Hommage au dramaturge Boubekeur Mekhoukh à Akbou

Tachbaylit adaptée de Mohya a été présentée.
Tachbaylit adaptée de Mohya a été présentée.

Le 8e festival du théâtre d’expression amazighe de la ville d’Akbou rendra un hommage au dramaturge Boubekeur Makhoukh.

Le coup d'envoi de la 8e édition du théâtre amateur d’expression amazighe a été donné jeudi dans la ville d’Akbou, organisé par l’Association étoile culturelle d’Akbou. Comme à chaque édition, un public nombreux était présent pour assister aux représentations. La famille du regretté dramaturge Boubekeur Makhoukh était aussi présente. Parmi les invités, on peut signaler l’homme de théâtre Omar Fetmouche.

Dans son allocution d’ouverture le président de l’étoile M. Salhi a mis l’accent sur les grands efforts consentis par l’ensemble des organisateurs et la collaboration de tous pour offrir à la population d’Akbou un espace d’animation et renouer le temps du festival avec la culture et le 4e art. "Ce festival constitue la fierté de l’association et vise l’enrichissement de la scène théâtrale, l’encouragement et la participation à la pratique théâtrale d’expression amazighe", a-t-il affirmé. Le président a invité sur scène la sœur du défunt dramaturge. L’émotion était à son comble au moment ou celle ci reçoit la dernière photo du défunt prise par ses amis et quelques écrits.

Le public a suivi le parcours du défunt artiste. Boubekour Makhoukh, natif de Tifilkout wilaya de Tizi Ouzou s’est consacrer au théâtre ; parmi ses travaux majeurs, il y a l’adaptation des pièces de Hafila tassir de l’écrivain égyptien Ihssan Abdelkadouse et Les mercenaires de Elhadi Félici présentée par les membres de l’association Horizon d’Ighzer Amokrane.

L'ouverture finie, vint alors le moment le plus attendu du public : la présentation de la pièce Tachbaylit par la troupe de l’Association culturelle Aqtaan d’Akaoudj wilaya de Tizi Ouzou. Le texte de cette pièce populaire est de l’Italien dramaturge Luigi Pinandello traduite en tamazight par Abdellah Mohia et mise en scène par Toufik Kaoudj.

Cette huitième édition du festival se poursuit jusqu’au lundi 13 août.

Y. K.

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
habib hab

Bonjour,

J'apporte juste une petite correction au rédacteur de cet article.

Ce sont les membres de la troupe theâtrale "Malek Boughermouh" d'Ighzer Amokrane (Ouzellaguen) qui ont presenté un spéctacle intitulé " Dima n tteddu" (l'eternelle marche) d'une vingtaine de minutes inspiré de Hafila tassir de Boubekeur Makhoukh et non pas les membres de l'association Horizon d'ighzer amokarane.

Cordialement

Membre de la troupe theâtrale "Malek Bouguermouh