Le footballeur Karim Ziani va-t-il arrêter de jouer en EN ?

Karim Ziani
Karim Ziani

Non convoqué par Vahid Halilhodzic pour le match de l’Algérie face à la Gambie, Karim Ziani songerait à prendre sa retraite internationale. Lassé de ne pas trouver sa place chez les Fennecs, le meneur de jeu de 29 ans veut prendre du recul.

Karim Ziani n’a, semble-t-il, jamais vraiment convaincu Vahid Halilhodzic depuis l’arrivée du Bosnien à la tête des Fennecs au coeur de l’été 2011. Oublié pour la deuxième fois, le milieu de terrain de 29 ans songerait à mettre une croix sur sa carrière internationale.

Il n’est pas le seul cadres à avoir été écarté mais, contrairement à Djebbour ou Ghezzal, également non retenus, l’ancien Marseillais aurait été touché par cet "oubli". C’est en tout cas ce qu’assure Compétition. "Je n’ai pas trop envie de parler de ça, se défend pourtant le joueur d’Al Jaish. Le coach a fait ses choix. Il faut les accepter c’est tout. Tout ce qu’on peut faire, c’est d’espérer que l’Algérie gagne en Gambie. C’est ce qu’on veut au-delà de tout. C’est la vie. C’est comme ça. Comme ça, j’aurais la chance de me concentrer sur mon club et surtout sur le match face à Al Sadd. Pour les raisons, il faut demander à Vahid Halilhodzic. Moi, je ne suis pas coach, je ne suis pas sélectionneur. Je suis juste un joueur. Je joue. Et c’est tout. Je suis très déçu et c’est normal. C’est la vie... Vous voulez vous que je fasse quoi ? Je ne peux rien faire."

Compteur bloqué à 62 sélections ?

Car l’ex-Sochalien, blessé lors du dernier rassemblement, voulait vraiment retrouver le maillot des Fennecs qu’il a porté à plus de soixante reprises. "J’avais envie d’être avec le groupe en Gambie. Tout footballeur algérien souhaite faire partie du groupe et porter le maillot national. Celui qui ne ressent pas ça, ne doit pas jouer au football", assure l’intéressé, pourtant pas toujours parfait d’implication avec l’Algérie. Souvent décrié pour son individualisme et son arrogance, Ziani semble en outre payer le fait d’évoluer dans un championnat mineur. Comme Madjid Bougherra, qui a lui été convoqué.

Mais cela n’empêche pas l’ancien joueur de Wolfsburg d’être le meilleur passeur de la ligue qatarie. Et de ravir son entraîneur à Al Jaish, le Brésilien Péricles Chamusca : "Personnellement, je ne comprends pas cette non-convocation. Vahid devrait vraiment avoir dans son équipe de très, très grands joueurs pour choisir de se priver de quelqu’un comme lui. Pour moi, la non-convocation de Ziani est une très grosse surprise." De son côté, coach Vahid a assuré vouloir s’appuyer sur la forme du moment. "Des joueurs comme Feghouli, Boudebouz ou Matmour, qui évoluent au même poste que Ziani brillent ces derniers temps. La concurrence a été donc déterminante dans mon choix. Alors que pour Djebbour lui revient d’une blessure depuis une dizaine de jours seulement", s’est justifié Vahid Halihodzic, interrogé par le site El Medan.

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
Amar Ath Tsouathi

Oui c'est ça! Vous savez si bien étaler votre suivisme à tout moment où on vous demande votre avis. Me voir à la place de cet individu ne m'enchante pas si vous voulez alimenter davantage votre moulin, en eau!

Sinon, même une vieille qui n'a jamais fait de foot verra une anomalie dans le choix de cet Hallilo machin. Son interêt se trouve dans son salaire, uniquement. Ensuite le système que nous connaissons fera le reste : les siennes. D'ailleurs, je n'ai jamais perçu une stratégie quelconque dans tout ce qui se fait dans cette Algérie 'détournée'. Les Hallilo... , les Raouraoua, les nains, les les les, tous se valent et ne réagissent qu'en fonction de ce qu'ils voient. Pas plus loin que le bout de leur nez.

avatar
Smain Louli

Mr Amar, je vous vois bien á la place de Wahid...

visualisation: 2 / 4