraie question : est ce que le potentiel therapeutique est vrai ? dans la mesure ou si dans un avenir proche, les gens prennent leurs insuline ce qui est indispensable avec le produit RHB et leurs glycemie sera stabilisé ansi que toutes les complications qui en résultent, poser la question autrement ? y a t il un autre produit sur le marché qui a le meme effet, dans telles circonstances ? il serait indispensable de se pencher sur l'aspect scientifique du résultat et essayer d'en comprendre le principe.

en fin de compte, si çe la serait vrai, ce n'est pas la presse ou le snapo ou l'association des diabétologues qui va l'arreter, c'est le résultat qui importe, comme dans le cas contraire le scénario d'un simple complément qui n'a ni + ni - d'effet sur le malade, en attente nous prions la communauté scientifique d'etre professionnelle et eviter de dire des connerie du genre ce n'est pas un medecin, ça demande des milliard de dollars pour le faire, menteur, charlatant, ça ce n'est pas professionnel.

ce qui est professionnel c'est çeci:

Officiellement vis a vis de la loi, le docteur ZAIBET est en règle avec la loi, le produit sera commercialisé en tant que complément, le malade est le juge final.

si c'etait un médicament, le malade n'est pas juge et c'est une autre histoire.

-Rahmet rabi, une erreur de communication et de choix du nom de produit.

-M. ZAIBET medecin, biologiste, ou autodidacte ça ne remettra en aucun cas son travail, on a entendu des gens dire ce n'est pas un medecin donc il ne découvre pas ? je me demande depuis quand les médecins découvrent, techniquement pour les gens du domaine, l'ère du medecin inventeur est passé, ça été du temp de pasteur et ses amis, de nos jours toutes les grandes révolutions c'est des physiciens (rayon x, imagerie, irm, tdm), chimistes ou des spécialiste de la biotechnologie.

visualisation: 2 / 13