Idriss Déby fait arrêter Adoum Ousmane Ali, un colonel à la retraite à N'djamena

Idriss Déby.
Idriss Déby.

Le colonel Adoum Ousmane Ali, retraité de l’armée, a été arrêté il y a une semaine par la police politique du président Idriss Déby, a-t-on appris de sources proches de l’opposition tchadienne.

Adoum Ousmane Ali (60 ans) rentrait d’une visite familiale au Canada quand des éléments de l’ANS (police politique) l’ont arrêté à saa descente d'avion. Depuis hier samedi, l’ancien colonel de l'armée tchadienne est tranféré dans les locaux des Renseignements généraux. Un corps de sécurité réputé pour sa pratique ordinaire de la torture. "Adoum Ousmane est en danger de mort, avertit Taher Ali Nanaye, président du FRD. Il risque de subir la torture aux mains des hommes des RG, ils vont tout faire pour lui faire avouer l'inavouable".

Comme bon nombre d’officiers qui n’appartiennent pas à son clan ou tribu, Adoum Ousmane a été poussé à la retraite par Idriss Déby vers 1992 quand ce dernier et son Mouvement patriotiquee du Salut ont le pouvoir à Ndjaména.

L’opposition tchadienne en appelle aux ONG de défense des droits de l’homme et à la communauté internationale afin de faire pression sur Idriss Déby pour libérer Adoum Ousmane Ali.

Idriss Déby Itno, qui joue au missionnaire de bons offices au Gabon, cultive une méfiance quasi maladive contre tous ceux qui ne sont pas de son Mouvement patiotique du salut. Il y a quelques jours il recevait le général libyen Haftar. Ce dernier cherche sans doute des soutiens dans sa lutte contre ses riveaux du gouvernement national et les djihadistes. En contrepartie, il rendra sans doute un énorme service à Idriss Déby en l'aidant à surveiller les mouvements des unités armées de l'opposition tchadienne réfugiées dans le sud libyen.

Depuis son arrivée au pouvoir en 1990, Idriss Déby Itno fait régner la terreur sur le Tchad. Autocrate en diable, il a échappé à plusieurs tentatives de coups d'Etat, souvent grâce à ses "amis" français dont des unités sont stationnées à N'djamena.

Le 8 août dernier, il a été investi président après une élection que l'opposition a contestée et dénoncée.

L.M.A

Plus d'articles de : International

Commentaires (0) | Réagir ?