Le Dr Fekhar et ses compagnons croupissent depuis 10 mois en prison

Les détenus d'opinion du M'zab
Les détenus d'opinion du M'zab

Dans le cadre de la sensibilisation des instances internationales sur le cas des détenus politiques mozabites, le Comité de Soutien au Dr Fekhar et à ses codétenus a rencontré la collaboratrice parlementaire à l’Assemblée Nationale du député Vert Noël Mamère, Madame Mathilde Julié-Viot.

Depuis le 9 juillet 2015, date à laquelle le Dr Kameleddine Fekhar, militant des Droits de l'homme, et défenseur des droits du peuple mozabite ainsi que plusieurs de ses compagnons ont été incarcérés arbitrairement, le régime algérien persiste dans son ignominie et dans son mutisme.

En plus de faire subir aux prisonniers mozabites des conditions de détention inhumaines et de leur refuser le droit à l’accès au soin, le pouvoir algérien pousse les mozabites dans leurs derniers retranchements afin de les faire craquer. Dernièrement , ce dernier a reçu en grande pompe le secrétaire Général de l’ONU, Mr Ban Ki Moon. Nous, comité de soutien au Dr Fekhar et à ses codétenus, nous interrogeons sur le silence du représentant de l’ONU face aux exactions de l’état algérien envers les populations amazighes et cela malgré les dénonciations de nombreuses organisations amazighes.

Le comité de soutien continue inlassablement à interpeller la communauté internationale sur l'injustice indéniable qu'exerce l'Etat algérien sur des hommes pacifiques qui ont pour seul tort celui de défendre le droit de leur peuple à vivre dignement.

Après avoir rencontré M. Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme, des membres du Comité de soutien au Dr Fekhar et ses co-détenus, Yacine Cheraiou porte-parole et Nadia At Uissa, se sont entretenus, mardi 26 avril 2016, avec Mathilde Julié-Viot, collaboratrice parlementaire à l’Assemblée Nationale du député Vert, Noël Mamère qui a déjà pris position pour les peuples amazighs et notamment pour la Kabylie en 2001. Les amazighs sauront se rappeler de ce soutien

Cette rencontre a été fructueuse. La collaboratrice a manifesté son vif intérêt ainsi que celui des parlementaires Verts pour le cas des détenus politiques mozabites. Il a été question des Droits de l’homme et des droits des peuples autochtones. Madame Julié-Viot a mis en exergue la nécessité de défendre les prisonniers politiques de par le monde. Le Comité de Soutien est revenu sur la chronologie des faits et a mis en évidence qu’il s’agit de détenus politiques pacifiques qui sont traités comme de vulgaires criminels en portant atteinte à leurs intégrités physique et morale.

Nous restons mobilisés et réitérons notre détermination aux côtés des défenseurs de la liberté et des droits du peuple mozabite et ce jusqu’à la libération de tous es détenus d’opinion du M’zab.

Paris le 26 avril 2016.
Pour le comité/ Y. Cheraiou, porte-parole

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
algerie

جزاكم الله خيرا

avatar
deradji nair

Toujours les memes traitres qui font appel à Fafa la mère patrie qui ne cherche pas à s'en passer de ses seins. L'Algérie et le peuple Algérien fils d'El Amir Abdelkader, de Bouamama, d'El Mokrani et de Tarek ibn Ziad que vous n''Allez pas me dire que c'est un Kabyle, d'Amirouche, de Ben M'hidi et de Zighoud youcef n'abdiqueront pas ni devant Noel, ni devant Jeanne d'arc, ne devant Vercingétorix ni devant Jésus et ceux qui portent atteinte au pays doivent payer les conséquences de leurs malveillance point. Com

..

visualisation: 2 / 3