DEBAT : De la graphie arabe pour tamazight ?

Par Le Matin dz | 21/08/2010 06:26:00 | 11560 lecture(s) | Réactions (115)
DEBAT : De la graphie arabe pour tamazight ?

Par : Djaafar Messaoudi

Dans l'édition du Soir d'Algérie du lundi 16 août 2010, monsieur Lahouari Addi a dit, en parlant de tamazight (*), que « Son avenir se joue dans sa formalisation en langue écrite avec l’alphabet arabe », se positionnant ainsi à côté des islamo-arabistes [1] qui n’ont jamais cessé d’exercer de la pression afin d’amener l’État algérien à officialiser un système que ni les vrais praticiens de la langue amazighe, ni les linguistes berbérisants n’ont choisi et ce pour des raisons que nous allons exposer ci-dessous.

L’inadaptabilité du système d’écriture arabe à tamazight :

Le système phonologique de la langue amazighe contient des oppositions impossibles à représenter par le système d’écriture arabe. À titre d’exemple, comment représenter avec les caractères arabes ce qui signifie en tamazight « j’ai laissé » / « j’ai guéri », « elle a planté » / « elle a grillé », « tu as rassasié » / « tu as troublé » ? En caractères purement arabes, on écrira respectivement : « اجيغ » / « اجيغ », « ثزا » / « ثزا », « ثرويض » / « ثرويض ». L’on voit bien que les énoncés données en paires sont écrites sans distinction aucune, ce qui provoque de l’ambiguïté. Certains diront qu’on peut modifier les caractères arabes d’une façon à les rendre adaptés au système phonologique amazigh, comme cela s’est déjà fait pour certaines langues indo-européennes comme le kurde, le persan, etc. Sachant que les caractères arabes sont déjà chargés de signes diacritiques, tout ce que l’on y rajoute ne sera qu’une charge de plus qui rendra lesdits caractères très lourds et surtout inesthétiques, voire illisibles sous une forme réduite de l’écriture. Pour ceux qui s’appuient sur l’argument selon lequel les Kurdes, les Perses, les Pakistanais, etc., ont adopté l’alphabet arabe modifié sans problème, la réponse est que les systèmes phonologiques de ces langues sont dépourvus de phonèmes emphatiques et de certaines affriquées qui posent problème dans la tentative d’adapter l’alphabet arabe à tamazight.

Contrairement aux caractères arabes, les caractères gréco-latins sont légers en ce sens qu’ils ne contiennent pas de signes diacritiques, ce qui les rend facilement modifiables et sans créer des lettres lourdes, moches et illisibles et surtout sans risque d’ambigüité. Cela est observable dans des énoncés comme celles données plus haut, regardez: « ǧǧiγ » / « jjiγ », « yeẓẓa » / « yezza », « teṛwiḍ » / « terwiḍ ».

En plus de cela, ne représentant pas les voyelles graphiquement et ne démarquant pas avec précision les limites des mots, le système d’écriture arabe adapté à tamazight engendrerait de nombreux faux homographes et / ou faux homophones que même le contexte ne pourrait parfois éclaircir, à côté de nombreux mots difficilement identifiables. À titre d’exemple, comment écrire sans confusion, en caractères arabes, les mots et la phrase qui signifient en kabyle « écrire / enfanter », « il lui a entièrement troublé le cerveau avec de mauvaises idées » ? Pour les deux premiers mots, vous obtiendrez deux formes similaires donc ambigües; pour la phrase, vous obtiendrez tantôt une succession de fragments de mots mêlés à leurs affixes, en raison de la cursivité très imparfaite de la graphie arabe, et tantôt une agglutination de plusieurs mots, ce qui rend ceux-ci difficilement identifiables dans la chaîne parlée et le lecteur, même le plus averti, ne peut alors qu’être égaré. [2]

L’ancienneté de la tradition d’écriture en caractères gréco-latins :

L’usage du système d’écriture à base latine remonte à plus de 150 ans. Depuis les premières années de l'invasion française de l'Afrique du Nord, des sociologues et des linguistes venus d'Europe et travaillant sous les ordres des autorités militaires, sillonnaient les territoires berbérophones dans le but de connaître la société et la langue amazighes pour mieux maîtriser les Berbères qui leur montrèrent une farouche résistance. Comme résultat des missions effectuées par ces Européen-là, beaucoup d’ouvrages (recueils de textes en berbère, manuels de grammaire, dictionnaires bilingues) transcrits en alphabet latin modifié, virent le jour.

Après l'indépendance, des intellectuels kabyles - tous francophones - prirent la relève et se lancèrent dans l'écriture en leur langue en utilisant des caractères latins ou gréco-latins. Et au fur et à mesure de la pratique, le système s’améliorait jusqu’à devenir de nos jours très homogène, du moins parmi les praticiens kabyles. Pour cette raison, et de surplus en raison de l'absence sur le terrain de tout autre système d’écriture concurrent sérieux [3], le système à base gréco-latine s'impose par lui-même. Il va de soi que le choix de tout autre système signifierait un retour en arrière de plus d’un siècle et demi.

Telles sont donc, monsieur Addi, les raisons pour lesquelles l’avenir de tamazight ne pourra jamais se jouer dans sa formalisation en langue écrite avec l’alphabet arabe. Le choix du système d’écriture gréco-latin ne nous a été dicté ni par la francophilie, ni par l’arabophobie. C’est un choix basé sur la continuité d’une tradition ; c’est un choix basé sur plusieurs études linguistiques et soutenu par la pratique des locuteurs de tamazight. Vous n’avez qu’à faire un tour dans les bibliothèques et les librairies pour re-constater cette réalité que vous voulez à tout prix dissimuler aux Algériens pour des considérations idéologiques. Et puis d’autres peuples musulmans, comme la Turquie, la Bosnie et l’Indonésie ne nous ont-ils pas précédé dans l’adoption de ce système universel que l'on ressort à chaque fois comme une preuve de notre haine pour tout ce qui est arabe ?

D.M.

(*) Article de Lahouari Addi :
(http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/08/16/article.php?sid=104617&cid=41)

_________________________

1) La position de Addi n’est donc pas différente de celle de certains islamo-arabistes qui, à défaut de ne plus pouvoir empêcher l’émergence de tamazight écrite en Algérie en raison des pressions des mouvements berbéristes, veulent entraver son développement avec un système graphique archaïque et inadaptable. En 1989 déjà, des djaballah et des Chadli ont déclaré hypocritement que « nous ne sommes pas contre tamazight, mais qu’elle soit écrite en arabe », la raison selon eux étant que « nous sommes des berbères arabisés par l’islam » !
2) Le problème avec la graphie arabe ne se limite pas uniquement à l’écriture cursive, mais s’étend également au script qui est généralement produit avec une machine. Ainsi, les mots et la phrase susmentionnés seront écrits approximativement de la manière suivante : «أرو / أرو », « يروياس أك ألاغيس سير ثكثوين». Or, de tels problèmes ne se posent pas avec la graphie gréco-latine, observez : « aru / arew », « yerwi-as akk allaγ-is s yir tiktiwin ».
L’usage actuel par l’État algérien de graphie arabe sur la chaîne « amazighe » TV-4 n’est fondé sur aucune étude et n’est guidé par aucune norme. Cette graphie ne peut être considérée comme une concurrente de la graphie gréco-latine et l’initiative des autorités algériennes n’est destinée que pour semer la zizanie entre les usagers de tamazight dans l’espoir de retarder encore le développement de celle-ci.

 
0

S'inscrire aux flux rss des commentaires Commentaires (115 posté(s)) | Réagir ?

avatar
Amagday 12/09/2010 19:51:02
La majorité des élites arabes algériennes (arabisants ou francisants) pètent les plombs, perdent la raison et toute logique dès qu'ils s'agit de la quetion kabyle.Les mots "autonomie" peuple kabyle, langue kabyle les rendent fous!Ils sont incapables d'avoir la moindre sympathie à l'égard des revendications légitmes du peuple kabyle qui est soumis à une politique criminelle de dépersonnalisation de l'état central arabo-intégriste depuis
1962.Hostiles aux luttes des kabyles, aliénés à l'idéologie arabo-intégristes du pouvoir, ayant renoncé à leur langue maternelle(l'arabe parlé)ils veulent IMPOSER leur aliénation au peuple kabyle qu'il ne reconnaisse mème pas en tant que tel, pratiquant le négationnisme éhonté!
Avec de telles élites, des élites en carton, le régime deéspotique en place a encore de beaux jours devant lui !
Vivement la Kabylie libre, laique et démocratique.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
ChikhFqir 08/09/2010 11:25:59
Je serai pour que le tamazight soit écrit ou transcrit en graphie arabe lorsqu'il y aura un internet pur arabe et que les Etats arabes produiront des pc, des logiciels a gogo en arabe et que les grands centres de recherches du monde et les chercheurs se serviront de l'arabe. Mais tant que cela reste dans le domaine des Meddahhates, alors je dis NON, NON et NON.
Une Graphie latine et la plus simplifiée possible cotoyant tres étroitement la langue de Chikh Sbir (Shakespeare).
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
RAB 29/08/2010 19:48:36
Cher internaute @aziz LAZAZGUI, tu as commis la gaffe, l'erreur fatale que tous les arabes et tous le musulmans font. C’est celle de faire croire que Dieu utilise l'arabe parce qu'elle est riche. Il y a même des "étourdis" qui pense que DIEU est arabe, alors qu'il est le DIEU de tous les hommes sans exception. Que doivent penser les autres religions monothéistes devant de telles affirmations pour le moins bizarroïdes ???!!!!. Quelle étroitesse d’esprit, OH MON DIEU !!!!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
kaci 29/08/2010 00:36:13
Un vraix algerien n'aurait jamais accépté ni les elections truquées ni tirer sur les manifestants innermes! Mais surtout dennonce le colonialisme araboislamique! Quand par contre la oumma passe avant la nation, alors la Palestine est le substrat identaire l'arabe est son expression l'islam et son contenu. La Négation de soit par excellence!

On ne marche plus dans la combine:ou l'islam Arabo-centrique s'adapte à ma langue oubien il disparaitra simplement, comme ce fut pour l'Eglise romano-centrique!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Aissa Al-Djadarmi 28/08/2010 16:30:58
Question posée aux internautes qui vont réagir à ce commentaire: Et si le Coran fut révélé en Latin, l'auriez-vous accépté? Et ben non, vous auriez préféré l'arabe.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
boukharrouba 28/08/2010 16:30:58
@arris, kafiko et les autres, WALO, WAKHA, BEZZAF, YAK, GHAR, GAA3, ....ECT et tant d'autre termes sont bèrbères.les bèrbères dardjoaphones, ce qu'on appelle communément et stupidement les "arabes" ne peuvent exprimer aucun concepts sans utilser ces tèrmes spécifiques à Tamazight.Sans parler des expression au sens figurer qui sont toutes empreintées à la Tamazight.LA "TETE" pour désigner soi-meme.("GOULT LRASSI"=JE ME SUIS DIS=J'AIS DIS à MOI MEME), c'est une expression qui a un sens en derjdja et en bèrbère et pas en arabe.C'est pareil pour toutes les expréssions de la derdja.C'est pourqoui les arabes vrais, ceux du moyen-orient ne comprennent rien à notre créole.La derdja c'est de la tamazight à peine déguisée en arabe.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
MOUHDJIZATE 28/08/2010 12:09:59
Cher @kamel, je ne peux me retourner que contre ce qu'il est ILLOGIQUE et PERNICIEUX. Et, pour moi, ce qui est illogique et pernicieux, c'est que « certaines personnes » EXIGENT que la langue berbère ne doit s'écrire qu'en arabe, si elle veut se donner des chances de « PROGRESSER » et d’«EXISTER » ! Est-ce que tu piges ce que je voulais dire OUI ou NON ! Je n’ai rien contre « x » ou « y », d’autant que je n’ai pas insulter les auteurs de le théorie de la « graphie arabe ». J’ai mis en garde seulement contre leur façon «bizarre » de présenter la problématique et c’est mon droit ! Déjà, est-ce que la langue berbère existait avant la langue arabe, oui ou non ? Il faut poser les bonnes questions, mon cher, pour trouver les réponses qui sont plus proche de la vérité historique et des aspirations des berbères, eux-mêmes, qui sont les plus concernés. C’est tout. Maintenant si les deux personnes que j'ai citées sont de berbères, je trouve bizarre qu'ils optent pour la graphie arabe pour une langue qui a existé, dans notre pays, bien avant la langue arabe. C'est çà l’honnêteté intellectuelle et historique.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
MOUHDJIZATE 28/08/2010 12:09:58
Tiens ! cher @kamel, j'ai oublié de te demander de jeter un coup d'œil sur le post de l'internaute @Abdelkader Houari qui est de son patelin, paraît-il!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
LARNAQUE 28/08/2010 11:53:47
Cher @kafiko, on s'en fout éperdument des hiéroglyphes égyptiens qui ont été "mangé" par l'arabe. Nous les berbère, on s’est réveillé heureusement avant la disparition totale de notre langue, cher @kafiko. Nous nous sommes réveillez peut-être en retard c’est vrai, mais on refuse de subir le même sort que les égyptiens. On refuse désormais et à jamais que notre langue berbère meurt ! Avec tout le respect que je dois à mes frères algériens qui défendent l'arabe, leur langue. Point final.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
aziz LAZAZGUI 28/08/2010 11:35:42
A vous commentateurs anti-langue arabe: On ne peut pas promouvoir une langue en faisant disparaitre une autre. Je ne comprends pas votre dénigrement incessant de cette langue? Si elle n'était pas une langue riche Dieu ne l'aurait pas utiliser pour révéler son message. La France comme les arabes vous a aussi colonisé et vous a imposé sa langue et vous l'avez bien entretenue. L'écriture du tamazight ne verra jamais le jour car vous n'avez pas la volonté ni la constance pour qu'elle puisse survivre. Votre objectif est de détruire l'arabe et de le substituer par le latin.Démarche qui sera vaine.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
aygher 27/08/2010 19:06:06
Wallah el adhim et je le dis en étant à jeun que si l'arabe était au summum de la création et du développement, les arabes algériens nous auraient interdit d'écrire le tamazight en caractères arabes.
mais puisqu'ils sont en pleine décadence, là, ils veulent nous précipiter dans l'abîme.
Vous n'allez quand meme pas plomber tamazight comme vous l'avez fait pour l'Urdu et le Farsi.
Il faut réinventer l'arabe pour ne pas disparaitre au lieu de vouloir tout faire disparaitre avec vous.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Arris 27/08/2010 19:06:06
@Kafiko,

C'est quoi une vraie langue ?
Plus de 30% de ce que vous dites est berbère sauf que vous ne le savez pas. Aucun arabe ne peut comprendre ce que vous dite ( Ahdar, c'est berbère) le NIF c'est berbère !!

Nous sommes comblés par notre langue, nous avons des chanteurs a ne pas en finir, des proverbes a ne pas en finir, des chant religieux a ne pas en finir. Nous sommes comblé car c'est une très belle langue et elle est a NOUS.

LA jalousie et l'ignorance ne te feront que du mal.


Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Arris 27/08/2010 19:06:06
Je suis énervé de lire les commentaires de l'intolérance et de l'ignorance et surtout de la haine.

JE rejoint le GPK, c'est décidé, je vais plus laisser une bande d'ignorant, de complexé décider de mon destin et se meler dans la façon d'elever mes enfants.

Basta, nous avons libèré cette patrie ensemble, aujourd'hui chaqun son morceau et il le gère comme il veut.

Bordel, nous on ne se mèle pas de vous affaires et vous venez nous montrer comment manger le plat pour lequel nous avons sacrifier nos meilleurs hommes ?

BASTA et vive une union des berbère contre ces ignorants croniques
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Bey Mustapha BEBBOUCHE 27/08/2010 19:00:54
Louisa At Ulman, les caractères gréco-latin appartiennent aux chrétiens! et les berbères sont des musulmans! Pour les Turques, tout le monde sait que c'est l'occupation occidentale qui a latinisé leur écriture alors que c'est un peuple musulman. Chez nous, malgré ses 132 années d'occupation, la France n'a pu latiniser le peuple Algérien parce qu'il est composé d'hommes Libres. Dans ce cadre là, il n'y a pas de gens complexés; il n'y a que des gens réalistes! N'oublions pas que les pays d'Asie ( la Chine, l'Inde, le Japon etc...) utilisent d'autres caractères totalement différents des caractères gréco-latin que tu soutiens. Pour ce qui est de l'outil informatique, je te rappelle qu'il "parle" toutes les langues!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
papillon 27/08/2010 18:58:28
@kafiko, ton commentaire sent le ghyoulisme
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
kafiko 27/08/2010 11:38:42
@louisa at ulman, cher dame, ej ne suis pas de ces forcenes acharnes d'arabes qui veulent vous imposer quoique ce soit, mais avouez qus c;est une situation ridicule, imaginez les egyptiens ecrivant encore en hyerogliphes, les arameens en petits clous et les pheniciens enleur prmier alphabet primitif et rudimentaire, L'Homme est appele a aller de l'avant, progresser, innover etc.. et non regresser, enfin bref, apparamment ces concepts vous sont inconnus, je vous laisse mediter votre ignorance. Cet espace rase les paqurettes.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
bakir dadi bouhoun 27/08/2010 10:27:28
L'arabe est pour la tamazigh ce que l'eau est pour le sucre, c est un puissant dissolvant surtout que plusieurs mots qui se rapportent au domaine sacré religieux, juridique et également commercial sont d'origine arabe
La faiblesse de la langue berbère réside dans la diversité de ses dialectes, la dispersion des régions berbérophones localisées dans les zones montagneuses isolées du reste du pays des échanges commerciaux avec le monde extérieur, de son absence durant des siècles des cités maghrébines depuis l'islamisation de l'Afrique du Nord sauf au Mzab ou elle cohabite harmonieusement avec l'arabe. Le rite ibadite tant décrié et durement combattu et réprimé à travers des siècles par les berbères sunnites a certainement contribué à sa conservation dans les cités du Mzab.
Alger, EL Djazïr un mot d'origine berbère; Aît Ziri dynastie sanhadja et non arabe ( les iles ) comme s'efforce de le prétendre à ce jour les arabophones a de tout servi, à l’instar des autres cités de centre de berbèrérisation et d'arabisation des kabyles qui viennent s'y installer et changer de statut social de rural en citadin et de berbérophone en arabophone .monolingue.

La nécessité d'appartenir à la lignée du prophète pour prétendre à exercer le pouvoir politique a certainement contribué à l'éclatement, l'affaiblissement de la langue berbère, et à son évacuation des cités .Pour contourner cette contrainte majeure, les berbères ont eu recours à la falsification de leur arbre généalogique, ces faux chorfa nous rappellent étrangement les faux moudjahides qui permet à ces faussaires de bénéficier des avantages matérielles et politiques accordés à cette catégorie d'algérien.
Il faut enfin préciser que le Maghreb à tenté durant son histoire pré-islamique et avec les deux grandes dynasties berbérophone de réconcilier islam et démocratie avec les Rostomites ibadites et islam et rationalité avec les almohades. Leur échec a scellé à jamais le sort du Maghreb qui est tombé sous l’influence et parfois protectorat politique, religieuse et linguistique du Monde arabo musulman.

Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Bey Mustapha BEBBOUCHE 27/08/2010 10:27:28
Il faut vous adapter à votre environnement; dans le cas contraire maintenez votre propre écriture faite de hiéroglyphes. Vous dites bien, je vous cite :"L’usage du système d’écriture à base latine remonte à plus de 150 ans. Depuis les premières années de l'invasion française de l'Afrique du Nord, des sociologues et des linguistes venus d'Europe et travaillant SOUS LES ORDRES DES AUTORITES MILITAIRES, sillonnaient les territoires berbérophones dans le but de connaître la société et la langue amazighes pour mieux MAITRISER les Berbères qui leur montrèrent une farouche résistance.": cela s'appelle de l'assimilation forcée; alors que les berbères sont des Hommes libres! Si vous cherchez à soutenir et à entretenir ce que le colonialisme n'a pu réaliser; alors c'est certain que vous vous trompez de communauté et de peuple.Aller digérer votre francophilie ailleurs!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
kamel 27/08/2010 10:22:53
@ Moudjisate .Dans ton commentaire tu nous stigmatise par la simple raison que nous avons pas vilipender Houari ADDI.Pourquoi le faire quand, on vois que les ennemis de tamazight sont tellement nombreux et quelques fois meme parmi nous ?Pourquoi ne pas adresser des mises au point pour Dourari qui est ausssi le president du conseil a l'amazighite et le veritable saboteur de son epanouissement ? Pourquoi nous nous elevons pas contre l'usage des lettres arabes a la television chaine 4 en lancant des petitions ? Pourquoi on s'eleve pas contre nos responsable qui transcrivent tamazight en fauuse tifinagh et que nul ne pourra saisir ? regardez sur les ediffices publique comment sont transcrites les enseignes des ediffices publics en tifinagh au lieu du latin ? Alors, il y actullement pein de chats a fouetter que houari Addi peut meme se passer pour une reaction amicale
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
tournerlablouse 27/08/2010 10:19:55
sans avoir la pretention de contester l'ecrit de addi, je me permets, de dire le ressenti.d'abord je pose une question a m addi, pourquoi a t il pris ses distances par rapport au monde arabe et a la langue arabe, sauf pour les etudier sociologiquement et permettre, aux capitalistes occidentaux, d'apprehender avec des donnees l'espace humain a asservir.alors orienter l'ecrit berbere vers l'arabe, c'est une maniere de l'enterrer et aussi de maintenir les peuples domines, dans le carcan retrograde et moyenageux de la langue arabe, telle qu'elle est enseignee, actuellement.du travail a ete faitndepuis longtemps et ce qui existe de serieux, en la matiere, prone l'utilisation des caracteres latins....l'industrialisation en algerie;n'a pas echoue, parce que beaucoup d'interets etaient en jeu, il a ete decide, que l'algerie ne se developpera pas, et le massacre a ete organise, pour aneantir et discrediter tout effort, qui risquait de construire une independance economique et beaucoup d'intellectuels ont ete utilise, pour donner la caution scientifique a ce massacre, c'est un peu l'histoire de la regression feconde, affirmer que l'algerie gagnerai a accepter de regler son compteur de l'emancipation avec sa date de naissance, cela reviendrai a dire a quelqu'un, qui n'as pas sa ration alimentaire(telle que desfinie, par les bourreaux bedonnants du nord), de ne pas se vacciner contre le tenanos, parce que il serait en avance sur l'histoire...vous savez..la regression feconde et la contibution des berberes a leur soumission a l'arabe(lecture de l'histoire a la maniere de sarkozi, a dakar)ne font qu'un, l'algerie est un pays qui a ete toujours un pays soumis et arriere, et il n'y a qu'a le fuire...et pour terminer chacun ecrit avec ses mots, dans son contexte, et si le cadre est violent, le disgours s'en ressentira...c'est d'autant plus valable dans l'autre sens
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
MOUHDJIZATE 26/08/2010 19:21:26
Certains internautes sur ce blog, veuillent nous convaincre l'érudition et de l'honnête intellectuelle, et politique de Lahouari addi. (Le grand maître de la régression féconde). Il y en même qui disent qu'il défend les kabyles et leur langue, qu’il est de leur côté et qu’ils les respectent. J'aurais certainement avalé la couleuvre s'il n'avait pas mis dans la soupe l’EXIGENCE de la transcription de cette langue en graphie arabe. C'est de la pure hypocrisie de dire que cela permettra aux algériens non berbères d'accéder à cette langue. Mensonge, gros mensonge même, car en dehors des algériens berbères aucun algérien non berbère (sauf à la limite les linguistes) ne voudra l’apprendre ni encourager son fils à aller apprendre le Berbère. A la limite, si Lahouari addi (qui a d’autres compétences c’est vrai), avait voulu s'intéressait et défendre loyalement cette langue il aurait tout simplement proposé la graphie qui convient le mieux au berbère, à savoir la graphie latine ou tout au moins le Tifinagh. Toute autre proposition est suspecte. D'ailleurs, il y a même El Kenz (économiste) qui vient de s’impliquer dans ce débat en tant que « linguiste » alors que ce n’est pas sa spécialité. Lui aussi il crie dans les médias que la chance se survie du berbère c’est la transcription en caractère arabe !!! Donc, lui aussi, Il AIME la langue berbère MAIS en ARABE seulement. Quelle hypocrisie. J'aurais à la limite compris que Belkhadem du FLN parle de cette manière car il fait de la politique, mais eux pourquoi prétendent-ils ne pas faire de la politique alors que, dés le départ, ils fixent les règles du jeux de la chance de survie du berbère. Suspects, Suspects, ces renards yal khaouya ! Il y en a beaucoup encore de ce format. C’est pour cela que la question de la langue berbère rencontrera encore et encore beaucoup de barrages devant elle. Ils sont forts ces fennecs de la politique. C’est pour cela que la mobilisation pour la revendication de notre langue est urgente. Plus on perd du temps, plus cela se complique.
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
MOUSSAELHADJ 26/08/2010 19:20:47
Il y a une chose encore qu'il faut savoir sur Lahouari addi, le grand maître de la régression féconde. Ce professeur d'université intervient de temps en temps sur certains blogs (notamment LQA) pour, soit disant, appeler les algériens à oublier leur différence et leur couleur politique pour se mobiliser contre le système afin de le faire plier. Je crois que ses déclarations à lui vont rendre plus difficile le ralliement de certains algériens à ce mouvement. En effet, quand un des sympathisants important de ce mouvement utilise dès le départ la ruse, le langage et les méthodes des dinosaures du FLN, çà devient inquiétant !!!!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Louisa At Ulman 26/08/2010 19:20:47
Monsieur Kafico, nous savons comment s'écrit notre langue. Il y des éditions à cet effet et c'est en caractère gréco-latin. Ce sont les tiens qui essayent de nous imposer ls caractère Araméens, dits Arabe. Tu loin du compte!!!
Toi l'Arabe va expliquer aux Egyptiens que tu en es bien un...sourire !!!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
pasteque 26/08/2010 13:32:51
Bravo Monsieur Messaoudi. En plein dans le mille. Je soutiens vivement votre thèse et vous félicite d'avoir réagi aux propos de ce quidam qu'est Monsieur Addi. De plus son avis etait hors sujet: Ur tibbwi ara umeddah di teqsit, comme on dit en kabyle. Mais le plus important dans cette histoire c'est que vous avez touché du doigt, la perfidie et l'hypocrisie de la TV4 qui est en train de faire plus de mal que de bien à tamazight. Jusqu'au jour d'aujourd'hui il ya deux types de transcriptions de tamazight avec leur règgles, leur grammaire bien ficelées: Le tifinagh qui, tout le monde est d'accord là dessus, est dessus est dépassé et ne peut servir que pour les affiches, les écriteaux, et le tamazight transcris aves les caractères greco romains. La transcription en arabe n'obeit a aucune regle, ni grammaire, sauf, sans doute, à des visées politico-arabistes non avouées. Rien que pour cela, il est du devoir de chaque citoyen épris de démocratie et de modernité de boycotter cette pseudo chaine amazigh. Mais j'aimerais lancer un appel à tous les luinguistes, specialistes de la langue amazigh et autorités scientifiques specialisées dans le domaine lunguistique pour intervenir et lancer un débat serieux pour arreter ce massacre identitaire et viole la memeoire de millier de militants de cette langue et surtout celle de Mouloud Mammeri qui a tant donné pour elle.
Alors intellectuels, remuez vous le c... un peu au lieu de vous occuper a vous bagarrer pour des trucs qui passent au dessus des têtes. A bon entendeur!!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
kafiko 25/08/2010 09:29:42
@papillon, vous ne savez meme pas comment doit s'écrire votre langue(si c'en est une!!!), n'est ce pas le comble du ridicule?? ce qui prouve que c'est loin d'etre une VRAIE langue....LAMENTABLE
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Abdelkader Houari 25/08/2010 09:29:42
Je suis Arabe, je n'ai pas à dicter à mes amis Kabyles la transcription de leur langue. Aadi Lhouari qui est du même patelin que le mien, n'aura jamais à écrire ni à parler en Kabyle, alors de grace qu'il s'occupe de ses affaires au lieu de nous faire honte comme ça. Pardon aux Kabyle!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Louisa At Ulman 25/08/2010 09:29:42
Autre choses! A ceux qui disent que les caractères gréco-latin ne nous appartiennent pas! Il appartiennent à qui alors ? au Français ? Aux anglais, Allemand, aux Russes? Non et pourtant ils ont en fait leurs caractères. M^^eme les turques ont compris cet interet. Restes nos complexés jusqu'aux os. le tifinagh comme les caractères Araméens, nous frêneront dans la mise en place de notre langue dans le circuit mondial. L'outil informatique n'attend pas. A plus
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
D.Messaoudi 25/08/2010 09:23:50
La télévision publique algérienne TV-4 destinée à la promotion de la langue et culture amazighes est en train de faire tout le contraire. Au niveau de la langue, quand ce n’est pas purement et simplement la langue arabe qui est utilisée pour les génériques et les sous-titres, c’est tamazight transcrite en caractères arabes. Or, le système d’écriture consacré par l’usage, du moins en Kabylie qui a toujours été la seule région à revendiquer tamazight en Algérie, est celui dont les caractères sont gréco-latins. Ces derniers, de l’avis de tous les linguistes berbérisants, sont les plus adaptés à la langue amazighe modernes par rapport non seulement à l’alphabet arabe, mais aussi même aux tifinaghs. Le but de cette tergiversation de la part des autorités algériennes quant à l’officialisation du système d’écriture gréco-latin adapté à notre langue et par lequel des milliers d’écrits ont été déjà publiés sous forme de livres et de revues ou sous formes d’articles en ligne, est clair : c’est empêcher la langue amazighe de se stabiliser et de se fixer, ce qui la maintiendra toujours dans l’esprit des algériens comme étant un dialecte sans tradition écrite sérieuse, donc inapte à devenir une langue de communication officielle.

Par conséquent, nous appelons en premier lieu les employés kabyles de TV-4 à manifester leur mécontentement, ne serait-ce que par une journée de protestation à l’enceinte même de cette chaîne ou par la lancée d’une pétition publique émanant d’eux pour dénoncer cette énième humiliation de tamazight.

Nous appelons également tous nos intellectuels (écrivains, journalistes, enseignants, étudiants, politiciens, etc.) à manifester leur indignation envers ce traitement humiliant de notre langue par une bande d’arabistes qui ne souhaitent que l’enterrer vivante.

Enfin, nous demandons aux hauts fonctionnaires kabyles exerçant dans le gouvernement algérien de se montrer un peu dignes pour intervenir et extraire leur langue et la langue de leurs ancêtres de cette situation avilissante qui nuit à l’image-même du Kabyle.


In "Pour l’usage des caractères gréco-latins sur la TV-4"
Par : D.Messaoudi
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
le perfide 25/08/2010 09:23:50
mais bon sang ..je ne vois vraiment pas ce qui hypnotise les algeriens MAGHREBOPHONES pour s'attacher a ce point a cette dialecte de koreich que la sacralisation de la mise a jour de la bible (appelé mnt coran) a erigé au rang de langue ARABE...ils regardent et cherchent a des milliers de kms ce qu'ils ont juste chez eux:une langue ...! !!!! avant j pensais que cette mal adie etait propre aux ignares mais mnt je me rends compte que meme leurs "lettrés" en sont touchés!!!! pourtant un match memorable a clarifié leur statut il n'ya pas si longtemps!!!LES ARABES EGYPTIENS LEURS ONT ASSENE QU'ILS N'ETAIENT PAS LEURS...QU ILS NE SONT PAS ARABES...DONC QU ILS LES RENIAENT....mais allez voir ou est le secret de cet asservissemnt visceral a tout ce qui viens de l'orient!!!!messieurs soyez arabetisés..libre a vous!! mais de grace foutez nous la paix quant a nos choix identitaires, linguistiques, religieux, vestimentaires et meme gastronomiques!!!!
Vote Positif Vote Négatif
0
avatar
Mak Donald 25/08/2010 09:23:50
Nous les kabyles, on a raté l'occasion de promouvoir notre langue durant les 130 ans du colonialisme, la France nous aurait aidé à le faire du moment que la plupart d'entre-nous adorant le latin, la langue de la Bible. Nos ancètres nous ont légué ce dur dilemme de transcription de langue qui va faire l'objet de querelles byzantines encore un siècle. Pauvre langue amazigh, quand est-ce que tu vas voir la lumière?
Vote Positif Vote Négatif
0
1 2 3 4 next total: 115 | affiché: 1 - 30
Vous devez être connecté pour poster des commentaires
La Presse Algérienne