Carnage du M'zab : le FFS accuse le pouvoir !

D'ignobles assassinats ont été commis à Ghardaia
D'ignobles assassinats ont été commis à Ghardaia

Dans une déclaration laconique le FFS accuse indirectement le pouvoir algérien d’être le seul responsable du drame qui a touché la région de Ghardaïa.

"En réduisant la crise à une question exclusivement sécuritaire et en refusant toute solution politique, le pouvoir qu’il n’ait pas su, pas pu ou pas voulu régler ce conflit, en porte l’entière responsabilité", observe dans une déclaration le premier secrétaire national du FFS, Mohamed Nebbou. Les instances dirigeantes du FFS, qui se sont réunies en urgence au niveau du siège national suite au drame qui secoue la vallée de Mzab, regrettent que ces mises en garde vis-à-vis de ce conflit n’a jamais étaient prises en considération. "Depuis des années, le FFS n’a cessé d’alerter et de proposer des solutions aux différentes crises qui secouent cette région. En janvier 2014, après plusieurs missions d’informations sur place, le groupe parlementaire du FFS a déposé une demande de commission d’enquête parlementaire. Depuis, le FFS ne cesse de la revendiquer et de se heurter au refus et à l’indifférence des partis du pouvoir", rappelle le FFS.

Mohamed Nebbou souligne encore une fois que "la nécessité d’une démarche politique incluant toutes les forces vives qui peuvent contribuer à l’apaisement et à la recherche d’une solution durable à cette crise qui endeuille la région et au-delà toute la nation".

Pour rappel, le wali de Ghardaïa avait refusé récemment de recevoir des parlementaires du FFS et Mohamed Nebbou ainsi que des notables de Ghardaïa en vue de trouver une solution à ce conflit qui n’a que trop duré. On annonce déjà le chiffre macabre de 25 victimes en deux jours d'affrontements.

Abdenour Igoudjil

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
Bachir Ariouat

Au lieu que la prétendue opposition parle dans le vide comme le fait Monsieur, Benflis, et le F. F. S., il serait plus judicieux pour le pays, qu'ils constituent un dossier sur ce qui s'est passé et sur les morts, puis saisir le cour internationale de justice, même, si nous savons que leurs amis occidentaux interviendront pour créer des obstacles, il faut avoir le courage de le faire, aboyer comme chien, quant la caravane passe, cela ne sert à rien, et c'est justement ce que le peuple reproche à la prétendue opposition, ils aboient mais ils n'agissent pas.

avatar
klouzazna klouzazna

quand t'on a partcipé à la mascarade de 2014... on devient complice de ses conséquences !!!

visualisation: 2 / 3