Citoyens de Kabylie : appel pour la liberté de conscience

Un appel à la liberté et à la différence.
Un appel à la liberté et à la différence.

"Nous appelons les citoyens, de toutes opinions, qui se reconnaissent dans les valeurs de tolérance et de respect de la différence, à braver publiquement les provocations de l’état algérien, en venant consommer des sandwichs et des boissons, dans un climat de fête et de tolérance, le 3 août 2013, à 11h au carrefour Matoub Lounes ( en face de l’ancienne gare routière de Tizi Ouzou)..."

Nous, citoyens de Kabylie, qui assistons à une inquisition de plus en plus provocatrice et assumée de la part du régime algérien, notamment en période de ramadan, pendant lequel des citoyens sont pourchassés et persécutés par des agents zélés de l’Etat, avons décidé de ne plus accepter l’inacceptable.

Nous savons tous que cette attitude du pouvoir a pour but de masquer aux citoyennes et aux citoyens ses propres turpitudes en se parant d’une fausse moralité, aussi douteuse que perverse. Il est de notoriété publique que les barons du régime algérien sont très loin de s’appliquer à eux-mêmes les principes d’une religion qu’ils ne font qu’instrumentaliser.

 Ce constat nous impose donc le devoir de réagir

- face au piétinement des valeurs de tolérance et de cohabitation harmonieuse de toutes les opinions et confessions, qui ont cours en Kabylie depuis la nuit des temps,

- face à l’intrusion du régime algérien dans la vie privée, y compris intime, des citoyens (exemple : tests de virginité des femmes),

- face à la persécution des non-jeuneûrs, dont le seul crime, est de ne pas appliquer un précepte d’une religion de plus en plus investie par les tenants d’un obscurantisme radical, au mépris de l’islam tolérant pratiqué par les citoyens kabyles,

Nous appelons les citoyens, de toutes opinions, qui se reconnaissent dans les valeurs de tolérance et de respect de la différence, à braver publiquement les provocations de l’état algérien, en venant consommer des sandwichs et des boissons, dans un climat de fête et de tolérance, le 3 août 2013, à 11h au carrefour Matoub Lounes ( en face de l’ancienne gare routière de Tizi Ouzou). Des jeuneûrs et pratiquants musulmans seront évidemment sur place pour soutenir cette initiative et montrer qu’on peut être musulman et tolérant des convictions de l’autre.

Nous nous inscrivons, par cette initiative, dans les traditions et coutumes anciennes des kabyles qui ont toujours pratiqué une tolérance de fait, qui s’incarne notamment dans la célèbre formule kabyle : "Jmaâ Liman" ("au nom de toutes les croyances").

Soyez nombreuses et nombreux !

Les premiers signataires :

  1. Bouaziz Ait Chebib,
  2. Kamira Nait-Sid,
  3. Malika Matoub,
  4. Halim Akli ("Allas di tlelli"),
  5. Abdellah Gherab,
  6. Djamel Ben Zid,
  7. Mohamed Boukla
  8. Hocine Azem,
  9. Mohamed Mouloudj,
  10. Fatiha Rahmouni,
  11. Mokhtar Ouazi,
  12. Farid Bouchama,
  13. Nafa Kireche,
  14. Moussa Nait Amara,
  15. Samia Aqvu,
  16. Sid mohand Adel,
  17. Ahmed Hamoum,
  18. Djilali Adjir,
  19. Nazel Boutekedjiret,
  20. Mourad Sahli,
  21. Nadia Ould Said,
  22. Gaya Chemlal,
  23. Ali Guedjou,
  24. Tenna Ibtissem,
  25. Dai Chemlal,
  26. Hsen Medrouk,
  27. Chaouki Yacini,
  28. Karim Akouche,
  29. Samir Hamma,
  30. Kamel Yahiaoui,
  31. Hassiba Abassene,
  32. Rachid Akkouche,
  33. Sonia Abes,
  34. Kamel Chetti,
  35. Koussaila Sayoudi,
  36. Larbi Guiddir,
  37. Yacine Braik
  38. Arab Boussaid,
  39. Abderahmane Zidani,
  40. Kamel Moussaoui?
  41. Sabrina Azzi,
  42. Azouaou Yedou,
  43. Salem Nassah,
  44. Farid Abdeladim,
  45. FEZZOUA Lyazid,
  46. NAIT SLIMANE Kamel,
  47. Kamel Lagha,
  48. Zahia Belaid,
  49. Idir Boudia,
  50. Gaya Izennaxen,
  51. Salma Boukir,
  52. Micipsa At Musa,
  53. Ghezzou Linda,
  54. Boussad Becha,
  55. Makhlouf Idri,
  56. Lahcène Ziani,
  57. Kader Dahdah,
  58. Yasmina Oubouzar,
  59. Bouzid Oubira,
  60. Karache Lounes,
  61. Farid Sidali,
  62. Nassim Smaoune,
  63. Amar Dehiles,
  64. Amazigh Iallalen,
  65. Mhand Akkouche,
  66. Hsen Cherifi,
  67. Amar Zebbar,
  68. Sadat Saliha,
  69. Khobzaoui Hakym,
  70. Mohand Ouamer Hachim,
  71. Messaoud Ouslimani,
  72. Zira Nath-Habou,
  73. Louisa Djaoui,
  74. Mohand Dajoui,
  75. Hassiba Ghemmouri
  76. Fawzi At Yexlef

Pour tous ceux et celles qui veulent signer : [email protected]

Plus d'articles de : Algérie qui résiste

Commentaires (63) | Réagir ?

avatar
Zahar Mahiou

les extremistes qui nous gouvernent ont deja planifié ces scènes qui sont deroulée à la place matoub et d"autres scenes dans le passé, la raison est claire c'est de diaboliser les kabyles aux yeux des autres regions amazighophones de l'algerie qui sont connues pour leur attachement à la religion et dans le but de rompre les liens qui commencent à s'intemsifier entre ces regions et la kabylie sachant qu'ils sont dans la meme lutte identitaire donc c'est la politique de diviser pour regner., malheuresment quelques kabyles qui se considerent intelligents sont tombé dans le piége..

avatar
Aguellidnz

@PointSiTou

Il y a déjà un un certain temps, dans une de mes rares interventions, que je vous ai décrit de...

non, je dirais, plutôt que le „Point sitout“ vous va très bien. Vous colle bien à la peau. Ne vous inquietez pas, vous n'êtes pas le seul! Vous faites partie des... je dirais, des 90 % de la société née musulmane dans tous ses paradoxes. Je le reécris encore une fois; société née musulmane. C'est à dire, pas de choix. Comme le prénom qu'on nous colle à la néssance. Tu dois vivre avec.

On peut encore en rajouter!

... que c'est comme ça que je pense et réfléchis et sitout,

... que c'est comme ça qu'on nous a instruits et grandi et sitout,

... que c'est comme ça que j'ai été élevé et sitout,

... que c'est comme ça que les impostures ont voulu que je sois et sitout (moi, mes parents et ma société dans le sens large),

... que... c'est comme ça que je me suis retrouvé à plusieurs milliers de km de chez-moi, très loin des miens, entouré d'un monde contre lequel je me bas et dont j'ai une vision jahannamique et sitout !!!,

... que je sois ambassadeur des Saouds et leurs dogme et sitout,

... que je participe à l'éradication de mon identité et celle des miens et sitout

... que je me ridiculise, sinon, folklorise auprès des autres et sitout

... que je jeûne (les splendides créatures à moitié dénudées aidant pour compenser) malgré la chaleur sinon les longues journées de l'été et sitout !!

... que c'est comme ça que je souffre et particicipe, abruptement, à la souffrance des autres, particulièrement des miens, et sitout.

... que les autres prospèrent au détriment de ma stupidité et sitout...

L'islam dont on ne connait que traître mot !!! (*)...

je te plains ae m'mis n'thmurth. Mes veines et leur long et compliqués circuits ont été bien „gâtés" et "caressés“ par la connaissance de l'islam. Et, plus tard, ses origines, son lieu géographique, sa smala, ses contes et anecdotes bons pour enfants avant de s'endormir, et sa langue (ou, plutôt, l'origine de sa langue) et ses visées. Mais, aujourd'hui, je m'en moque, pas seulement de lui d'ailleurs; non sans revoir, et encore une fois, revoir la chose (avec l'aide des différents supports d'informations, mes propres outils de réflexion, l'observation, le facteur temps, mes années que je constate perdues (et toutes ces victimes innocentes) et le bon sens de mon grand père paysan et de ma grand-mère pilote et carte mémoire de la famille, de la société et de son histoire) et ce que reflète son rétroviseur: appréciation rapportée au bien-être des différentes sociétés sur terre. (je n'ignore pas qu'il y a à manger et à boire sur ce sujet).

Il y a surtout un truc qui me vient et revient, à chaque fois, en secours : la confiance en mon enfance et son entendement innée (comme guidé par un ange gardien; pas celui de ton Mamadou) qui avait toujours trouvé que la pratique de cette chose et de ses rituelles étaient d'une stupidité et ânerie sans égale (...) qui arrange bien les privilégié et, plus tard, découvert, avec „admiration“ la disponibilité d'un cerveau aussi intelligent qu'il soit (puisque les... “ “ „ „ scientifiques“ “ „ „... en sont une proie) à s'adapter et à se soumettre à une sottise dont ils deviennent à la fois sujets et acteurs (faute d'estime de soi et celle de la société et de sa gratitude, ainsi que de bassesses matérielles, remettant leur savoir, à la fois, en cause, et au service des imposteurs) soumis et résignés sous une chape de plomb „satanique“, rayonnant, à tort, une culture „culturellement fausse“ de la société.

Si tu veux bien en convenir, avec moi, que le monde est beaucoup plus compliqué que ça (sociologiquement, idéologiquement, structurellement, économiquement et écologiquement) ; et qu'il faut, en urgence, et pour une vie meilleure (bien au dessus du niveau des S'alam 3likum, des hauts parleurs et des foulards ridicules) , une approche sensée de notre estime de soi et du bien-être sur cette merveilleuse terre. On en a pas une autre. Ça ne serait que hommage et couronnement du travail fourni par les cimes de l'intelligence humaine; et pas une injure. Faudrait-il, qu'on soit attaqué par des extras terrestres pour qu'on soit unis avec toutes nos différences?

(*) : S'il y a bien de bons prof de religions et de leurs histoires, ce ne seront que des athées qui ne sont pas forcément plus monstres et moins nobles et humains que les religieux.

avatar
PointSiTout

@ Aguellidnz

Le prophète de l'islam QSSL, que vous insultez, a créé un empire en 20 ans, l'islam a conquis le cœur de milliards d'êtres humains depuis son apparition et tu es fier de bouffer un sandwich en pleine rue ou de t'exhiber une bouteille de bière à la main devant les caméras comme si c'était l'un des travaux d'hercule.

Réponds moi donc, toi qui réfléchis tant, tu veux que je laisse tomber un HOMME qui a créé la plus grande religion du monde, qui continue à impacter le monde et à conquérir d'autres cœurs et contrées 14 siècles après sa mort pour suivre un chanteur en mal de révolution et des ignares racistes, nazis qui ne pensent qu'à leur ventre et leur bas ventre?

Aya aghma, iniyid, sekhniyid ayamousnaw?

visualisation: 2 / 30