La statue de la reine amazigh Dihya incendiée à Baghaï (Khenchela)

La statue de Dihya. Photo Archives.
La statue de Dihya. Photo Archives.

Nous avons appris de sources locales que la statue de la reine Dihya (connue aussi sous le nom de Kahina) a été incendiée dans la nuit de jeudi à vendredi dans la commune de Baghaï (nord-est de la (wilaya de Khenchela)

Les habitants de Beghaï (Khenchela) ont découvert, vendredi matin, que des mains criminelles ont incendié la statue de la reine amazighe Dihya. L'acte constitue une grave atteinte à l'histoire et la mémoire de la région mais aussi de tous les Amazighs. Reine emblématique des Amazighs, fille de Thabet, le chef de la tribu des Djerawa, Dihya a été une farouche opposante aux conquêtes musulmanes.

Dans un communiqué qui nous est parvenu, le Mouvement autonomiste chawi (MAC) dénonce vigoureusement cet incendie. "Dans ce Pays Chawi qui se meurt où l’histoire et la langue ne tiennent plus qu’a un fil, une forfaiture est commise dans un lieu hautement symbolique de notre identité en portant atteinte au symbole de la résistance Chawie, observe le MAC.

Ce mouvement clandestin rappelle qu'après "les insultes de Sellal et la mascarade de Cirta capitale de la "culture arabe", notre mémoire s’est vue outragée, encore une fois chez nous, dans notre demeure."

Et de constater amèrement : "Drôle de pays cette Algérie, qui met sur un piédestal l’histoire d’un colon, et jette au cachot de l’histoire la figure de la résistance la plus populaire. Il y aurait donc des bons et des mauvais colons, des bons et des mauvais impérialistes, des bons et des mauvais résistants"

A qui profite ce crime ? Qui sont ces ennemis de l'identité millénaire qui ont intérêt à voir les symboles profonds de l'histoire du pays disparaître dans des incendies ?

Yacine K.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (6) | Réagir ?

avatar
Mazigh Allas

La statue de notre reine a subi le sort des statues de Bouddha, détruites par les talibans en Afghanistan et celui de toutes ces précieuses richesses du patrimoine culturel universel, détruites par Daech en Syrie!

Leur unique compétence est la destruction, car ils sont allergiques à la civilisation! L'herbe ne pousse plus, là où ils ont mis les pieds!

Ce coup, assené à La majestueuse Dihya, est double car non seulement leur Dieu ne tolère pas la "création" mais la forte symbolique est qu'ils craignent cette héroïne même des siècles après sa mort!

Des "douctours" comme ce lugubre Othmane Saadi ou alors ce drôle de journaliste-écrivain Tahar Benaicha, qui avait affirmé qu'il a nommé son fils Zoheir du nom de Zoheir Ben Kais el Balaoui qui a tué Kahina!

avatar
veriteAMER

Vous savez, et en marge de cet événement, de tout temps et de partout dans le monde le rapport à l’idolâtrie a toujours suscité des controverses les conduisant dans certains cas à des guerres ! faut se rappeler juste hier en Irak dès lors ou Saddam s'est effondré sa statut l' a été de sitôt... une statue incarne aux yeux de ces adeptes l' immortalité d' un être considéré presque comme un dieu, par contre pour ces détracteurs la statue incarne aussi une aberration humaine car faut pas oublier que pour ces fameuses statues la personnalité qu' elles symbolisent ne fait pas unanimité chez le public en tant réel ou en différé loin de là, les exemples ne manquent pas : je cite une réaction d' un internaute qui a dit en substance ceci sur l' autre publication : « ils devraient aller brûler la statue de l' émir Abdelkader car il a trahi sa population » (c'est une très grave assertion pour ne pas dire autres choses du point de vue de l' Histoire et des faits historiques) et curieusement personne n’a réagi à cette sortie qui naturellement heurte beaucoup d' algériens sympathisants de l' émir (dont je suis personnellement mais pas de sa statue) .

visualisation: 2 / 5