Vague d’arrestations dans les rangs des militants du MAK

Des dizaines de militants du MAK arrêtés vendredi par la police.
Des dizaines de militants du MAK arrêtés vendredi par la police.

Les autorités ont tenté d’empêcher le troisième congrès du Mouvement de l’autonomie de la Kabylie à Souamaa. Le Mouvement annonce l’arrestation de 200 militants par les forces de sécurité dépêchées pour la neutralisation du mouvement.

Sale temps pour les militants autonomistes du MAK qui comptaient prendre part au troisième congrès de leur mouvement. Le président du MAK, Bouaziz Ait-Chebib, a indiqué que contrairement à ce qui a été annoncé ce matin, c'est finalement plus du double du nombre de militants arrêtés. Soit près de 200.

Certains militants sont encore en détention et sont soumis à des interrogatoires répétitifs, comme à Iwadiyen où ils sont au commissariat depuis 7 heure du matin, d'autres ont été tabassés à Azazga et à Tizi-Ouzou et probablement d'autres aussi, ailleurs dans d'autres communes de Kabylie, plusieurs militants restent encore injoignables par téléphone. Des militants ont eu à subir 2 à 3 arrestations d'affilés, subissant le même scénario à chaque barrage. Le mouvement donne les noms de Belaid Amar Khodja, Amar Zebbar, Ahcène Chérifi et Zeghoud Mohand détenus depuis 7h du matin au commissariat d'Iwadiyen, annonce l’agence Siwel.

Cependant cette répression enclenchée contre ce mouvement pacifique n’a pas empêché la tenue du congrès. Près de 500 ont pris part à At Zellal dans la commune de Souamaa au congrès du MAK.

Malgré les fortes pressions des autorités, les habitants de Souamaa ont exprimé leur sympathie pour le mouvement et ont accueilli son congrès sans hésitation.

L'action entreprise par les services de sécurité porte un sérieux coup à la liberté d'expresison dans notre pays. Avec la répression du MAK, le pouvoir vient de s'assoir sur les discours déroulés ces dernières semaines

L.M. avec Siwel

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (18) | Réagir ?

avatar
gtu gtu

merci

avatar
mhand said

un banou- hillal qui veut se prétendre amazigh, et donner des leçons d histoire tirées directement des tiroirs de ses frères falsificateurs, usurpateurs d identité, a ses vrais HÔTES, car effectivement, les arabes et les ottomans n ont étés que les invites des amazighs, mais qui s obstines a rester en tamezgha, en se prétendant même plus autochtones que leurs hôtes (revoir l histoire de bbr et kheiredine, et celle de okba). voila mr n... la vraie histoire du pays qui a accueilli tes aïeux.

visualisation: 2 / 11