Mokhtar Belmokhtar dit (Le borgne) aurait été arrêté

Le Borgne serait entre les mains des Américains.
Le Borgne serait entre les mains des Américains.

L'Algérien Mokhtar Belmokhtar aurait été neutralisé par les forces spéciales américaines dans une opération en Libye.

Le chef terroriste Mokhtar Belmokhtar dit Belaouer (Le borgne), qui s’était replié au sud de la Libye, aurait été arrêté lundi par des forces spéciales américaines en Libye, indiquent des sites d'information. Son arrestation ainsi que celle de ses lieutenants est intervenue après l’assaut donné contre les groupes armés terroristes par le général en retraite libyen Khalifa Haftar.

Selon des sources libyennes, le chef d'Al Moulathamoune ainsi que certains de ses hommes auraient étés neutralisés à la suite d’une opération lancée conjointement par les forces spéciales US et les troupes du général à la retraite Khalifa Haftar, qui a décidé de mener une guerre contre les djihadistes qui ont envahi la Libye.

Pour rappel, Mokhtar Belmokhtar, mi-djihadiste, mi-trafiquant, au parcours douteux, est entre autres suspecté d’être à l’origine de l’attaque de Tiguentourine. L'information de son arrestation demeure cependant au conditionnel, quand on se souvient que la mort de ce dernier avait été annoncée à tort, l’année dernière. Ce tueur sans foi ni loi a comme plusieurs vies. Sa tête a été mise à prix à 5 millions de dollars par les Américains et à maintes reprises, sa mort a été annoncée sans confirmation. 

Depuis la première prise d'otages en 2003 au Sahara, Belmokhtar et ses sbires ont mené de nombreuses autres opérations dont la sanglante attaque du site gazier d'In Amenas en janvier 2013 qui s'est terminée avec la mort de 38 otages et 29 assaillants. 

En avril dernier, l’armée française a tué au Mali Abou Bakr Al-Nasr, un cadre de haut niveau du groupe jihadiste Al-Mourabitoun. Connu surtout sous le nom de "l’Egyptien", Abou Bakr Al-Nasr est réputé pour être un spécialiste de l’armement lourd et le logisticien des opérations de Mokhtar Belmokhtar.

R. N.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (12) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

Terrorisme d’état

Le terrorisme d’État consiste en l’exercice illégitime par l’État de son monopole de la violence à partir du moment où cette violence est d’une part en contradiction avec le contrat décrit par Thomas Hobbes selon lequel l’individu accepte d’abdiquer une partie de sa liberté en échange de la protection de l’État

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le terrorisme d’État est à l’origine une variante du terrorisme. Or la notion même de « terrorisme » est issue de l’histoire révolutionnaire française et du régime de la Terreur. Comme le remarque Jean-François Gayraud2, il y eut une expérience concrète avant qu’apparaisse le terme. Selon ses mots, il s’agit « d’une vaste machine politique » qui a organisé des assassinats et des exécutions, soutenue par le pouvoir judiciaire puisque le pouvoir politique avait voté des lois d’exception

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’essayiste Webster G. Tarpley définit ainsi le terrorisme d’État moderne : « [il est] le moyen par lequel les oligarchies mènent contre les peuples une guerre clandestine qu’il serait politiquement impossible de mener ouvertement » L’EXEMPLE DE LA KABYLIE ET DU M ZAB sont édifiants !!!!!

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

John Rawlings Rees (1890-1969), psychiatre et directeur du Tavistock Institute of Medical Psychology à Londres en 1932, a développé une théorie de contrôle psychologique des masses fondée sur la formation délibérée de névroses. Selon lui, il était possible d’imposer à une population adulte un état émotionnel comparable à celui d’enfants névrosés. COMME EN KABYLIE

Amnesty International signale qu’en 2003, dans 132 pays la torture a été pratiquée par des membres des forces de sécurité, de la police ou d’autres agents de l’État.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Assassinats

Les assassinats ou meurtres politiques ont lieu quand des agents de l’État tuent des citoyens jugés comme des menaces, ou pour intimider des communautés. Ils peuvent être réalisés par des militaires, les services de renseignement, les forces de polices ou des milices paramilitaires (type « escadrons de la mort »). Dans ce dernier cas, il peut y avoir des liens étroits entre eux et les forces officielles, avec des participations communes et/ou une absence de poursuites.

Ces escadrons de la mort, agissant dans un cadre national, attaquent souvent les faibles (socialement), les minorités religieuses ou ethniques, ou les citoyens désignés comme subversifs. Leurs cibles incluent typiquemen, les leaders de syndicats, les peuples indigènes ET AUTOCHTONES, les religieux, les activistes, les journalistes et les universitaires. Ces escadrons protègent généralement leurs donneurs d’ordre par l’illusion d’une criminalité spontanée. Souvent, les corps sont dissimulés, augmentant la détresse des familles et des communautés. Ces cas sont connus sous le nom de « disparitions forcées »

Le « Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires » de l’ONU a été créé en 1980 pour enquêter sur le phénomène global des disparitions inexpliquées.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’élimination d’opposants politiques, s’ils se déroulent à l’étranger, est en règle générale organisée, directement ou indirectement, par les services secrets de l’État incriminé.

Georgi Markov, dissident bulgare, auteur de romans et de pièces de théâtre a été assassiné en 1978 par les services secrets bulgares à l’aide du parapluie bulgare. Mameri, Mekbel, , Djaout, Matoub, Meziane m’heni....... qui les a assassinés ?

avatar
sarah sadim

R A M E S S E S [email protected], oui c'est vrai, seuleument les cinq cartes de fakhamatouhou sont nulles dans la cour des puissances, puet etre la france qui est en difficulté économique, je crois que quatre cartes sont essentielles et déterminantes d'ici fin 2014 début 2015: Les USA, la Grande bretagne coté ouest, et, la Russie et la Chine coté EST, mais toutes les quatre semblent s'acheminer vers un consensus de recherche d'un autre Gouvernail pour l'algérie. Ne soyons pas dupes, la france sera bientot dépassée, et les autres puissances lui contestent plus que jamais sa stratégie "libidineuse" de la "Franca-Africa", car les dégats sont énormes, et le coq Gaulois devra céder la place au Buffle américain et à l'Ours Russe.

Boutef est piégé dans son propre espace temps, la fin sera tragique.

visualisation: 2 / 10