Anonymat à la Présidence !

La présidence.
La présidence.

C'est par cette dépêche, donc, de l'APS qu'un démenti vient d’être apporté aux multiples rumeurs et supputations sur le sort de Sellal et de son gouvernement. Je cite: "Algérie: La démission du gouvernement "pas à l'ordre du jour" (source autorisée)

La démission du Gouvernement n'est "pas à l'ordre du jour", aucune disposition de la constitution révisée ne le prévoit, a indiqué jeudi une source autorisée de la Présidence de la République.

Contactée par l'APS au sujet de "persistance des spéculations et commentaires" sur une démission du gouvernement, la même source affirme que "rien dans la Constitution révisée ne nécessite une démission du Gouvernement, qui n'est donc pas à l'ordre du jour". Dépêche APS rendue publique jeudi 18 février 2016 12:03

La Présidence serait-elle, de fait, devenue clandestine en autorisant une source sans décliner son identité ni son rang à parler en son nom. Qui est cette source? Quel est son rang? Quelle sa fonction? Son anonymat laisse perplexe et apporte plus de craintes que d'assurances. L'APS, organe gouvernemental, ne peut pas, ne doit pas s'autoriser une telle conduite s'agissant de la première institution de la République.

Cette information, qui ne peut sortir de son caractère de rumeur tant la source n'est pas définie ni identifiée, une source anonyme, est reprise par la télévision nationale à la une de ses JT, ce qui lui donne, donc, un caractère officiel.

Mais qu'est-ce-qui empêche les services de la Présidence de rendre public un communiqué officiel portant la signature de l'institution rassurer le peuple? Pourquoi recourir à ce procédé anonyme pour démentir des rumeurs ?

Combattre une rumeur par une information sans décliner l'origine de la source qui la dément est le meilleur moyen pour intensifier le doute et pour crédibiliser ladite rumeur! C'est à croire que la déliquescence de l'Etat a atteint un niveau où plus personne ne sait qui est qui, où plus personne ne sait qui décide ! Mais, dans tout ce magma, où est le groupe des 19 qui a demandé à voir le président sans être reçu, au moment où Bouteflika multiplie audience sur audience ? Louisa Hanoune, Mme Bittat et autres n'ont-elles pas promis une réaction au mépris des autorités ?

Achour Boufetta

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
adil ahmed

merci

avatar
moh arwal

oui ou est donc passö le groupe des 19 ???

visualisation: 2 / 3