Algérie-France: cinq nouveaux projets industriels sur la table

Le partenariat s'intensifie entre Alger et Paris
Le partenariat s'intensifie entre Alger et Paris

Des projets d’usine sont en discussion entre Alger et Paris.

Il s'agit principalement d'implanter une usine de valorisation de phosphate à Oued El Kebrit (Tébessa) pour produire des acides phosphoriques et des engrais. Ce projet sera réalisé en partenariat avec le groupe Roullier.

Un autre projet, qui devrait regrouper le groupe industriel public national des industries métallurgiques "IMetal" et le français "Air Liquide", consiste à créer une société mixte de production de gaz industriels pour les besoins des usines de sidérurgie d'El Hadjar (Annaba) et de Bellara (Jijel).

Quant au troisième projet, il concerne le secteur automobile avec la création prévue d'une usine de montage de véhicules de la marque Peugeot. Le projet de l'usine Cital pour l'assemblage et la maintenance de tramways, inauguré en mai dernier, connaîtra une extension pour pouvoir proposer une partie de sa production à l'exportation.

Cette usine est le fruit d'un partenariat entre l'Entreprise de constructions de matériels et d'équipements ferroviaires (Ferrovial), l'Entreprise du métro d'Alger (EMA) et la société française Alstom. L'implantation d'une unité de fabrication du fromage, dont une partie de la production sera exportée, figure aussi parmi les projets envisagés.

Une prochaine réunion du Comité mixte économique algéro-français (Comefa) est prévue le 26 octobre à Paris pour sans doute finaliser les projets.

Créée en 2013, la Comefa a été instituée par la déclaration d'Alger signée par les présidents Abdelaziz Bouteflika et François Hollande, le 19 décembre 2012. Elle est considérée comme une plate-forme de dialogue sur l'ensemble des relations économiques bilatérales.

Avec APS

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (0) | Réagir ?