Les enseignes de la grande distribution s'associent aux plateformes de livraison

Le Matin 29-04-2021 33042

Les enseignes de la grande distribution s'associent aux plateformes de livraison

Le confinement aura énormément bouleversé les pratiques commerciales dans de nombreux secteurs économiques. A commencer par la grande distribution, qui a dû opérer de nombreux changements pour assurer la continuité de ses activités.

Depuis plusieurs semaines, les enseignes comme Carrefour, Franprix et même Monoprix s'associent par exemple à des plateformes de livraison pour se rapprocher de leurs clients. Une bonne nouvelle pour les consommateurs, mais une pratique risquée pour ces entreprises.

La grande distribution se rapproche de ses clients via les applications de livraison

Avec les nouvelles mesures de confinement, et le maintien du couvre feu, il est devenu compliqué pour les français de faire leurs courses, ou de se restaurer. Les applications de livraison ont énormément profité de la situation et ont vu leur chiffre d’affaires exploser ces derniers mois.

Une tendance qui devrait se confirmer grâce à leur rapprochement avec les enseignes de la grande distribution. A quelques heures seulement d’intervalle, les groupes Carrefour, mais aussi Casino ont en effet annoncé de nouveaux partenariats avec l’application de livraison Deliveroo, afin de permettre à leurs clients de se faire livrer leurs courses à domicile.

A l’heure où nous rédigeons cet article, 11 magasins Carrefour (à Paris et en banlieue) offrent cette option à leurs clients, soit une livraison en moins de 30 minutes en se connectant sur la plateforme Deliveroo. Au total, ce sont plus de 1 000 références (déjà présentées dans le catalogue Carrefour Market, d’ailleurs) qui seront disponibles.

Cette transformation digitale permet à la grande distribution de se rapprocher de ses clients. Et en l'occurrence de les trouver là où ils sont, c’est à dire non plus en magasin mais chez eux. Une pratique qui a déjà fait ses preuves puisque Carrefour travaille déjà avec l’application Uber Eats. Le groupe Casino devrait suivre le chemin inverse en signant lui aussi un futur partenariat avec l’application de livraison à domicile.

Un partenariat qui peut se révéler dangereux pour les enseignes alimentaires

Si l’achat en ligne et la livraison à domicile sont des activités en plein essor depuis plus d’un an maintenant (soit une croissance des ventes digitales de plus de 10 %), ces nouveaux partenariats posent la question de la rentabilité des enseignes.

Certes, la possibilité de déléguer la gestion de la livraison à une application spécialisée permet de réaliser des économies. Mais ces dernières se font néanmoins au prix d’une commission très importante (pouvant aller de 15 à 25 %). Pour être rentables, les géants de la grande distribution comptent donc sur le volume des commandes.

Attention également à bien garder le contrôle de leur image. En proposant leurs services de livraison via des applications tierces, elles risquent de perdre la maîtrise de leur marketing. Et de paraître interchangeables au yeux des consommateurs. D’autant plus que la question de l’image est importante pour un secteur en crise. Et que celles des leaders de la livraison à domicile n’est pas particulièrement reluisante (notamment en ce qui concerne les conditions de travail de ses livreurs).

Une affaire à suivre, donc...

À NE PAS RATER

Plus de Culture