Deux prisonniers algériens de Guantanamo expulsés vers l'Algérie

Le camp prison de Guantanamo.
Le camp prison de Guantanamo.

Les Etats-Unis ont finalement rapatrié en Algérie contre leur gré deux prisonniers de la base militaire américaine de Guantanamo. «Le département de la défense a annoncé le 5 décembre le transfert de Djamel Saiid Ali Ameziane et Belkecem Bensayah du centre de détention de Guantanamo au gouvernement algérien», dit un communiqué diffusé jeudi. Ces deux prisonniers refusaient d'être transférés en Algérie, où ils n'ont plus de famille et craignent de subir des violences.

Un porte-parole du Pentagone a déclaré pour justifier l’extradition que le gouvernement "prenait toutes les précautions pour mener chaque transfèrement en accord avec ses critères et sa politique de droits de l'homme". "En accord avec la Convention contre la torture (…), les Etats-Unis appliquent scrupuleusement leur engagement de ne pas transférer des détenus dans des pays où nous pensons qu'ils encourent la torture (…) et nous évaluons avec sérieux tous les risques de mauvais traitements et de persécutions" avant toute décision. Difficile de croire de telles assertions quand on connait l'illégalité de l'emprisonnement des détenus de Guantanamo et des méthodes de l'armée américaine, en Irak et dans quelques autres pays amis.

Alors que la levée des restrictions sur les transfèrements de Guantanamo est actuellement en débat au Congrès, le président Barack Obama tente d'accélérer les rapatriements pour pouvoir un jour fermer la prison, où 164 hommes sont toujours enfermés.

Belkacem Bensayah, 51 ans, et Djamel Ameziane, 46 ans, s'opposaient de longue date à leur renvoi en Algérie, "le seul pays autorisé par la loi" américaine à recevoir ses compatriotes détenus à Guantanamo. Ameziane, qui a vécu en Autriche et au Canada, demande à rentrer au Canada depuis qu'il a été déclaré "libérable" par l'administration Bush, en 2007. Bensayah réclame de son côté son retour en Bosnie, où il a été arrêté en 2002 et où vivent sa femme et ses filles.

"Si les Etats-Unis l'envoient en Algérie, ils le condamneront à la perte définitive de sa famille", a écrit l'avocat au département d'Etat, estimant que Washington "ne doit pas forcer M. Bensayah à rentrer en Algérie", où il n'a plus de proches et n'a pas vécu depuis plus de vingt ans. S'il retourne en Algérie, "M. Bensayah pense que des extrémistes musulmans voudront qu'il se range de leur côté, simplement parce qu'il a été incarcéré à Guantanamo", a expliqué son avocat.

"Il craint qu'ils l'attaquent ou même le tuent s'ils apprennent qu'il ne partage pas leur cause, poursuit l'avocat. Nous exhortons respectueusement le gouvernement algérien d'honorer sa promesse faite à M. Bensayah en 2006 et de respecter son droit à ne pas être rapatrié contre sa volonté."

Avec AFP

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
Bey Mustapha BEBBOUCHE

Visionnez ma vidéo et vous comprendrez les causes des attentats du 11 Septembre 2001.

Merci et bonne lecture. Je vous donne le lien :

http://www. youtube. com/channel/UCbJiXbEcxUWhyaQdx4oO7EA

J'accuse !

World Trade Center = Waco Timothy Center

Le 19 Avril 1993, la communauté de Waco au Texas (des fondamentalistes chrétiens des Etats-Unis d’Amérique) a été assassinée dans ses églises par le F. B. I et détruite par des tirs à partir des hélicoptères survolant les bâtiments de cette communauté dirigée par David Koresh ; des chars d’assauts qui avaient aspergé les bâtiments et les églises de kérosène avaient participé à ce carnage.

Dans cette tragédie périrent quatre vingt (80) personnes dont cinquante six (56) femmes et enfants et quatre (4) membres du F. B. I.

Bâtiments et églises de la communauté chrétienne de Waco détruits par le F. B. I

Les attentats du World Trade Center

des chars aspergeant au kérosène les bâtiments et les églises de Waco

Une manifestation des américains contre le massacre de Waco

L’attentat contre le PENTAGONE

Pour venger le carnage de la communauté de Waco, exactement deux années après : le 19 Avril 1995, le G. I Américain (militaire) Timothy Mc Veigh fit sauter le bâtiment du F. B. I d’ Oklahoma City tuant à son tour 168 hommes, femmes et enfants.

Bâtiment du F. B. I à Oklahoma City détruit par Timothy Mc Veigh

En 1997, Timothy Mc Veigh est déclaré coupable de l'attentat d’Oklahoma.

Le vice-président américain Dick Cheney a rejeté la demande faite par Jean Paul II de gracier Timothy Mc Veigh, condamné à mort.

Le G. I Américain Timothy Mc Veigh fut exécuté le 11 juin 2001, à l’âge de 32 ans, au Pénitencier fédéral de Terre-Haute, en Indiana.

Exactement trois (3) mois plus tard : le 11 Septembre 2001, le commando militaire (des fondamentalistes chrétiens) décida de venger Timothy Mc Veigh en s’attaquant aux deux (2) tours jumelles du World Trade Center et au Pentagone en faisant écraser des avions.

Les Etats-Unis d’Amérique vivent une crise sociale interne grave et profonde.

Pour éviter une psychose à sa population et détourner son opinion, le pouvoir Américain décida de porter la responsabilité des attentats du 11 Septembre 2001 sur un ennemi extérieur.

Par cette action de diversion, les Etats-Unis d’Amérique, pointent d’un doigt accusateur les Arabes et les Musulmans les considérant responsables de leurs

attentats.

Le pouvoir Américain a pris la liste des passagers des avions concernés et a choisi pour chaque avion une liste de jeunes arabes musulmans qu’il a incriminés de terroristes alors que se sont ses propres enfants qui sont à l’origine des attentats du 11 Septembre 2001

La perfidie de ce scénario US trouve son comble dans l’incrimination de jeunes innocents étudiants et artistes arabes voyageant dans des avions à destination de leurs Universités Américaines.

La majorité des jeunes incriminés étaient des Arabes Saoudiens ; or nous savons que les étudiants arabes des grandes Universités Américaines sont surtout des Saoudiens et Septembre est le mois de la rentrée Universitaire

Liste des jeunes Arabes Musulmans incriminés par les USA dans les attentats du

11 Septembre 2001 alors que ce ne sont que des étudiants qui se dirigeaient vers leurs Universités.

Les avions qui se sont écrasés sur leurs cibles ont été utilisés comme bombes par des compagnons de Timothy Mc Veigh qui n’ont eu aucune difficulté à traverser les zones de sécurité des aéroports et à maîtriser par la suite les équipages des avions car se sont des militaires américains de peau blanche qui connaissaient parfaitement les rouages de sécurité des aéroports et qui savaient piloter de gros avions.

D’ailleurs, aucun des quatre (4) avions détournés n’a pu alerter sa tour de contrôle ce qui prouve que se sont des militaires américains professionnels en avionique qui ont fait ces détournements.

Les avions détournés devaient faire des voyages de plus de quatre mille (4000) Km et avaient donc leurs réservoirs bourrés de kérosène ; une manière encore une fois de venger leurs familles de WACO qui avaient péri carbonisées dans un feu de kérosène en s’attaquant aux bâtiments du World Trade Center et du Pentagone en les brûlant également au kérosène.

Destination des avions :

1 er avion : Boston - San Francisco ; distance 4200 km

La ville de San Francisco abrite deux grandes universités (Berkeley et Palo Alto)

2 ème Avion :Boston – Los-Angeles ; distance 3800 km

Los Angeles est une ville touristique et artistique qui attire des immigrants du monde entier.

Elle abrite des universités prestigieuses, le plus grand musée du monde, le parc de loisirs Disneyworld et le centre Hollywood.

3 ème avion : Washington – Los-Angeles distance 3700 km

4 ème avion : New -York – San-Francisco distance 4100 km

Le vol n° 11 d’Américain Airlines qui prit son départ de l’aéroport International « LOGAN » situé à Boston à destination de San Francisco à 07h45 (distance à parcourir 4200 km) vola pendant 46 mn et alla s’écraser sur la 1ère tour du W. T. C.

Le vol n° 175 d’United Airlines qui prit son départ de l’aéroport International

« LOGAN » situé à Boston à destination de Los – Angeles à 07h58 (distance à parcourir 4200 km) vola pendant 66 mn et alla s’écraser sur la 2ème tour du W. T. C.

Le vol n° 77 d’Américain Airlines qui prit son départ de l’aéroport International « DULLES » situé à 40 Km du Pentagone près de Washington, à destination de Los – Angeles à 08h10 (distance à parcourir 3700 Km) vola pendant environ 45 minutes puis fit demi tour et alla s’écraser 45 minutes plus tard sur le bâtiment du Pentagone. Départ 8h10, crash 9h40.

Il faut être un professionnel de l’aviation pour parcourir une moyenne de 600 Km en 45 minutes et revenir cogner un bâtiment (le Pentagone) au raz du sol situé à Washington, capitale des Etats-Unis.

Il est impossible que cette tâche se fasse par un pilote amateur en avionique !

(remarque : il n’y a que le pigeon voyageur qui connaît son pigeonnier !).

Le vol n° 93 d’United Airlines prit son départ de l’aéroport International

« NEWARK » situé à 15 Km de New –York, à destination de San – Francisco ; il a fait demi-tour au dessus de Cleveland en Ohio puis s’est écrasé en Pensylvanie.

Les numéros de vol des avions ne sont pas fortuits

Le crash sur les tours jumelles du W. T. C (le Pouvoir économique) :

Le premier avion qui cogna la première tour du W. T. C porte le n° 11.

Le 11 est la date d’exécution du militaire Américain Timothy Mc Veil qui fit exploser le bâtiment du F. B. I d’Oklahoma city et qui a été éxécuté le 11 Juin 2001.

Le n° 11 est également la date des attentats du 11 Septembre 2001

Le deuxième avion porte le n°175 : ce numéro est fortuit mais concernait un avion qui décolla avec un écart de seulement treize (13) minutes par rapport au premier avion et alla cogner la deuxième tour du W. T. C

Le crash sur le PENTAGONE :

Le troisième avion qui cogna le PENTAGONE (le Pouvoir militaire) porte le n° 77 :

77 est le nombre exact de personnes de la communauté de WACO tuées par le FBI le 19 Avril 1993 (76 lors du carnage de Waco + Timothy Mc Veil) = 77

Le crash prévu sur le Capitole (siège du congrès Américain) à Washington :

Le quatrième avion porte le n° 93

L’avion qui devait cogner le siège du congrès Américain (le Pouvoir politique)

s’écrasa en pensylvanie après une bagarre à l’intérieur de l’avion

93 est l’année (1993) du massacre de la communauté de WACO par le F. B. I.

Branch Davidian Victims

Les victimes de WACO

Died February 28, 1993

Nom et Prénom Age Nationalité

Winston Blake 28 British

Peter Gent 24 Australian

Peter Hipsman 28 American

Perry Jones 64 American

Michael Schroeder 29 American

Jaydean Wendell 34 Hawaiian American

Communauté de WACO

Liste des personnes massacrées par le F. B. I le 19 Avril 1993

Died April 19, 1993

Nombre Nom et Prénom Age Nationalité

1 Katherine Andrade 24 American

2 Chanel Andrade 1 American

3 Jennifer Andrade 19 American

4 George Bennett 35 British

5 Susan Benta 31 British

6 Mary Jean Borst 49 American

7 Pablo Cohen 38 Israeli

8 Abedowalo Davies 30 British

9 Shari Doyle 18 American

10 Beverly Elliot 30 British

11 Yvette Fagan 32 British

12 Doris Fagan 51 British

13 Lisa Marie Farris 24 American

14 Raymond Friesen 76 Canadian

15 Sandra Hardial 27 British

16 Zilla Henry 55 British

17 Vanessa Henry 19 British

18 Phillip Henry 22 British

19 Paulina Henry 24 British

20 Stephen Henry 26 British

21 Diana Henry 28 British

22 Novellette Hipsman 36 Canadian

23 Floyd Houtman 61 American

24 Sherri Jewell 43 Asian American

25 David M. Jones 38 American

26 David Koresh 33 American

27 Rachel Koresh 24 American

28 Cyrus Koresh 8 American

29 Star Koresh 6 American

30 Bobbie Lane Koresh 2 American

31 Jeffery Little 32 American

32 Nicole Gent Little 24 Australian

33 and unborn child

34 Dayland Gent 3 American

35 Page Gent 1 American

36 Livingston Malcolm 26 British

37 Diane Martin 41 British

38 Wayne Martin, Sr. 42 American

39 Lisa Martin 13 American

40 Sheila Martin, Jr. 15 American

41 Anita Martin 18 American

42 Wayne Martin, Jr. 20 American

43 Julliete Martinez 30 Mexican American

44 Crystal Martinez 3 Mexican American

45 Isaiah Martinez 4 Mexican American

46 Joseph Martinez 8 Mexican American

47 Abigail Martinez 11 Mexican American

48 Audrey Martinez 13 Mexican American

49 John-Mark McBean 27 British

50 Bernadette Monbelly 31 British

51 Rosemary Morrison 29 British

52 Melissa Morrison 6 British

53 Sonia Murray 29 American

54 Theresa Nobrega 48 British

55 James Riddle 32 American

56 Rebecca Saipaia 24 Asian British

57 Steve Schneider 43 American

58 Judy Schneider 41 American

59 Mayanah Schneider 2 American

60 Clifford Sellors 33 British

61 Scott Kojiro Sonobe 35 Asian American

62 Floracita Sonobe 34 Philipino

63 Gregory Summers 28 American

64 Aisha Gyrfas Summers 17 Australian

65 and unborn child

66 Startle Summers 1 American

67 Lorraine Sylvia 40 American

68 Rachel Sylvia 12 American

69 Hollywood Sylvia 1 American

70 Michelle Jones Thibodeau 18 American

71 Serenity Jones 4 American

72 Chica Jones 2 American

73 Little One Jones 2 American

74 Neal Vaega 38 Asian New Zealander

75 Margarida Vaega 47 Asian New Zealander

76 Mark H. Wendell 40 Asian American

Le guide de la communauté chrétienne de WACO

David Koresh

Liste des 21 enfants de moins de 16 ans

dont 12 de moins de 5 ans

brûlés vifs par le F. B. I dans le massacre de WACO

Nom et Prénom Age Nom et Prénom Age

Sheila Martin, Jr. 15 Cyrus Koresh 8

Abigail Martinez 11 Étoile Koresh 6

Lisa Martin 13 Ruelle Koresh De Bobbie 2

Audrey Martinez 13 Page Gent 1

Joseph Martinez 8 Dayland Gent 3

Isaiah Martinez 4 Mayanah Schneider 2

Martinez En cristal 3 Serenity Jones 4

Rachel Sylvia 12 Petit Un Jones 2

Hollywood Sylvia 1 Chica Jones 2

Chanel Andrade 1 Étés De Startle 1

Mélisse Morrison 6

Les personnes emprisonnées Durée de détention

Nom et Prénom Age Nationalité

Renos Avraam 31 British 40 years

Brad Branch 35 American 40 years

Jaime Castillo 24 American 40 years

Graeme Craddock 31 Australian 20 years

Livingstone Fagan 35 British 40 years

Paul Fatta 35 American 15 years

Ruth Riddle 31 Canadian 5 years

Kathryn Schroeder 35 American 3 years

Kevin Whitecliff 33 American 40 years

Le Capitole – Siège du congrès Américain

Non ! Mr OBAMA ; les Arabes et les Musulmans n’y sont pour rien dans les attentats du 11 Septembre 2001 : le mal est chez vous et non ailleurs.

B. M. BEBBOUCHE

ORAN – Algérie

Email : [email protected] com

-1
avatar
Bey Mustapha BEBBOUCHE

Les Etats-Unis maintiennent les prisoniers de guantanamo dans une position agenouillée de prière permanente pour les ridiculiser de leur ISLAM et de ses prières. C'est une torture qui porte un nom: LE RACISME envers l'ISLAM.

-1
visualisation: 2 / 3