Le MNLA dément toute rencontre avec des officiels maliens au Maroc

Mossa Ag Attaher au milieu.
Mossa Ag Attaher au milieu.

Le Mouvement national de libération de l'Azawad a rendu public ce démenti.

Dans son édition du 16 et 17 mars 2013, un journal marocain de la presse arabophone, Almassae, a commis un article mensonger et diffamatoire dans lequel il a titré "Le MNLA rencontre le Mali à Marrakech". Cet article est un tissu de mensonges visant à semer la confusion et la discorde dans les rangs du MNLA. Dans cet article, il est fait état d'une prochaine rencontre entre le MNLA et le Mali par l'entremise du porte-parole officiel du Mouvement.

Or, le MNLA dément catégoriquement les propos de ce journal et affirme que des négociations avec le Mali ne sont nullement à l'ordre du jour au moment où l'armée malienne procède à l'épuration ethnique de l'Azawad.

D'autre part, toute décision d'une éventuelle rencontre avec le Mali ne peut émaner que d'une décision de la totalité du bureau politique du MNLA et nullement de l'un de ses membres, et ce, quel que soit le membre en question.

Ouagadougou, le 21/03/2013

Mossa Ag Attaher, Porte-parole du MNLA,

Chargé de communication du CTEA

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
dantladent

@ ali mansouri.

En vous lisant j'ai eu la juste impression que vous décriviez notre cher algerie.

KIFKIF, les bonobos.

avatar
Ali Mansouri

Ne faites jamais confiance aux marocains ce sont des pervers, leur régime féodal tente justement de semer la division entre les Touaregs par médias interposés aux ordres et ce pour cacher sa débâcle face à l'indépendance très prochaine du Sahara Occidental, ce régime féodal qui ne respecte même pas son peuple, tente de s'ingérer au Sahel alors qu'il n'est pas concerné par la région le Maroc n'a pas de frontières avec le Sahel, bien heureusement pour le Sahel et les touaregs, malgré ce fait le mekzhène marocain et son roitelet toujours fidèles à leur lâcheté et leur haute trahison, a crée le Mujuao et le finance avec l'argent sale de sa drogue,. Le régime féodal marocain est diabolique, il ne faut pas le lasser s'ingérer d'aucune manière sur les questions touaregs du Sahel et du Mali, il tire sa dernière cartouche, pour faire oublier son désarroi et sa débâcle, à son peuple, Christopher Ross, est en train de régler l'indépendance prochaine du Sahara Occidental.