20 terroristes éliminés par les unités de l'ANP dans la wilaya de Médéa (actualisé)

Les unités de l'ANP poursuivent leur opération à Médéa.
Les unités de l'ANP poursuivent leur opération à Médéa.

Nous venons d'apprendre que l’ANP a abatu trois autres terroriste dans le massif de Rouakèche dans la wilaya de Médéa. Ce qui porte le nombre à 20 terroristes éliminés depuis le début de cette opération dans cette région de Médéa.

Dans l'après midi de dimanche cinq terroristes ont été abattu dans la zone de Rouakeche, wilaya de Médéa, par un détachement de l'Armée Nationale Populaire, annonce le ministère de la Défense dans un communiqué. Quatre pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov et un fusil semi-automatique de type Simonov ont été récupérés. Quelques heures plus tôt un terroriste a aussi été tué lors de cette énorme opération de ratissage.

Pär ailleurs huit terroristes ont été déjà éliminés dans la matinée de ce dimanche 19 juin dans une embuscade tendue par une unité de l’ANP à l’aube, alors qu’ils essayaient de fuir la région actuellement sous ratissage de l’armée. En outre, l'opération d'identification des huit criminels abattus dans la matinée de ce dimanche dans la même zone, a permis de reconnaitre le dangereux terroriste S. Mohamed dit Yakoub Abou Oumama, H. Mohamed dit Ishak, B. Farid dit Abdelhakim, S. El-Habib dit Redouane, B. Sofiane dit Abou Abdallah, Y. Hocine dit Obeïda, Abd Ettawab et Abou Tourab.

Depuis plusieurs jours, les forces de l’ANP mènent une impitoyable lutte contre les groupes terroristes dans la région de Médéa. Au fil de cette opération qui a mobilisé de nombreuses unités de l'Armée, le bilan se fait de plus en plus lourd pour les terroristes islamistes réfugiés dans ce massif miné. Bouclage énorme, ratissage, déminage et traque des groupes terroristes qui se sont réfugiés dans le massif.

L'opération de ratissage se poursuit toujours, annonce le ministère de la Défense.

Depuis janvier, l’ANP a éliminé 80 terroristes au cours de différentes opérations à Guemmar, JIjel, Bouira, Tizi-Ouzou, Médéa,...

Yacine K.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (8) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

Le clou fûté, le regretté said mekbel avait pourtant prémonitoirement averti...

- Ce cartel clanique a diaboliquement amélioré ses méthodes avec un outil de répression imparable, une tenaille ravageuse dont les mâchoirs sont constituées d une implacable terreur pédagogique et d une corruption pédagogique tout azimuth.. !

Depuis 1962 LA SM de khelaf, LA DRS de médienne ET LA NEW SECRET POLICE de tartag et hamel.... régnent en maîtres pour pérpétuer le systéme du cartel militaropanarabiste qui s'est emparé du pouvoir en algerie. Là où ils passent les "peuples d 'algerie trépassent"!

Jusqu'à QUAND ?!

avatar

J'adore ce modele de Kalachnikov AK-47, pointu par ce veillant soldat de l'ANP, ça me rappelle mon service national classe 1988, j'avais à peine 20 ans, quand on s’est déplacé au champ de tir de Bougera près de Médéa, ils nous ont offert des modèles AK-47 muni d’un chargeur de 76 balles pour tirer, franchement dès que on appuie sur la détente, les 76 balles sortent en rafales comme du couteau sur le beurre (600 coups à la minute), assommé par l'odeur de la charge propulsive, j’avais une étrange impression : tous qui est entouré de moi je les voyais comme des mouches. Je me souviens l’adjudant-chef (ancien maquisard de la wilaya 4, a3mi Rabah, je ne sais pas s'il est encore vivant??) était d’une prudence sans précédent avec nous, pour ne pas commettre des drames.

Je peux le certifier que ce modele russe Kalachnikov AK-47, c’est l’outil idéal pour envoyer les tangos au paradis de 70 vierges.

Merci Monsieur Yacine K, pour la photo de ce soldat.

Que la Kalachnikov, préserve notre pays de ces barbares.

avatar
Massine Ait Ameur

@[email protected]

Il ya erreur dans ce que vous dites. J'espere que quand meme vous avez fait votre service militaire comme je l'ai fais moi meme. L'erreur est dans le nombre de cartouches, donne a chaque appele au champ de tir. Les appeles font deux seances de tir et pas le mem jour ; l'une au Siminov, un vieux fusil russe qui date de la 2 ieme guerre mondiale et a l'AK 47 ; dans les deux cas on vous donne pas plus de 10 balles ! Pour l'AK47 on le programme au tir a balle unique et non a rafale comme vous le dites. Jamis ils ne donnerons a un appele un chargeur de 70 balles sauf quand est en plein service operationel a la frontiere peut etre.

avatar

OUI comme la majorité des algériens qui ont fait leur service et j’ai pas besoin de te le justifier.

Puisque tu as fait ton service militaire, il y a une chose dont peut être tu le sais pas encore??, comme il y a 6 régions militaires en Algérie et des milliers de casernes à travers le territoire nationale, chaque région a son système d’équipement en armement, d’ailleurs moi j’ai fait mon service dans une école : Ecole d’Application de Défense Aérienne et du Territoire (EADAT) de Berrouaghia qui appartient au corps de l’armée de l’air, dont le régime c’est à dire, l’armement, l’équipement logistique, les instructions et le sytème de fonctionnement est tout a fait different de celui de l’armée de terre (comme le jour et la nuit) Durant notre instruction on s’est déplacé au champ de tir de Boughar (w. de Médéa) , il nous ont fourni des Kalachnikov AK-47, muni d’un chargeur qui peut contenir jusqu’a 75 balles, mais comme il y a presque 30 de ça, je suis de la classe 68A je me souviens pas exactement la quantité exacte, ça doit être plus de 40 balles ça c’est sûr et certain.. et biensur aussi que l’entrainement au champ de tir ça se fait au programme de balle unique et pas en rafale, je me suis dit au passage quand on tire au rafale tu va pas sentir les balles qui sortent. En plus de ça je ne sais pas en quelle année tu as passé ton service? le système des instructions ça ce diffère d’une époque à l’autre.

visualisation: 2 / 5