65 ha détournés au parc des Grands Vents (Dounia Parc) d’Alger

65 ha détournés au parc des Grands Vents (Dounia Parc) d’Alger

Ce qui devait être un énorme parc de loisirs avec jeux, espaces verts et des restaurants faisait partie de la dote du mariage contracté entre Abdelaziz Bouteflika et ses amis émiratis. Le résultat ? Une énorme machine à détourner le foncier de la capitale.

Le nouveau ministre de l'Aménagement du territoire semble découvrir l'ampleur des détournements du foncier dans le cadre de Dounia Parc. Abdelouahab Nouri, a dénoncé, hier à Tipasa, la distribution "illégale" de quelque 65 ha sur un total de 1059 ha du Parc des grands vents (Dounia Parc) d’Alger, destinés à constituer un parc citadin de villégiature.

Jugez-en. Ce sont pas moins de 65 hectares sur une superficie globale de 1059 ha qui ont fait l’objet d’une distribution "illégale". La révélation sort de la bouche même du ministre. Abdelouahab Nouri s'en alarme même qualifiant la situation de "très grave". Aussi il appelle a des "mesures urgentes et rigoureuses."

"Des lots de terrain ont été distribués dans un irrespect total de la législation et loin de toute transparence, en vue de l’implantation de projets imaginaires, représentés pour la plupart d’entre eux par des fast-foods", a souligné le ministre à l'APS. Il a indiqué que les terrains seront récupérés et les bénéficiaires indemnisés.

Ouvert seulement en partie en mai 2013 après d'interminables péripéties qui auront pris sept ans, le parc Dounia est au coeur d'un énorme détournement de foncier. Il était une des promesses d'investissement s'élevant à cinq milliards de dollars du fonds Emirati International Investment Company (EIIC).

Beaucoup de promesses ont en effet entouré ce parc pour finir en un énorme scandale. A l'époque déjà, Amara Benyounès annonçait que seul "170 ha" sur 1059 ha prévus seront consacrés au projet initial. Benyounès avait prophétisé l'ouverture de l'ensemble du parc six mois après. En vain.

Dans un communiqué rendu public à l'époque, le fonds émirati dressait le tableau de ce qu'allait étre le parc. il évoquait des "académies de tennis et de football, des centres commerciaux et des restaurants ainsi qu’une structure hospitalière privée". En vrai, rien de tout cela n'a été réalisé.

Au final, que reste-t-il du projet initial présenté au chef de l'Etat ? Peu de chose. Dounia Parc aura été un monumental échec immobilier et un scandale dont le ministre n'a levé qu'un coin du voile.

L.M.A.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (6) | Réagir ?

avatar
youcef hamidi

Thank you very nice website

avatar
ryan gormaz

MA CONTRIBUTION s'est elle envolée depuis le jour haine. ou elle a été émise, la prochaine arrivera surement.... En tout cas un seul "détourneur" Abdelaziz Bouteflika chef de bande, bizarre Nouri qui fait scandale ancien wali de Bouteflika à Tlemcen de longues années puis promu Ministre, leur cas relève de la psychiatrie, ça s'emballe au sein des écuries Bouteflikiennes, enfin ravissant spectacle.

visualisation: 2 / 6