L'ex-président israélien et Nobel de la paix Shimon Peres est mort

Shimon Peres
Shimon Peres

L'ancien président et Premier ministre israélien Shimon Peres est mort dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 93 ans des suites d'un accident vasculaire et cérébral. Son médecin personnel et gendre Rafi Walden l'a confirmé mercredi.

Le dernier des pères fondateurs de l'Etat d'Israël est mort à l'âge de 93 ans. "Oui, en effet", a-t-il à l'AFP. Il s'est éteint dans son sommeil "à 03h00 du matin" (02h00 en Suisse), a précisé Rafi Walden. Il n'a pas fourni davantage d'information, indiquant seulement qu'une conférence de presse était en préparation pour le début de matinée.

Avec Shimon Peres disparaît une figure historique, dernier survivant de la génération des pères fondateurs de l'Etat d'Israël et l'un des principaux artisans des accords d'Oslo qui ont jeté les bases d'une autonomie palestinienne dans les années 1990 et lui ont valu le Nobel de la paix.

Shimon Peres s'est éteint deux semaines après avoir été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) majeur accompagné d'une hémorragie interne. Il avait alors été placé sous respirateur et sédatifs en soins intensifs à l'hôpital Tel-Hashomer de Ramat Gan, proche de Tel-Aviv, où il est décédé dans la nuit.

Avec AFP

Plus d'articles de : International

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Caton L'ancien

Lematindz se fait le porte-voix de merdias à la solde de l'impérialo-sionisme tels que l'agence Reuters ou l'AFP sans vérifier ou commenter les dépêches de ces agences. Cette attitude porte un coup à la crédibilité de Lematindz.

Ainsi dans un communiqué du 28/09/16 c'est à peine si l'AFP ne fait pas passer Shimon Peres (né Szymon Perski, originaire de Pologne) pour un grand pacifiste à l'image du Mahatma Gandhi, alors qu'il a été un des piliers de la Haganah et de l'Irgoun (organisations terroristes sionistes d'avant la création d'Israël). Sa disparition ne devrait pas émouvoir les gens justes.

Aujourd'hui, dans le présent article c'est Reuters qui fait passer les autorités syriennes démocratiquement élues pour des assassins en puissance, alors qu'ils ne font que défendre leur population contre des hordes de mercenaires armées et téléguidées par cet indécrottable impérialo-sionisme !