Batna : d'énormes dégâts causés par les fortes pluies dans la wilaya

Inondations à Batna et ses environs.
Inondations à Batna et ses environs.

Les pluies diluviennes ont encore fait beaucoup de dégâts durant ces dernières 24 heures dans la wilaya de Batna.

Les fortes pluies qui se sont abattues ont causé l’inondation de nombreuses habitations à travers plusieurs communes, Tagha, Fesdis, Bouatchawen, Hamla -1 et Hamla-2, Ain-Djasser, et bien d’autres localités. La plupart des zones touchées sont des constructions délabrées où les services de la protection civile sont intervenus toute la nuit de vendredi à samedi pour pomper les eaux pluviales. Aussi, les mêmes services ont secouru plusieurs familles notamment la cité des bâtiments dit Italien, située dans le quartier Bouzorane, où ces fortes chutes de pluies ont inondé plusieurs appartements au rez-de-chaussée, les eaux se sont infiltrées à l’intérieur des appartements et ont provoqué beaucoup de dégâts. Des fissures sont constatées sur les murs, des meubles trompés et bien d’autres dégâts.

Un habitant s’est confié au Matin-dz pour souligner que plusieurs plaintes et requêtes ont été adressées aux responsables des services concernés. Hélas aucune suite à ce jour. On apprend également que les routes nationales comme la RN 88 reliant Batna à Khenchela, la RN 03 entre Batna et Fesdis, Bouatchawen sont fermées pour causes de débordement des grands Oued qui longent sur des dizaines de kilomètres la wilaya. Aussi, il est à signaler que ces fortes chutes de pluie ont causé la perte de plusieurs véhicules et des centaines de têtes de bétail. En outre, plusieurs artères du centre-ville de Batna, notamment l'avenue de l'Indépendance, les allées Salah Nezzar sont impraticables à cause de l'entrave des avaloires, a-t-on constaté.

Abdelmadjid Benyahia

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Bachir Ariouat

Cela n'est rien comparativement à ce qui devait se produire, vu l'état de délabrement du pays.

L'existant laisser par la France, n'est pas entretenus, les bâtiments n'ont jamais étaient rénovées.

Les canalisations des rues des villes aucun entretien, elles ne sont pas refaite agrandies pour facilités l'écoulement des eaux de pluies.

Les nouvelles constructions les normes d'hygiènes, d'entretiens, et de constructions des bâtissent avant qu'ils commencent a être habitées, ils sont déjà fissurées.

Nous sommes dans un pays du je m'en fous, ma tête d'abord, ma famille ensuite, s'il reste de la place, le reste au diable.

Le jour, où il y aura un tremblement de terre de l'ordre de l'échelle d'un magnitude de 7 à 8, l'Algérie perdra à peu prés 50 % de sa population, auxquels il faut ajouter l'hécatombe des accidents de la routes, les nouveaux dirigeant qui arriveront au pouvoir trouveront un pays avec une population réduite de plus de la moitié.