Boukrouh s'en prend aux "trois personnalités nationales"

Boukrouh
Boukrouh

Noureddine Boukrouh a rendu public un communiqué suite à l’appel d'Ali Yahia Abdenour, Rachid Benyelles et Ahmed Taleb Brahimi, trois personnalités nationales contre le 5e mandat de Bouteflika

"Après avoir pris connaissance comme toute l’opinion publique nationale de l’Initiative politique que j’ai lancée le 16 septembre 2017 ;

Après avoir pris le temps d’évaluer l’impact favorable qu’elle a rencontré auprès des Algériens et des Algériennes ;

Et après s’être bien assuré que le chemin était ouvert, sécurisé, qu’il n’existait pour eux aucun risque de représailles après les salves tirées contre moi par le Ministère de la Défense nationale, le premier ministère, les présidents des deux chambres du Parlement, sans parler des aboiements d’une presse aux ordres et autres coups bas ;

Un trio de "personnalités nationales" a repris sous sa signature, pratiquement mot à mot, les idées contenues dans mon Initiative sans la moindre allusion à l’existence de celle-ci, m’obligeant à exprimer mon indignation face à cet agissement qui n’a ajouté à la matière plagiée qu’un simple "ça suffit !" dont il attend peut-être un effet de souffle nucléaire et une fausseté, seule trace d’innovation où les intéressés affirment que "notre destin a été confisqué depuis près de vingt ans". Il l’a été depuis 1962, sauf qu’eux faisaient partie alors des confiscateurs. Si les trois hommes se targuent d’avoir servi Boumediene, il faut leur rappeler que celui-ci leur a préféré Bouteflika qu’il a imposé à l’Algérie pour on ne sait quelles raisons.

Le combat qui attend la nation pour se débarrasser d’un "système" devenu crapuleux requiert une véritable union nationale à laquelle aucune contribution individuelle, partisane ou associative ne devrait manquer, mais personne ni aucune formation n’a pris jusqu’ici l’initiative de sonner le rassemblement non pas des partis qui ne s’uniront jamais, mais de la nation autour de mots d’ordre et d’objectifs clairs, dont celui d’étouffer dans l’œuf toute idée de Ve mandat.

Lorsque je l’ai fait, mon Initiative a été accueillie dans un silence religieux par les acteurs politiques, et ce n’est pas en agissant de la manière mesquine dont vient de le faire le trio qu’on y concourt. Cela équivaut à porter un coup au front opposé au Ve mandat avant qu’il ne se constitue, et à s’instituer en allié objectif de l’adversaire. Il eut mieux valu pour ces personnalités de continuer de se taire plutôt que de commettre cette forfaiture intellectuelle et morale à un âge cumulé qui avoisine les trois siècles."

Noureddine Boukrouh

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (11) | Réagir ?

avatar
chilmoune

Si vraiment ces 3+1 veulent s'opposer aux 5 mandat il n'ont qu'a sortir dans la rue a Alger avec des banderoles et tous le peuple les suivra parce que la bataille ca se gagne sur le terrain... la lutte a distance a patir des bureaux on en a marre seule L'ACTION EST CREDIBLE DANS LA VIE ... LE BLA BLA depuis 1962 ca donne rien... Donc celui qui veut du changement il descend dans la rue et il prend tous les risquesr et ne pas envoyer le peuple dans la rue et eux ils la coulent douce derriere leurs bureaux... IFOUK EZHOU.. IFOUK LAMENE... ifouk sah

avatar
khelaf hellal

Il y a de la récupération dans l'air, il ne serait pas étonnant que Ali Benhadj vienne y mettre ses claquettes dans le plat dans les prochains jours.

visualisation: 2 / 8